En Egypte, le président al-Sissi revient aux pratiques de l'ère Moubarak

Par Assia Shihab

Prenant prétexte de la lutte contre les djihadistes du Sinaï, l'homme fort de l'Égypte, reçu à l'Élysée ce mercredi, mène la répression contre tous les opposants, et pas seulement les Frères musulmans. Pour ce faire, il a étendu l'autorité des tribunaux militaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondante au Caire.-  Personne hors du Palais ne sait exactement combien de décrets ont été signés de la main présidentielle. Une centaine, peut-être, en six mois. Depuis son élection – et en l’absence de parlement –, Abdel Fattah al-Sissi joue au législateur en chef  avec une extrême diligence, au nom de la lutte contre le terrorisme. Son régime est aujourd’hui doté d’un arsenal juridique ultra-répressif, qui lui a permis de débarrasser la scène politique de tous ses opposants. C'est cet homme-là que François Hollande reçoit à l'Élysée ce mercredi 26 novembre.