Emmerson Mnangagwa investi président du Zimbabwe

Par
Emmerson Mnangagwa a prêté serment dimanche en tant que président du Zimbabwe au terme d'une élection à l'issue contestée, dont les observateurs américains ont estimé qu'elle s'était déroulée dans un climat ne correspondant pas aux standards démocratiques.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

HARARE (Reuters) - Emmerson Mnangagwa a prêté serment dimanche en tant que président du Zimbabwe au terme d'une élection à l'issue contestée, dont les observateurs américains ont estimé qu'elle s'était déroulée dans un climat ne correspondant pas aux standards démocratiques.

La Cour constitutionnelle a confirmé vendredi la victoire d'Emmerson Mnangagwa, ancien chef des services de renseignement du dirigeant historique du pays Robert Mugabe, qu'il a écarté du pouvoir en novembre dernier, à l'élection du 30 juillet, avec un peu plus de 50% des voix.

Mais cette victoire demeure contestée par le chef de file de l'opposition, Nelson Chamisa, qui avait saisi la Cour constitutionnelle en dénonçant des fraudes dont il n'a pas apporté la preuve, et qui a revendiqué samedi la présidence.

Ce premier scrutin organisé depuis la mise à l'écart de Mugabe était présenté comme un test décisif en vue d'une réintégration du Zimbabwe dans le concert des nations.

Si les opérations de vote se sont globalement bien déroulées, la lenteur du dépouillement a suscité de vives tensions. Deux jours après l'élection, six personnes ont été tuées à Harare, où l'armée est intervenue pour disperser une manifestation organisée pour contester la large victoire de la ZANU-PF aux législatives, qui avaient eu lieu le même jour que la présidentielle.

Les observateurs américains de l'International Republican Institute et du National Democratic Institute ont pour leur part souligné dimanche que le Zimbabwe n'avait pas "une culture de tolérance démocratique" permettant aux partis d'être traités sur un pied d'égalité et aux électeurs de voter librement.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale