Sahraa Karimi, cinéaste : « Après le 31 août, les Afghans vont se retrouver seuls »

Par et

La cinéaste afghane Sahraa Karimi a quitté Kaboul à la hâte quand les talibans sont entrés dans la ville. Depuis, elle tente de faire sortir des artistes du pays depuis son exil à Kiev, en Ukraine. Entretien vidéo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sahraa Karimi, 37 ans, est réalisatrice, une personnalité du cinéma afghan. Elle a pu quitter Kaboul lorsque les talibans sont entrés dans la capitale, exfiltrée avec sa famille et des collaboratrices. Elle est aujourd’hui réfugiée en Ukraine.