mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Mediapart mar. 24 mai 2016 24/5/2016 Édition de la mi-journée

A Steubenville (Ohio), un viol échappe à l'étouffoir grâce au web

27 décembre 2012 | Par Jérôme Hourdeaux

Le 11 août dernier, plusieurs stars de l'équipe de football du lycée local ont violé une adolescente totalement ivre. L'affaire a failli être étouffée et en rester au huis clos de cette petite ville de l'Ohio. C'était compter sans les réseaux sociaux et l'intervention d'Anonymous.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Prenez une petite ville américaine typique et son équipe de football du lycée, une bande de jeunes sportifs considérés comme de véritables stars dans leur petite communauté, une fête de teenagers particulièrement arrosée, et une monstrueuse affaire de viol collectif. Mettez le tout sur internet, et vous obtenez l’affaire de Steubenville, une affaire de viol qui aurait pu se terminer dans un huis clos étouffant, mais qui, ces dernières semaines, se règle sur le net.