Contre-G7: la victoire par KO sécuritaire de Macron

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hendaye, Bayonne, de nos envoyés spéciaux.– Au mégaphone, Élodie, représentante de l’association ANV-COP21, se réjouit : « Malgré la répression, malgré l’interdiction de manifester, nous avons tenu bon, pour organiser cette conférence de presse dans la zone la plus sécurisée de l’État français ! » Au pied de l’église Saint-André à Bayonne, un petit millier de militants d’Alternatiba, de Bizi et d’ANV-COP21, ainsi que d’autres, venus eux aussi du camp du contre-sommet situé à une trentaine de kilomètres, applaudissent à tout rompre.