Brexit: la peur de la contagion s'étend en Europe

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Que c'est basique votre commentaire

dites nous  tout de suite si l'objectif de jlMelenchon  c'est de faire s effondrer les marchés financiers

ainsi ça devrait réduire ses chances d être élu normalement...mais il faut être transparent 

Nous verrons bien mais ce que dit pour avoir l'air d'exister un ministre, qui n'a par nature aucun poids réel, ne veut pas dire grand chose.

Regardez chez nous le porcinet sapin. A part le pincement de string, personne ne se souvient de rien de lui...

j'espère au moins que vous êtes payé pour commenter

Serait-ce de la poudre aux yeux pour enfûmer un peu plus le citoyen lambda et accentuer ses peurs ? Le peuple du Royaume Uni (pas tant que cela d'ailleurs) a choisi la sortie mais en fait ceux qui ont déclanché ce jeu (les partis politiques conservateurs et travaillistes s'aperçoivent des retombées. Alors on s'arrête et on ne sort plus. Un deni de démocratie puisque le peuple n'est plus souverain (en déplaise à la Reine !).

Quand le capitalisme va-t-il finir par mourir d'un arrêt cardiaque ou de longue maladie. Quand on voit les sommes astronomiques qui seraient parties en fumée à cause d'un système financier qui est au bord du préjudice. Alors un grand pas en avant ?

Mais que vois-je ? la bourse se relève ! Ouf !

 

Ce qui est marrant et que la plupart des journalistes oublient c'est que si en Europe de l'Euro il n'y a que des perdants, en Angleterre il y a aussi des entreprises gagnantes: les entreprises pharma et parapharmaceutiques et les exportatrices technologiques. Ces deux secteurs ont augmenté Vendredi et continué Lundi. Ce n'est pas surprenant: le Brexit est pour l'instant une dévaluation compétitive de la Livre et 55% des exportations anglaises vont vers l'Europe.  Il y a un grand chamboulement en Angleterre mais on peut comprendre que Cameron & Co ne soient pas très pressés de sortir du marché européen. D'autant qu'ils ont la maitrise de leur monnaie. Loin des fluctuations boursières spéculatives, le perdant immédiat, aujourd'hui comme en 2008, en Angleterre est le salarié immigré polonnais payé en Livres et qui envoyait ses économies en Pologne: ce n'est clairement pas la préoccupation d'Osborne.

Très bonne analyse de l´article et la ramener ces chiffres faramineux à des chiffres plus réalistes est une bonne idée! Mais tous ces résultats au niveau des bourses et autres, en grande partie inspirés par des agences de notation (et oui, vive le capitalisme) avec les plans d´urgence des Etats qui renflouent c´est toujours la même chose: plus de fric pour les oligarques et les autres se serrent la ceinture! Il serait temps de faire sauter ce système, pourri au niveau mondial! Et développons un système alternatifs non pas basé sur les capitaux mais plutôt sur des coopératives! Cela évite en grande partie la spéculation! Il est temps de dire stop à un système basé sur la croissance, c´est physiquement impossible! On est sur un système fini, la Terre (qu´on est en train de détruire complètement...)

Et faire sauter la bourse, je dis chapeau aux gens qui le feront (il faudrait que je me mette au hacking, ca peut aider dans ce cas....)

Mais pourquoi est-ce que cette baisse choque tant que ça?

La sterling monte et descend, c'est tout l'objet de la spéculation...

variation de la british pound variation de la british pound

Le responsable n'est pas en premier lieu l'UE, c'est le capital. La machine Capital est mourante et l'UE est, pour nos pays, un cataplasme qui, au lieu de protéger, favorise la gangrène...

La priorité, c'est un début de politique écologiste et socialiste. Et si les traités de l'UE s'y opposent (c'est évidemment le cas), modifier les traités, ou quitter l'UE.

Attention : nous ne voulons pas quitter l'UE pour appliquer en France la politique ultra libérale d'un Sarko ou des Le Pen !

Info : Mélenchon est à 39% d'opinions favorables :

 http://www.opinion-way.com/pdf/barometre_metronews_lci_-_du_changement_dans_l_action_politique_-_juin_2016.pdf

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

> Mais pourquoi est-ce que cette baisse choque tant que ça?

Elle n'a rien de choquante, bien sûr, mais elle est brandie pour alimenter le discours de fin du monde que certains accolent à la perspective du Brexit...

L'euro a perdu 20% par rapport au dollar en deux ans : aucun européiste n'a hurlé que cela signait la faillite de la zone euro.

Comparer une valorisation boursière (stock) à un revenu (flux) est absurde.

L'argent ne "s'évapore" pas. La valeur des actions baisse, c'est tout. Quand le marché immobilier baisse de 5%, personne ne dit que 600 milliards d'euros (et Dieu sait combien de smics) se sont évaporés.

ce week end a #nuitdebout il y avait Lordon et le Brexit en débat . https://www.youtube.com/watch?v=6yfvBYVRpJE&feature=youtu.be 

A 14h manif contre la loi travail de bastille 14H a Place d'italie .

bien sur par le Parti Socialiste comme quelqun l avait dit dans un a utre post !

vous pensez j en s uis sur que tous le sgens qui ont voté Sarkozy (48% ) ont reçu de largentd e l UMP ou du Medef?

La capitalisation boursiére d'une entreprise n'a pas grande importance, seul compte sa capacité à distribuer des dividentes. Dividentes pouvant venir de manipulations "diverses" :-).

