Avancée historique pour la neutralité du Net aux USA

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

*Une avancée historique pour la neutralité du Net aux États-Unis*...

De la part des USA...permettez moi de vous dire que ça laisse plus que perplexe.Incertain Entre les USA et les Anglais, plus de mal à Internet, on ne pouvait pas faire. Même les Chinois sont des anges, à coté.

Saltamonte,

Pouvez-vous être plus précis quant à vos griefs envers les USA et les Anglais ?

Merci d'avance.

Vous me faites de l'humour British là ; il vous faut un dessin ? En pleurs

Il faut vous parler de quoi ?..de la surveillance et du piratage de masse, de la pourchasse des lanceurs d'alertes, et j'en passe...à en faire pâlir d'envie la Stasi, si elle existait encore.

La liste des griefs est tellement longue...j'en ai pour 3 heures à vous les énoncez, c'est une corvée que vous voulez m'imposer ? Vous avez du culot, et c'est rien de le dire....franchement.

Le débit d'internet aux USA...on s'en branle. Déjà rien que d'avoir l'idée, ça vous donne le niveau des types, ils sont vraiment dans un trip plus que malsain, c'est à gerber....c'est du US néo-cons tout craché  hein ; c'est tout.

L'idée de départ vous la connaissez au moins ?...plus de données sur votre ligne, plus tu payes..et moins t'en as, plus c'est discount. L'Internet du riche et du pauvre, en faite ; tu veux du débit tu raques...t'as pas de tunes, tu feras avec un modem à 33600 bts/sec des années 2000. C'est là dessus qu'ils ont légiférés, rien de plus.

Là..on est dans la lie. On fait un sujet là dessus pour s'en moquer, le montrer du doigt éventuellement..on ne parle pas d'avancée tu vois, c'est hors sujet !

Si L'Amérique et sa danseuse British avancées, ça se saurait .. sans discours et autres âneries pseudo métaphysiques, voyez-vous.

Accessoirement, je pense que vous sous-estimez à quel point Internet est difficile à censurer. La Stasi peut s'estimer heureuse de ne jamais y avoir eu affaire, car les dictatures qui s'y attaquent aujourd'hui ont de grosses difficultés.

Je parle de :*Surveillance et de piratage de masse*..qui parle de censure sinon vous ? (quoi que, vous faites bein d'y penser).

*C'est facile de dire que "ohlala la liste est longue, j'ai la flemme de tout écrire". Ca vous évite d'avoir à argumenter.*..Nan c'est pas facile, c'est la réalité, arrêtes ton cinéma. ; évidement qu'elle est longue la liste, n'insistez pas ! Vous êtes ravitaillés par les corbeaux, dans votre pays..ou quoi !?

Et Internet j'utilise depuis 1998..ça me coutait assez cher de facture F.T pour que je m'en souvienne, jusqu’à ce que n'arrive le trublion AOL et son illimité à 9.99 euros par mois.(débit 52000 btsSurpris, une révolution à l'époque).

Et sur votre argumentaire, et votre manière de m'aborder ; je vais resté Gentlemen.

Surtout qu'il existe ce qu'on nomme un "Dark Internet" contrôlé par la mafia et que les chinois ont vite refile aux russes qui en sont les patrons. Vous pouvez y acheter des tanks, des femmes, de la drogue , des cartes de crédit. C'est pourquoi la pseudo lutte contre les jihadistes sur Internet que nous utilisons chaque jour pour lire MDP n'est qu'une fumisterie. Cette lutte est perdue d'avance.

Arrêtes de te défoncer Nomados...tu te fais du mal. C'est une psychothérapie qu'il te faut.

Vous devez avoir quelques problèmes psy a ce que je comprends de vous au vu de votre manière a vous adresser aux autres personnes. Reposez-vous, coupez Internet.

Dès qu'on met le doigt là où ça fait mal, le Rozkomnazor de l'Occident rapplique illico avec son diabolique Poutine et ses milliards de Chinois ... C'est fin comme du gros sel !  Sourire. Utilisez les flèches gauche et droite pour naviguer.

Il est vrai que, tels le Big Brother de George Orwell, les "services" occidentaux (NSA et vassaux), font de la surveillance et du piratage de masse : entre autre, ils copient systématiquement tout ce qui passe par les noeuds du réseau, y compris le contenu des mails et des conversations téléphoniques, et stockent ces "données" sur leur serveurs à fin de "traitement" ultérieur : profilage, classement, etc...

