Algérie: Médecins et enseignants en grève pour leurs salaires

Par
Les médecins algériens ont prolongé mardi leur mouvement de grève pour une revalorisation de leurs revenus tandis que les enseignants ont annoncé de nouveaux arrêts de travail, accentuant la pression sur le président Abdelaziz Bouteflika et sur son Premier ministre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ALGER (Reuters) - Les médecins algériens ont prolongé mardi leur mouvement de grève pour une revalorisation de leurs revenus tandis que les enseignants ont annoncé de nouveaux arrêts de travail, accentuant la pression sur le président Abdelaziz Bouteflika et sur son Premier ministre.