En bourse, même si ce mot ne veut plus rien dire, les gains se font autant à la hausse qu'à la baisse. L'important pour le "système" est juste que le "marché" soit actif. Dans des limites raissonable bien sur car les "explosions" restent destructrices. Mais nous parlons d'un secteur d'activité ne concernant qu'une très faible minorité de personnes vivant dans un monde très différent du notre et qui, Brexit, Frexit, ou autres, continueront à s'enrichir. En fait, les "dindons" seront toujours les mêmes, le "petit pueple" :-).

P.S. : ON peut même constater depuis des années que quand "l'argent manque", le "système" en crée le plus tranquillement du monde et le distribue joyeusement .... à ceux qui en manquent pour continuer à s'enrichir indéfiniment ;-). Ensuite, on explique que tout est sous contrôle !

 

Habitués à un "Etat protecteur" et l'UE s'étant développée dans le secret intégral, effectivement, nous leur avons fait confiance et ne nous sommes pas suffisamment préoccupés d'un organisme qui cultivait la discrétion - c'est le moins qu'on puisse dire. 

Mais le loup est sorti du bois. 

Nous commençons à comprendre que nous nous sommes faits escroquer. 

On va en bouffer de l'enfumage !!! 

 

 

Si j'en crois ce que racontait Jérôme Kerviel, ex valet de la Finance, dans le Pas vu à la télé N°4 

"Les bourses qui chutent" : ils doivent être en train de se goinfrer, au contraire ! 

Les journées d’attentats sont les meilleures journées de trading. C’est des périodes où il y a beaucoup de volatilité sur les marchés financiers. Quand ça baisse énormément, c’est les journées où la banque gagne le plus d’argent.Le 11 septembre 2001 a été une des meilleures journées de trading pour les marchés financiers." (Jérôme Kerviel) 

 

Les marchés ... 

Image result for casino images

Des gens qui jouent à la roulette dans un casino mondial 

et qui ne PRODUISENT rien . 

à part de la fausse monnaie ... 

 

Bien sûr qu'ils se goinfrent grâce à la volatilité. Sans prouesse technique d'ailleurs. Une action connue de tous, le Crédit Agricole, a varié de +15% en quelques heures Vendredi après s'être écroulée. Des traders prudents ont pu augmenter leur mise de 10% en quelques heures! Et s'ils ont utilisé des effets de levier, ils ont pu s'archi goinfrer en quelques heures. Même chose à la baisse, en vendant ce qu'ils n'ont pas, puisqu'ils en ont le droit, et en le rachetant plus tard. Mais je suis curieux de savoir s'ils  arrivent à prédire quoi que ce soit.

Mais qui a jamais pu faire confiance aux politiques? Le souhait des peuples? Des " sans dents et des illettrés"? Ils sont à la botte des financiers!

Fusion Jean Le duff et F Queste:

"Au fond l'UE n'est qu'un colosse au pied d'argile qui n'existe que du fait de la naïveté des peuples, habitués qu'ils sont à entendre qu'ils n'ont pas à s'inquiéter, que des experts financiersdes POLITIQUES en grand nombre s'occupent de leurs affaires....

Oui mais ceci entraîne,aussi,des taux d'intérêt élevés,donc moins d'investissements et plus de chômage..

Précision:c'est D Cameron,sous la pression des euroseptiques de son parti,qui a décidé ce référendum.Un tel amalgame,dès le début,ne vous rend plus crédible!

Rappellez-moi,déjà,quand et pourquoi est apparu cet institut de "sondages"?

Encore 27 .....  Pas de panique , la bourse va bien ! Il  reste encore 27 convives autour de la table européenne  . Et  non des moindres . Chypre et son million de Chypriotes qu'au moment du festival du vin , les démographes pris de boisson estiment au double . L'Estonie , qui tire sa richesse de la choucroute et des machines-outils . La Lettonie , qui doit son existence à la chute d'un mur situé ailleurs . La Lettonie et sa fameuse prison de Vilnius ou Bertrant Cantat , le leader de Noir Désir , passa six mois en prison . Malte , qui ne compte que 400 000 habitants mais dont le rayonnement est assuré chaque année par 500 000 fiévreux . La Slovénie et ses slovènes reconnaissables meme l'été à leurs mines de plomb . Grand duché et paradis fiscal , le luxembourg cultive aujourd'hui davantage le secret BANCAIRE  que le houblon , et met à la disposition des entrepreneurs avisés des sièges sociaux pas plus vastes qu'une boite aux lettres . Sans oublier l'empire P.A.C.A des cumulard Mr Estrosi ( Mr  Mosquée ) Mr Jean-Claude Guibal maire et député de Menton . Mr Estrosi 1er  gouvernent depuis quelques semaines . Et qui de Marseille à Menton , propose à des touristes dix fois plus nombreux que les autochtones la construction d'une deuxième mosquée . Ses plages publiques , sa soupe de poisson , ses corniches , sa pétanques , ses petits fatcis , et l'enfumeur . Bref un catalogue de ressources et de bonheurs expliquant que les british regrettent pas de ne pas avoir quitté notre Commonwealth 

C'est ptet vrai mai(s)  quoqu'il en soit  je cherche une analyse politique solide en français répondant aux questions suivantes : 

1/ Origine et qualité de la liste électorale ayant servie pour ce scrutin britannique.

2/ Pourcentage des «Leave » et « Remain » dans les quatre « secteurs »   du Royaume-Désuni par rapport aux inscrits.

3/ L'analyse, toujours par « secteurs » des abstentions .

4/ L'évaluation possible du pourcentage de citoyens britanniques des trois camps ayant une relative « maîtrise minima du sujet » quand aux conséquences de leur propre vote ou de leur abstention.

5/ L'évaluation, du nombre de Britanniques ayant le souci , comme ils disent du  «  Right word for the right thing » (juste mot pour la juste chose) qui ont tiqué quand ils ont entendu Cameron dire « Les Britanniques ont choisi .. » alors que c'est de fait seulement une grosse minorité, plus ou moins politiquement cultivée, qui a fait ce cadeau aux Européens non-pro UE (dont je suis).

