L'OIAC enquête sur des possibles attaques chimiques dans la Ghouta orientale

Par
L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) enquête sur de récentes attaques commises dans l'enclave rebelle de la Ghouta orientale, près de Damas, pour déterminer si des munitions interdites ont été utilisées, ont déclaré plusieurs sources diplomatiques à Reuters.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

AMSTERDAM (Reuters) - L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) enquête sur de récentes attaques commises dans l'enclave rebelle de la Ghouta orientale, près de Damas, pour déterminer si des munitions interdites ont été utilisées, ont déclaré plusieurs sources diplomatiques à Reuters.