Accident de train au Cameroun: la filiale de Bolloré reconnue «responsable»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Peu de Camerounais s’attendaient à avoir un jour des nouvelles des enquêtes ouvertes sur l’accident d’un train de la compagnie Camrail, qui a fait officiellement 79 morts, un nombre indéterminé de disparus et au moins 600 blessés, le 21 octobre 2016. Le fait que Camrail soit une filiale du groupe français Bolloré, omniprésent au Cameroun et souvent considéré comme tout-puissant, laissait penser que les autorités mettraient prudemment le dossier de côté jusqu’à le faire oublier.