Tout ce qui se dit d'autres, à quelques exceptions près, est globalement incohérent, non fondé et circonstanciel, vu l'inefficacité bien connue des boules de cristal. On en rira si on le relit dans un an

Resterait à essayer d'évaluer le nombre de Britanniques (que certains persistent à mal appeler « Anglais ») qui partagent ce point de vue du philosophe lillois feu Alain Etchégoyen : « « Dès que nous disons le mot « démocratie » pour nommer notre mode de gouvernement qu’il soit américain, allemand ou français, nous mentons. La démocratie ne peut jamais être qu’une idée régulatrice, une belle idée dont nous baptisons promptement des pratiques très diverses. Nous en sommes loin, mais encore faut-il le savoir et le dire »

Je le sais, je le dis et répète ici et ailleurs

C'est dangereux de diffuser ce genre de compil : vous voulez créer des émeutes ? De toute façon l'Europe sociale arrive : c'est la loi El Khomri, qui instaure de nouveaux droits pour les travailleurs : Gabrielle GTK, notre vestale socialiste, vous le confirmera. Je demande la dépublication de votre post à Mdp, pour atteinte à la sûreté de l'Union Européenne.

On ne saurait trop vous remercier pour cette initiative ;-)

Inexact : c’est l’Europe des nations et du nationalisme qui est à l’origine de la Première guerre mondiale ; ce sont les dictatures nationalistes qui sont à l’origine de la seconde. Et aujourd’hui ce sont les nations (« les peuples », comme disent les comiques) qui interdisent à l’Europe de se doter d’un véritable pouvoir contre la finance.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Empires coloniaux Français, Allemands et Britanniques au 20ème siècle, cela ne vous dit rien ?

Vile propagande européiste d'inspiration mitterrandienne.

Faut pas exagérer, l'Allemagne a été à l'origine des deux guerres "mondiales" (surtout européennees en fait) 

Puis l'Allemagne a découvert la technique de vassalisation des états "à l'américaine" : par le commerce. 

L'UE est un projet germano-américain. 

 

L'Europe est un avatar de la mondialisation (ultra-libérale) 

Elle a été construite contre tous les autres peuples du monde. 

C'est la mondialisation sociale que nous devrions viser. 

L'union de tous les humains de la planète et une redistribution des richesses. 

 

Faut avouer que l'information étant aux mains des banques et des multinationales, l'éducation populaire, c'est pas leur truc ! 

Pour l'instant, sur ce referendum, nous n'avons pas de l'information nous avons de la propagande libérale. 

 

Excellent cette compilation des Grands Mensonges et ...Menteurs.

En 1914, les Allemands ont attaqué car les Belges, les Français, les Britanniques refusaient de leur laisser une part du fromage colonial africain ... 

Rebelote en 39, les Allemands et leur problème d'espace vital (Lebensraum)

Sinon, les Allemands ont un problème d'unité nationale - l'Allemagne n'a jamais été une nation : c'est un agrégat de "régions" (les landers). Un Bavarois ne se sent pas compatriote d'un Rhénan ...

 

 

Eh!OH!La majorité des électeurs a voté"LEAVE"!C'est trop tard.Que bcp s'aperçoivent des 1ères conséquences(la chute de la livre et des actions brit)et découvrent,maintenant l'UE....prouve que leur argument principal portait sur l'immigration.

Principe de base éducatif:quand on se proclame adulte et éclairé ,on réfléchit avant puis on assume ses choix!

D'autant plus que le Président-de-la-République-Française-Monsieur-Hollande-François vient de promettre,main-sur-le-coeur-droit-dans-ses-bottes,de corriger les petits travers de sa politique sociale....

> C'est le capitalisme qui est pulsionnel.

Disons le capitalisme financier, alors, car le capitalisme fordiste avait un sens plus affuté de ses intérêts stratégiques.

Je parlais de capitalisme au sens de pulsion d'accumulation du capital. L'entrepreneuriat n'est pas exclusivement capitaliste, loin de là.

Absolument. le capitalisme est une pulsion d'accumulation qui n'entretient qu'une relation de possession avec l'objet démultiplié. 

Détrompez-vous, sous notre horizon (néolibéral) l'entrepreneuriat est exclusivement capitaliste: ça commence avec le Soi et ça finit avec les Autres (à entreprendre). Heureusement, y a pas que le Capital humain dans la vie des "entrepris", y a aussi... la manifestation, voire la révolution - sauf à considérer l'assos, le syndicat, le parti comme l'entreprise des entrepris.

Je pense aux PMI PME, qui n'ont rien de "néolibéral" et doivent se battre tous les jours contre la logique imposée par la monnaie unique : survivre dans un pays servile dont la monnaie, quelle ne maîtrise pas, est surévaluée par rapport à l'Allemagne, qui la maîtrise.

Un économiste disait que les investisseurs sont des gens, en général plutôt bêtes et moutonniers. Quand quelque chose leur fait peur, ils déménagent leurs fonds et quand un secteur "marche" ils se jettent tous dessus. 

Au dessus d'un certain montant l'argent devient une addiction, comme l'alcool ou la drogue. 

Ils collectionnent les "0", les voitures de luxe, les montres ... 

souvent avec en concurrence avec les autres.

Onassis et son beau-frère qui rivalisaient en construisant des pétroliers de plus en plus long Déçu

 

 

Les PME font partie du peuple. 

Le monde de la Finance les ignore totalement (sauf pour les bouffer) 

 

Oui le Brexit a bon dos, ici. C'est chercher une rationalité des marchés qui n'existe pas.

