Au Mali, la mort probable d’un chef djihadiste ne règle rien

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’information n’a pas encore été confirmée, mais elle a déjà été présentée comme une victoire par les autorités maliennes. Dans la nuit du 22 au 23 novembre, « une trentaine de terroristes a été mise hors de combat, parmi lesquels figurent probablement le chef de la katiba Massina, Hamadoun Kouffa, et ses principaux cadres », a indiqué le chef d’état-major des armées dans un communiqué.