Prenez une petite ville américaine typique et son équipe de football du lycée, une bande de jeunes sportifs considérés comme de véritables stars dans leur petite communauté, une fête de teenagers particulièrement arrosée, et une monstrueuse affaire de viol collectif. Mettez le tout sur internet, et vous obtenez l’affaire de Steubenville, une affaire de viol qui aurait pu se terminer dans un huis clos étouffant, mais qui, ces dernières semaines, se règle sur le net.