Pourtant le petit renzi est venu aujourd'hui prêter allégeance à la kaiserin avec holende. Elle avait un petit chiot à protéger à chaque mamelle...

N'est-ce pas touchant !

Comme toujours dans la finesse et le bon goût !

un peu simpliste votre définition même du ca ca certainement vous valoir d être applaudi

pour vous une action n a pas de valeur ? Une obligation., ? Une devise ? 

Je pense que de plus en plus de citoyens commencent à comprendre que ce "système financier", LEUR système financier, est LEUR problème...

Imaginons un assassin venant se plaindre à sa victime que son couteau n'est pas assez tranchant...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Bonsoir,

Est-ce que, sur Mediapart ou ailleurs – mais ici, on est sur Mediapart – ou pourrait accepter l’idée, ou tout au moins la faire entendre, que l’Europe ne se réduit pas aux marchés financiers, à l’oligarchie ou au grand capital ? Parce que là, ça devient franchement pénible et on va finir par se poser cette question : pourquoi une seule analyse autorisée ?

https://blogs.mediapart.fr/b-girard/blog/250616/brexit-larnaque-souverainiste

 

En disant que vous vous foutez royalement des petits actionnaires , vous mêmes vous faites un peu partie de la caste des ricaneurs qui croient que l'Angleterre a viré à gauche, c'est quand même étonnant lol 

Présenter Valls comme un europhile, là, on rigole. Pur représentant de ces castes nationales, suant le patriotisme,  au pouvoir un peu partout, qui, depuis 1957, bloquent toute évolution vers une Europe politique et sociale transcendant les frontières.

Qu'on soit nationaliste (il faut appeler un chat un chat et la nation une peste) n'interdit pas qu'on soit ultra-libéral, surtout quand le nationalisme et l'ultra-libéralisme sont légitimés par les élections, donc les électeurs, directement responsables des politiques menées pa les dirigeants qu'ils portent au pouvoir.

Le débat sur le Brexit est d'une hypocrisie pas possible.

Le brexit peut avoir un effet dévastateur autre que ce que la finance qui s'agite s'imagine pouvoir contrôler : le fric qui n'existe que dans son imagination et ses mémoires arttificielles.

Ce sera un effet sur la pensée et sur le ressenti de l'europe par tout un chacun.

Et ça, ce sera beaucoup plus difficile à contrôler.

Ca peut mettre un peu plus de temps pour apparaître parce que nous n'avons pas encore pris conscience avec un esprit rassis de ce qui s'est passé, mais ça viendra comme une lame de fond...

Vous n'avez pas l'impression qu'il vous manque la fréquentation du peuple ? Le peuple n'est pas très internationaliste, ni immigrationniste.

Quand on est pauvre, on ne voit jamais d'un bon oeil l'arrivée en masse de plus pauvres que soi.

Vous me direz, ça devrait les rassurer, comme ça vous rassure peut être, vous, d'avoir plus pauvre que vous.

Mais non. Les vrais pauvres sont en bas de l'échelle et ils le savent.

Et ils savent que s'il y a plus pauvres qu'eux, ils vont devoir descendre un peu plus. Et puis il vont devoir se fader les fameuses différences culturelles, que la promiscuité rend si agréable à vivre surtout quand on est peu éduqué d'un côté, et encore moins de l'autre.

Toutes choses qui n'effleurent pas le lecteur moyen de Médiapart, nanti internétique tout juste susceptible de fréquenter des étrangers insérés et mondialisés, le tout dans un cadre bien protégé par la police  - qui soigne les quartiers bobos : les bobos sont si sensibles à la misère !.

Valls nationaliste ? Il me semble qu'il obéit aux mêmes maîtres que Sarkozy. 

Non, je suis simplement contre le fait que certains (les actionnaires, petits ou gros) s'enrichissent sans rien faire au détriment des travailleurs. La part des profits des entreprises qui va vers les salaires diminue constamment au bénéfice des actionnaires. Alors s'il perdent quelques sous...

Et je pense que le Royaume Uni n'a pas viré à gauche, mais à droite, voir à l'extrême-droite raciste. Les prochaines élections le diront, et certains à ce moment-là risquent de manger leur chapeau. J'espère me tromper.

Oui, les lecteurs de MDP prennent leurs désirs pour des réalités. L'envers du décor est bien plus sombre :

« Le grand clivage britannique n’est pas entre Londres et le Nord ou entre les jeunes et les vieux, mais entre Johnson, Gove, Farage [les chefs de la campagne du « Brexit »] et les électeurs qu’ils arnaquent », écrit le journaliste Nick Cohen dans le Guardian en rappelant les relations compliquées de M. Johnson avec la réalité.

 

pourquoi une seule analyse autorisée ?

https://francesudouest.wordpress.com/a-qui-appartiennent-les-medias-francais-journauxradiotv/

 

  • Nouveau
  • 27/06/2016 20:36
  • Par

En fait , les tories ont été pris par surprise et leur défense est enfoncée. L'agence S&P a abaissé la notation de la GB de deux crans aujourd'hui .Donc ils deviennent pressés et leur nouveau leader sera désigné avant le 2/9.

Je crois effectivement que le calendrier proposé par Cameron est totalement irréaliste:

a) les fonds spéculatifs jouent à fond la chute de la livre (jackpot en vue pour Soros et Cie comme en 1992) et S&P vient de retirer sa note AAA à la dette britannique

b) le petit jeu de "wait & see" consistant à ne vouloir invoquer formellement l'article 50 que lorsque le nouveau schéma de participation  britannique au marché unique (la seule chose qui les intéresse) aura été défini n'a aucune chance d'aboutir

Cameron va devoir partir d'ici la fin de la semaine et les députés Tories lui trouver un remplaçant avant la mi-juillet sinon tout le système financier va imploser.