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/08/23/les-cables-sous-marins-cle-de-voute-de-la-cybersurveillance_3465101_651865.html

Traitement des données à fins de "sécurité nationale", c'est du moins ce que prétendent les politiciens du "monde libre" : lutte contre le terrorisme, contre la pédophilie et blablabla ...

Mais qui peut nous garantir que le véritable objet de cette « pêche au chalut » (c'est ainsi que ces messieurs appellent leurs agissements criminels) n'a pas pour but le fichage généralisé de la population ?

Et sachant que ces masses de données volées valent de l'or, je ne serais pas surpris d'apprendre un jour que les voleurs assermentés vendent leur butin aux gangsters du e-commerce, tel un Cazeneuve refilant aux marchands de bagnoles les infos contenues dans son fichier des cartes grises : voir ici.

Ceci dit, les citoyens des Etats-Unis me semblent plus en pointe dans la lutte contre les crimes de leur gouvernement que ne le sont les Européens ... Veulerie d'un vieux continent ?

Ce qui fait mal,  c'est que la France de Sarkozy ou Hollande n'aurait pas hésité à passer par le 49.3 pour assurer le profit des entreprises, contre l'intérêt général. Avec une France aussi acariâtre, qui a rarement été aussi éloignée de sa devise, même l'antiaméricanisme primaire a un goût rance. A quoi cela sert-il de crier son anti-impérialisme de principe quand on est gouverné par des monarques autistes, belliqueux et autoritaires?

Absolument... Sans être un fervent suiviste des faucons us et de la politique etrangère étasunienne - c'est le moins qu'on puisse dire -  je suis plus rassuré d'avoir un blog hébergé aux States qu'en France. Car c'est vaste l'Amérique, et c'est quand même un peu grâce à des geeks yankees hyperdoués (un peu aussi l'armée us..) qu'on a cette possibilité de débattre sur ce forum virtuel et de lire des infos qui sortent du mainstream. Rendre à Cesar...

L'antiaméricanisme systématique ne rime à rien, il y a un peu de tout dans cet immense pays, pas mal d'ignares mais certainement des gens très bien aussi, malheureusement gouvernés par des intérêts financiers et géostratégiques que même Obama ne peut pas maîtriser, ni Kennedy en son temps, donc prudence.

En matière de démocratie, de surveillance du net ou de sa propre population, comme de régulation de la finance, la France (celle des puissants comme des indifférents) n'a vraiment plus de leçon à donner au reste du monde. D'ailleurs le monde peut très bien se passer de nos coups de gueules et complexes de supériorité, la marque France est déjà vendue à l'international depuis longtemps. Et le français comme langue n'est pas la seule propriété des Français.

Mais tant que la Tour Eiffel reste à Paris, alors on est les rois !

En attendant, bonne nouvelles du Web.

 

Je suis malheureusement d'accord avec vous.

Saltamonte,

Ma question était innocente et naïve sans aucune ironie. Modeste utilisateur d'Internet, je ne vois pas en quoi les vilains Américains, Britanniques ou autres me gênent dans mon usage quotidien de cet outil. Je paie un forfait illimité qui me semble bien raisonnable pour ce qu'il m'apporte. Mais je suis prêt à admettre que des utilisateurs plus exigeants ont des raisons de se plaindre.

Ni plus, ni moins.

... et ce commentaire aurait dû se trouver plus haut, juste après votre réponse courroucée à mon innocente question.

Savoureux de voir que dans le même fil de conversation, votre phrase "geek hyper doués", doit faire rire --jaune-- des gens comme Mr Chemla un peu plus bas :-)

  • Nouveau
  • 27/02/2015 18:30
  • Par

Pour comprendre l'économie de cette tuyauterie, il nous manque quelques éléments.
Lorsque YouTube se fait héberger sur un serveur, que paie-t-il ? L'hébergeur paie-t-il une connexion à un tarif proportionné au débit sortant de sa ligne ? L'utilisateur final, avec sa box, est-il le seul à payer en fonction de la grosseur du tuyau entrant (et un peu sortant) qui le déssert ?

On peut consulter pour répondre à ces questions le rapport de la Quadrature du Net, et en particulier les flux financiers (2.5.2.).

