Corée du Sud: 30 ans d'emprisonnement requis contre Park

Par
Le parquet sud-coréen a requis mardi une peine de 30 ans d'emprisonnement contre l'ancienne présidente Park Geun-hye, évincée l'an dernier après un scandale de trafic d'influence qui a secoué l'économie et l'élite politicienne du pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

SEOUL (Reuters) - Le parquet sud-coréen a requis mardi une peine de 30 ans d'emprisonnement contre l'ancienne présidente Park Geun-hye, évincée l'an dernier après un scandale de trafic d'influence qui a secoué l'économie et l'élite politicienne du pays.