Je ne dis pas autre chose. Une bonne déstabilisation financière du pays et hop, les deux ans deviennent la peine à perpétuité.

Deux ans, c'est le délai applicable après que l'article 50 ait été invoqué. Mais encore faut-il qu'il l'ait été...

Ce n'est pas le cas pour l'instant.

gracieux comme commentaire ! 

'Le fric chinois ou arabe lui sent très bon...c'est vraiment le syndrome de l autifkagellation  

Si vous comprennez rien au second degrés alors............. ou alors vous aimez goldman sachs, la BCE et tout le système oligarchique qui gravite autour qui sait.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Stop Pub !

L'UPR est passée à la télé sur la première chaîne ! Si ! Si !

La censure est levée. Mais seulement en Russie.

Le UPR, un parti façon Gogol pour les gogos !

a part vous en prendre aux commentateurs, vous avez des arguments et de la reflexion ?

C'est ainsi que je vois les choses pour une grande majorité des votants pro-leave.

Il est curieux que ce ne soit pas invoqué par les zexperts.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

« Le Royaume-Uni ne devrait engager l’article 50 [ du traité de Lisbonne qui autorise un pays à quitter l’union européenne – ndlr] que lorsque les termes du départ seront éclaircis ».

le réferendum, c'est peanuts.

Cqfd, évidemment ;) Mais...

Charles-Hub, vous délirez mon ami ! Avez-vous oublié vos gouttes ?

J'ai peur

"L’ancien Commissaire européen à la concurrence, ancien directeur général de l’OMC, actuel président de l’European Policy Center et actuel président de Goldman Sachs International a diffusé le tweet suivant suite à la victoire du Brexit au référendum britannique :

La jeune génération au Royaume-Uni a été sacrifiée, tout ça à cause d’une déformation des faits et des conséquences. D’une façon ou d’une autre, ce résultat doit être annulé. »

Excellente information. Merci

 

GS © x GS © x

oui c'est la nouvelle marotte à Londres ou on a vÔté remain : dire les vieux ont sacrifié la jeunesse pro européenne ! 

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/06/27/31001-20160627ARTFIG00096-delires-post-brexit-ou-le-trou-noir-de-la-pensee.php

excellent article sur la manip' anti-démocratique des ultra-démocrates !! :)

Le référendum ne devient un problème pour les démocrates à géométrie variable que lorsque la réponse n'est pas celle qu'ils souhaitent

"Ce n'est certes pas eux que le dévissage de la livre va impacter."

Si, par une augmentation des prix de tous les objets et marchandises importés: fruits, légumes, ordis, téléphones, électroménager etc...

"Sauf, bien sûr,  si les salauds qui perdent gros demandent à leur état de les pressurer davantage."

Ça, vous pouvez leur faire confiance!

Il ne manque donc pas un seul bouton de guêtres...

Incroyable. Ce type ne se rend même plus compte de ce qu'il dit. Nous avons à faire à des extra-terrestres. Quel mépris ! Merci pour vos recherches ;)

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Ben voyons !

Normal, c'est un teutonique. Même culture que schaüble et juncker... Les prussiens suivent les ordres et ne discutent pas. Ils n'ont jamais changé.

Et en plus un socialisse !

C'est du second degré ou du racisme pur et dur ? Aujourd'hui, ce ne sont pas les Allemands qui vivent sous l'état d'urgence.

C'est du second degré ou du racisme pur et dur ? Aujourd'hui, ce ne sont pas les Allemands qui vivent sous l'état d'urgence.

De la xénophobie et non du racisme.

C'est tout simplement ce qui est.

Remontez l'histoire allemande et vous trouverez des constantes qui parlent toute seule. A moins que vous préfériez les nier comme beaucoup refusent de voir les choses. Libre à vous.

Vous en connaissez quoi de l'Allemagne et de son histoire au juste ? Et avez-vous déjà mis les pieds en Allemagne, juste pour voir un peu ?

Ben oui ! il a raison ! ce n'est pas au peuple de décider l'avenir de l'Union européenne !!! 

Il y a des "sachants" (comme on dit dans l'Education nationale) (technocrates, experts, dictateurs) qui en sont chargés !des banquiers et des gros industriels pour gérer un organisme uniquement dédié à la gestion du fric et des affaires !

Le peuple est un ramassis d'ignares (c'est Merkel qui l'a dit) qui n'ont pas à l'ouvrir. 

 

Je crois que Seth ne stigmatise pas là Goethe, Mann, Walter Benjamin ou Arendt (et tant d'autres), pas plus que die Linke, dont la seule existence permet l'espoir, mais peut-etre davantage une certaine tendance hégémonique qui est déjà perceptible dès le Saint Empire Romain Germanique, bien avant que l'état allemand voit le jour,  donc. Et qui s' est continue, avec la virulence qu'on sait dans l'état prussien, Bismarck est un nom qui vous inspire quelque chose peut-etre? Puis deux guerres mondiales, où cet état enfin constitue fut l'agresseur (et quel agresseur,  n'est-ce pas ? "Espace vital" pour la seconde et le génocide qui l'accompagna). Les grecs qui sont réduits aujourd'hui à quia par les Merkel/Schäuble ont versé plus que le sang des patriotes pour tenir le détroit de Thessalonique, ils sont aussi morts de verte faim après,  sans recevoir un centime des dommages de guerre que la "dette" de l'ordnung libéral leur réclame aujourd'hui, pourtant,  à cor et à cri. 

