Réunion de crise du SPD le 3 juin après sa déroute électorale

Par
Andrea Nahles, présidente du Parti social-démocrate allemand (SPD), a proposé lundi de remettre en jeu son mandat à la tête du groupe parlementaire de la formation, dont l'aile gauche conteste sa décision de rester membre de la coalition gouvernementale, au lendemain d'un sévère échec électoral.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BERLIN (Reuters) - Andrea Nahles, présidente du Parti social-démocrate allemand (SPD), a proposé lundi de remettre en jeu son mandat à la tête du groupe parlementaire de la formation, dont l'aile gauche conteste sa décision de rester membre de la coalition gouvernementale, au lendemain d'un sévère échec électoral.