Justement, le pb est que les sites de contenu ne paient rien et que les fournisseurs d'accès paient au débit à leur propres fournisseurs (cables internationaux), d'où leur pb avec la vidéo. Au final, c'est bien le consommateur qui paie. Mais celui qui ne consomme pas de vidéo paie pour les autres.

C'est d'ailleurs pour ça qu'il y a de plus en plus de pub vidéo intrusive, puisque ça ne coûte rien au site initial et que ça lui rapporte plus.

Bien sûr que si, qu'il paient. Sur Internet, chacun paie, à son échelle, l'accès à la bande passante qu'il utilise.

Non. On paie un fixe.

Ceux qui utilisent la vidéo augmentent le coût moyen dans des proportions fantastiques: quand on lit une page de Wikipédia un peu longue pendant 10 minutes, on ne consomme que quelques dizaines de Ko. Quand on regarde une vidéo de 10 minutes, on peut consommer 500 Mo. Soit 10.000 fois plus!

Oui: vous vous payez un "fixe" comme vous dites (un forfait, mais ça n'a pas toujours été le cas). Mais un opérateur (n'importe qui signant un contrat avec un fournisseur de transit, y compris les plus gros services évidemment) paie au volume la bande passante qu'il utilise. Pour émettre comme pour recevoir.

 

S'il y a bien une chose que j'éxècre, dans les commentaires, ce sont les gugusses qui affirment des contre-vérités quand - à l'évidence - ils n'ont aucune compétence pour le faire.

L'opérateur paie au volume de bande passante, et divise par le nombre de clients. Il fait donc payer aux clients qui consomment peu la part de ceux qui consomment beaucoup (vidéo). CQFD.

NB. Je suis sur Internet, et avant sur Compuserve, depuis aussi longtemps que toi, ma poule. Et justement, à l'époque, on payait au débit, qui était faible, comme tu le sais.

Le pb, comme tu le sais aussi, c'est que le débit augmente, la mémoire augmente, mais les programmes ou les contenus sont de plus en plus lourds.

1. Internet est un espace informationnel, dont les principaux acteurs économiques sont états-uniens aujourd'hui (google, microsoft, apple, amazon, facebook etc. ). Considérer cet espace comme "commun" aux USA, pouvant être régulé politiquement est une bonne nouvelle pour les utilisateurs. Ce devrait devenir le cas dans tous les Etats développés, car cela va dans le sens de l'établissement de "biens communs" au même titre que l'espace public de nos villes, accessible à toutes et tous (ensuite, on peut discuter de l'application, par exemple, pour les femmes, le soir, dans tel endroit, vu la violence sociale,  mais le droit le dit et on doit le faire respecter).

2. Cela n'empêchera pas la surveillance policière, les manoeuvres politiques, les monopoles privés etc. Je ne suis pas naïf ni sur les Etats ni sur le genre humain : l'être humain n'est pas naturellement "bon" vis-à-vis de son prochain. Mais cela déligitime tous ces actes, les rend "hors-la-loi commune". C'est important culturellement, car Internet change l'espace, la société, mais aussi la façon de penser et d'agir, c'est-à-dire la culture, au sens des anthropologues.

Nous n'avons pas fini de penser Internet , ni de le pratiquer d'ailleurs, ce que nous faisons tous sur Mediapart...

Je recommande mais...........

Mais cela déligitime tous ces actes, les rend "hors-la-loi commune". C'est important culturellement, car.............

Si je suis d'accord avec votre analyse précédente, cette particule m'interpelle.

Merci de développer.

Cela veut dire que cela ouvre l'espace des possibles, des logiciels libres, d'un Internet associatif ,car l'espace Internet n'est pas  totalement verrouillé par des monopoles  capitalistes  privés ou d'Etat. En fait l'espace Internet n'est pas "neutre" mais, comme tout espace, conflictuel ; mais il y a un espace public. Il pourrait n'être que privé avec une gestion globale par Etat et par un consortium des plus gros opérateurs privés (fournisseurs d'accès).En fait, la multiplicité des opérateurs et des applications poussent à une régulation publique : un peu comme la voirie publique, avec un code de la route et des gendarmes ou des policiers qui le font respecter,  est utilisée par différents modes de transports et de communications.

