Haïti: Port-au-Prince s’asphyxie dans une crise sans fin

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Port-au-Prince, de notre envoyé spécial.– On ne se promène plus à Port-au-Prince, une ville qui fut décrite comme la plus belle des Caraïbes. On se presse d’un point à un autre, dans un jeu de hasard dont aucun paramètre n’est maîtrisable. Le moment peut être sympathique, agréable parfois. Il peut aussi être terrible pour ses habitants tous soumis à un chaos général et à une insécurité qui n’épargne, selon les jours et les heures, que quelques quartiers de cette métropole de plus de 2,5 millions d’habitants.