Car il faut bien en venir à l'apres-guerre,  au petit groupe d'intellectuels protestants qui forga dans ce qu'on a depuis appelé" l'école de Fribourg" cette notion d'ordnung qui nous empoisonne, sous les auspices d'un certain Eucken,  si mes souvenirs sont bons. Dois-je rappeler que le bon Doktor Schäuble est issu de cette école et de cette mouvance idéologique ? Ce qui n'était d'abord qu'un modèle de gouvernance interne est devenu, une fois de plus,  une tendance hégémonique qui tend à s' étendre à l'UE au point de proclamer hautement et toute honte bue que les peuples ("crowd" plus exactement,  plèbe donc) n'était pas en droit de choisir son destin.  Cela ne vous rappelle rien ? 

Bien sûr que ceci ne s' applique pas à tout les allemands, bien sûr qu'il y eut le "Sturm und Drang" et Rosa Luxembourg, et aujourd'hui une opposition à ce gouvernement qui vaut cent fois la nôtre,  mais la tendance hégémonique des élites dirigeantes de droite a un long passé sur lequel s' appuyer. 

Je vais m'en tenir là. 

Toujours aussi élégant... J'espère que vous ne vous dites pas de "gauche" !

Apprentis sorciers qui vont ruiner leur pays sauf si Angela les tire d'affaire, qui n'est Cruellangela que contre les vilains Grecs, auis vilains que les vilains Anglais mais moins puissants, remember les Animaux malades de la peste.

Justement, c'est peut-être le bon moment pour achever les Grecs ?

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
  • Nouveau
  • 27/06/2016 23:16
  • Par

"Les sanglots longs des violons...."

6 Juin 1944 ,Hiler dormait.

23 Juin 2016,les marchés financiers dormaient...

maintenant ils se réveillent...

TROP TARD !

L'heure vient.

  • Nouveau
  • 27/06/2016 23:24
  • Par

Les marchés financiers sonnent le glas....comme d'habitude..pour s'en mettre plein les fouilles.

Pas de bol,

Le 23 Juin 2016 sonne le glas...des marchés financiers,...et de leurs complices !

 

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

douze répliques pour 2 messages ?

La forme en multi stéréo n'aurait-elle pas pour effet d'occulter le fond !!!!!

Aurais-je besoin de provoquer ? Aurais-je besoin de dire que j'existe ? Que je suis mieux que les autres ?

Vous voyez du fond ? Moi, je crois qu'on le touche !

Je plains sincèrement Edwy Plenel qui peut lire de tels commentaires ici. C'est dur de savoir qu'on a de tels lecteurs !

Vous aussi, vous trouvez que les bourses se comportent parfois curieusement .

Moi aussi. Surtout pas temps froid... Rigolant

Je conseille le thermolactyl degré 3, maille classique,  pour 24.99 € chez Damart. Rigolant 

Autrefois on utilisait des testicules de taureaux, de béliers  pour y mettre les pièces de monnaie  ... 

 

Métier à risque, récoltant de testicules de taureaux. Embarrassé

  • Nouveau
  • 28/06/2016 04:06
  • Par

 

nouveau

CONTAGION ? Certes. Mais c'est bizarre ce qui se passe. 

  1. D'un côté, "on" va peut-être les obliger à revoter (coup tordu déjà pratiqué)
  2. De l'autre, Hollande, Valls, Merkel, etc, voudraient accélérer et "approfondir" l'UE 

Mais alors, au-delà du brouillard actuel, quelle est la "ligne" sous-jacente, capable de rassurer les "marchés" ? Même s'ils ont été retoqués, c'est celle élaborée entre Ayrault et le ministre allemand des A. E... Et comme l'harmonisation fiscale et l'Europe sociale demeureront du pipeau, ne retenons que les deux points essentiels : 

1 - Premier temps :  l'argent  """la désignation d'un "président à plein temps de l'Eurogroupe", qui rendra des comptes à une sous-commission spécifique du Parlement européen pour la zone euro ; et  la création d'un "organe parlementaire" composé de membres du Parlement européen, avec la participation d'élus nationaux, qui aura "pleine autorité sur les sujets de surveillance budgétaire et macro-économique". 

Autrement dit : nous serrer la vis côté fric,  et ça, c'est le genre de chose qui plaît aux "marchés", mais finit par faire tanguer  les "peuples"; d'où :

2 - Deuxième temps : la  force  (dont un embryon existe) ! """ une intervention plus systématique de l'UE pour gérer des crises ayant une incidence directe sur sa sécurité ; mise en place d'une chaîne de commandement civilo-militaire permanente et de forces de réaction rapide opérationnelles afin de "pouvoir planifier et conduire plus efficacement des opérations militaires et civiles" ; la création d'un corps européen de protection civile """ 

On parle de "l'extérieur", mais, et cela plaît à nouveau aux "marchés", on pointe sans le dire "l'ennemi intérieur"

3 - Et en ultime ligne de mire : la signature proche du TAFTA

C'est bien cela que l'on nous prépare. Ils l'ont simplement dit trop tôt.

 

Pourquoi les Britanniques ont dit non à l’Europe, par John Pilger

par Les-crises.fr DT dans Crise de l'Europe

 La décision de quitter l’Europe votée par la majorité des Britanniques est un acte parfaitement démocratique. Des millions de gens ordinaires ont refusé de se laisser impressionner, intimider et mépriser par les analystes des principaux partis, le monde des affaires, l’oligarchie financière et les grands médias.

Ce fut en grande partie le vote de ceux qui étaient déçus et démoralisés par l’arrogance des défenseurs d’une politique de maintien dans l’UE associée à la déconstruction d’une politique sociale équitable en Grande Bretagne. Le service National de Santé, dernier bastion des réformes historiques de 1945, a été à ce point démantelé par les Conservateurs et les Travaillistes partisans des privatisations qu’il en est réduit à devoir se battre pour sa survie.