(google, microsoft, apple, amazon, facebook etc. )...Ben c'est quoi ça ? Je ne me sers pas d'un seul C'est vraiment pas obligé vous savez ...Vous n'êtes pas obligé de remplir toutes les rubriques. Vous  ne pouvez rien contre la collecte des données? Au moins vous pouvez faire qu'elles soient fausses.

Votre propos montre que vous avez très bien saisie la problématique en jeu. Merci.

  • Nouveau
  • 27/02/2015 22:12
  • Par

Cela démontre bien que la pression populaire à eu raison des grandes compagnies. Le probleme reste que les Republicains sont majoritaires. Malgre tout c'est une belle victoire pour la démocratie aux States. Obama en douce a aidé a cette victoire. 

Pas d'alléluias trop bruyants. On ne sait pas encore comme la droite américaine réussira à miner cette victoire de la démocratie, comme elle le fait sans relâche pour discréditer l'Obamacare. 

Alors c'est bon pour Dieudo ? il a le droit de s'exprimer ? Allez ! Grosse Quenelle!

"Surtout qu'il existe ce qu'on nomme un "Dark Internet" contrôlé par la mafia et que les chinois ont vite refile aux russes qui en sont les patrons. Vous pouvez y acheter des tanks, des femmes, de la drogue , des cartes de crédit. C'est pourquoi la pseudo lutte contre les jihadistes sur Internet que nous utilisons chaque jour pour lire MDP n'est qu'une fumisterie. Cette lutte est perdue d'avance."

 

Déjà, si nos gouverants s'intéressaient réellement à la lutte contre le djiadisme, ils commenceraient par passer des lois pour interdire l'ingérence internationale, ainsi que la distribution d'armes par les fabriquant aux plus offrants.

 

"Surtout qu'il existe ce qu'on nomme un "Dark Internet" contrôlé par la mafia et que les chinois ont vite refile aux russes qui en sont les patrons"


Ha !!!pourriez-vous m'expliquer comment est-ce qu'un pays, aussi puissant soit-il, pourrait possèder et contrôler un instrument qui à été développé par différents hackers de milieux divers???

Certe, la mafia s'en sert pour son business, mais tout comme les services secrets, l'armée et les fabriquants d'armes; donc je vous rassure tout de suite, cette plateforme qu'est le darknet sert à tout le monde.

 

"Vous pouvez y acheter des tanks, des femmes, de la drogue , des cartes de crédit"



C'est vrai, mais vous pouvez également y trouver des informations numériques tels que des accords multinationnaux, des accords militaires et gouvernementaux, des documents censurés, des livres censurés, et toute sorte d'informations que vous ne trouverez jamais, et je dis bien jamais sur le net normal, simplement parce qu'elles n'y sont pas référencées, et donc pas accessibles autrement que par cette plateforme qu'est le dark net.

 

une petite idée de la réalité

11.png

Completement cons les USA. Ils ont des centaines de chaines cablées et ils veulent, en plus, congestioner le NET avec leurs conneries de séries TV et chaines d'Intox.

Et plus cons que les USA, la France qui les copie.

  • Nouveau
  • 02/03/2015 15:17
  • Par

Tout cela c’est bien beau mais, en Europe, il me semble que la neutralité du réseau n’est pas encore acquise.

Fatigant. La neutralité (égalité de circulation dans les tuyaux) est ce qui existe.

Le pb est que la vidéo qui envahit le net coûte cher. D'où l'idée de la faire payer plus.

Je voulais dire qu’elle n’était pas garantie par la loi. Rien n’est jamais acquis, certes, mais il me semble que la neutralité du réseau en Europe, pour réelle qu’elle soit, est encore fragile.

Non. La neutralité, c'est le fait que les opérateurs ne distinguent pas ce qui circule dans les tuyaux, quantitativement, ou à la rigueur par éditeur.

Mais pas le contenu ou la liberté, qui n'a rien à voir.

Je n’ai pas parlé de contenu ou de liberté, même si il va de soi que la neutralité est aussi qualitative.

Ben, non, justement!

Un peu d'info sur le neutralité du "réseau" pas du Web.

https://www.youtube.com/watch?v=4g_xO_goWEc

 

Une autre conférence de Benjamin Bayart : à 1h15mn environ lecture d'un article sur le Figaro, sur les lois d'exception :

https://www.youtube.com/watch?v=JvvGZxjNHiw

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale