Le chef de la diplomatie malienne: «Après la reconquête, il faudra stabiliser le Mali»

Par

« La récupération des grandes villes ne veut pas dire que la mission est terminée », met en garde Tieman Coulibaly.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministre des affaires étrangères du Mali, Tieman Coulibaly, assistait dimanche au vingtième sommet de l’Union africaine. Après la reprise de Gao par les armées française et malienne, actuellement aux portes de Tombouctou, il met en garde : « La récupération des grandes villes ne veut pas dire que la mission est terminée. »