L’alarme a été déclenchée quand George Osborne, secrétaire au trésor, incarnation de l’ancien régime britannique et de la mafia bancaire en Europe, a menacé d’amputer de 30 milliards de £ le budget des services publics si la population faisait le mauvais choix. Ce chantage était scandaleux.

Le problème de l’immigration a été exploité au cours de la campagne avec un cynisme achevé non seulement par les populistes délirants d’extrême droite mais aussi par les travaillistes traînant avec eux une vieille tradition de racisme, symptôme de corruption du sommet plutôt que de la base du parti. On connaît pourtant les raisons de la présence de ces millions de réfugiés qui ont fui le Proche et le Moyen Orient – d’abord l’Iraq, maintenant la Syrie – suite aux invasions et aux agressions lancées par la Grande Bretagne, les Etats-Unis, la France, l’Union Européenne et l’OTAN. Avant cela, il y eut la destruction délibérée de la Yougoslavie ; plus loin encore la confiscation de la Palestine et l’imposition de l’Etat d’Israël...

Source et suite : http://www.les-crises.fr/pourquoi-les-britanniques-ont-dit-non-a-leurope-par-john-pilger/

 [Propagande] Brexit : L’arnaque du “vote des jeunes”…

Bon, je suis un peu dur sur le titre – car oui, il y avait plus d’anti-Brexit que de pro-Brexit chez les jeunes – mais l’utilisation à outrance qui est faite depuis vendredi de ce thème commence à être très pénible…

I. La propagande

Bien sûr, la propagande tourne à plein dans les médias européistes anglais :

suite et source : http://www.les-crises.fr/brexit-l-arnaque-du-vote-des-jeunes/

  • Nouveau
  • 28/06/2016 08:06
  • Par

Pourquoi cette trouille de nos corrompus Bruxellois qui négocient leur TAFTA dans notre dos? Et si l'Angleterre s'en sortait mieux sans l'Europe qu'avec?

L'histoire dira le rôle joué par les médias, par MEDIAPART et par Martine Orange en particulier sur la création et l'entretien d'une ambiance délétère lors de cet épisode contrariant du Brexit.

En bon français de France s'ils ont peur de la contagion, c'est que cette Europe là ne répond en rien aux attentes des citoyens.

Certitude absolue ce n'est pas en France que le référendum sur le sujet risque,un jour, d'être organisé ...

Les Chinois ont compris le danger et organisent les limites aux effets du HFT . Qui sert aussi à manipuler les cours .

L'avenir est bien à l'Est 

Ca m'étonne que personne ne fasse le lien avec la "loi travail" contre laquelle on va manifester aujourd'hui, loi parachutée de Bruxelles, qui va étrangler encore un peu plus les précaires. Pour désamorcer le désamour des peuples, ce désamour qui a conduit les plus pauvres des Britaniques à faire voler l'Europe en morceaux, ne faudrait-il pas leur offrir une reddition en pâture? 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Ce fil de discussion est proprement affolant et écoeurant. On se croirait chez Fdesouche.

Il y a une information qui ne devrait pas passer inaperçue et qui a peut etre un rapport avec le Brexit  

Erdogan se rapproche de Poutine à la vitesse de la lumière en faisant profil bas et en lui proposant des indemnisations pour les erreurs commises . 

Serait-il à nouveau tenté par l'OCS ??? 

L'UE lui parait sans doute trop incohérente pour pouvoir compter sur elle . 

Et je ne parle pas de l'OTAN . 

J'ai du mal à penser qu'il n'y ait pas de lien de causalité

L'Europe, c'est comme une voiture lancée à pleine vitesse vers un ravin, en descente, et avec les freins qui ont lachés... dans ses condtions, je pense qu'il est nécessaire d'avoir le courage de sauter en marche, quitte à se briser les 2 jambes... on aura toujours plus de chance de s'en sortir vivant...

 

quant à savoir si la bourse grimpe ou dégringole, alors ça, j'en ai strictement rien à faire!!! tout ce qui m'importe, ce sont les conséquence pour les "sans dents" comme dirait l'autre... et malheureusement, ce sont toujours eux qui payent les pots cassés (en tout cas jusqu'à aujourd'hui!)

Erreur, la peur de la contagion ne s'étend pas en Europe... mais envahit le parlement européen... Par contre le désir d'indépendance face à l'institution fait tâche d'huile en Europe.

 

Les Le Pen, Poutine, Trump jubilent: faut-il une autre preuve qu'il serait urgent de construire les Etats-Unis d'Europe? Rigolant

 

Est-ce que vous avez vu ou entendu, où que ce soit dans tous les media, une seule personne normale venant jubiler de la sortie ? 

Y'aurait pas comme une odeur de propagande ? 

Une petite odeur de dictature ?

A qui appartiennent les media en France ? 

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

"rien de comparable à la crise de 2008" a dit Mr Osborne. Rien de comparable? Mais les bandits sont toujours là prêts à sacrifier le monde entier pour s'enrichir, quitte à sombrer ensuite.

Les bourses baisssent mais paradoxalement les chute des bourses permet à certains de gagner des millions.

 

Les journées d’attentats sont les meilleures journées de trading. C’est des périodes où il y a beaucoup de volatilité sur les marchés financiers.

Quand ça baisse énormément, c’est les journées où la banque gagne le plus d’argent. 

Le 11 septembre 2001 a été une des meilleures journées de trading pour les marchés financiers." (Jérôme Kerviel - Pas vu à la Télé N°4) 

 

La spéculation est souvent contre intuitive. Ainsi le capitalisme populaire fait des ravages dans les bas de laine des naïfs qui, instinctivement, jouent à la baisse en cas de conflit politique ou militaire.

Contagion ...  Clin d'œil

Le Brexit : une maladie ... 

Les gens qui ont voté pour le Brexit, des malades  Incertain

On nous a déjà dit que c'était des cons, des fous, des vieux !

des malades dangereusement contagieux maintenant ... 

D'ici qu'on dise que ce sont des sous-hommes, il n'y a pas loin ! 

 

Exact:

  voici l'extraordinaire tweet de Martin Schultz, président allemand du parlement européen

TaleofTwoTreaties @Taleof2Treaties

 

Schulz: "The British have violated the rules. It is not the #EU philosophy that the crowd can decide its fate". #TBC https://twitter.com/gzibordi/status/747242697119891457 

 

1:42 PM - 27 Jun 2016

 En français: "les british ont violé les règles. Ce n'est pas la philosophie de l'EU que la "foule" puisse décider de son sort"

Fantastique déni de la démocratie qui explique  l'aveuglement total des élites européenne face aux colères montantes des peuples!

Formidable déni que l'on retrouve dans les comportement de Juncker et qui explique le chaos dans lequel pataugent ces "élites" car ils n'avaient rien prévu, rien envisagé. Les british n'étant pas les grecs que Juncker , Schauble, Merkel avaient pu matraquer d'un :"les traités ne peuvent être remis en cause par les peuples "ont pu faire ce gigantesque salto parcequ'ils n'avaient qu'un pied dans l'UE, et un respect inégalé du vote démocratique!

Analyse personnelle:

- le referendum VOULU par Cameron était un moyen de pression pour obtenir des avantages supplémentaires de la part de Bruxelles. Ce qui explique la "fermeté" miraculeuse des Six et du Parlement européen: ils sont furieux, d'autrant que ça risque fort de donner des idées à d'autres!

- ça a foiré: le "Leave" a gagné, donc exit Cameron (quand? seule Mme Irma a la réponse); en attendant, Londres d'un côté ou de l'autrere s'active pour limiter les dégâts au maximum: rester dans le Marché Commun par exemple, la bonne blague!

- On ne fait pas état des faits: a) Londres est toujours lié au Commonwealth, b) idem pour la Zone de Libre Echange avec les pays scandinaves. Pas deux portes: deux Arcs de Triomphe pour continuer as usual les embrouilles commerciales.

- qu'à part le pas de clerc de Chamberlain en 1939, c'est une habitude bien ancrée chez les Britanniques de faire traîner les choses en longueur, et susciter ainsi les craintes des autres pays sur une "catastrophe" qui pourrait survenir si..... on n'acquiesçait pas à leur injonctions (demands en anglais)

Rien de tout cela n'est économique ni même social, sauf évidemment pour le citoyen lambda britannique qui tire la langue depuis les années Thatcher, c'est le Grand Jeu géopolitique habituel.

Conclusion toute personnelle: Kerviel a raison, une fois que les traders se seront bien gavés grâce à la "paniquer" boursière et "économique", tout sera comme avant. Et nous ne sommes pas près de voir des barrières douanières à la sortie du tunnel de la Manche.

Salut mes frères blaireaux!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Sans aucun doute Cameron est cuit , parce qu'il s'est trompé dans son calcul !Désolé la sortie est à droite , les Anglais ont toujours voulu un traîtement particulier  par rapport aux autres qu'ils se régalent!

Sans aucun doute Cameron est cuit , parce qu'il s'est trompé dans son calcul !Désolé la sortie est à droite , les Anglais ont toujours voulu un traîtement particulier  par rapport aux autres qu'ils se régalent!

  • Nouveau
  • 28/06/2016 15:58
  • Par

What Is The Source Of Today's Buying Panic: RBC Explains

"For what it’s worth, the buying in high risk periphery and banks is not “real money” nor is it on any real volume (which thus smells of short covering), while most of our real buying is a downshift in risk-profile from long onlys who have to be invested and are loading the boat in obvious sectors like utilities today." - RBC

  • 8 155
  • Jun 28, 2016 9:44 AM
  • 4

Brexit Is What Happens When The Pie Is Shrinking

A great many narratives are drifting around the Brexit pool: a return to sovereignty, class war, "controlled demolition," nothing-but-another-political-Kabuki- spectacle, end of the European Union, etc. We think it boils down to something much simpler: the pie is shrinking, and the illusion that it's about to start growing has been shattered.

  • Nouveau
  • 28/06/2016 15:59
  • Par

About That Historic Collapse In Sterling: It Was "Only" The 9th Biggest Drop Going Back To 1862

Over the past several days, the financial media has been preoccupied with the fascinating - and historic - drop in sterling which as this site also noted, was the biggest in history. As it turns out, that is not the case, as the data was limited by the available records on file with major service providers such as Bloomberg and Reuters. However, if one goes back in time, as DB's Jim Reid has done, it appears that Friday's sterling move was rather puny by true historical comparisons.

MDP les commentaires au pays des Bisounours.

Il ne suffit pas de souhaiter le Brexit pour montrer que d'autres peuples pourraient le faire, c'est évident, avec les même ressorts qu'en 2005, les voix du FN assurant entre le quart et le tiers de ces voix, bonjour l'odeur !

Ce qui se passe c'est le suicide en direct d'un pays à 52% des voix. Cela montre une chose, que l'on ne peut plus gouverner sans coalitions et sans politiques centristes recevant un fort soutien.

Après tout il semble maintenant que la règle c'est que l'on gouverne de fait en autocrate avec 25% des voix au premier tour ( c'était en gros le score de Holland et celui de Cameron), c'est bien cela le problème.

Les conséquences ne font que commencer, encore un petit effort à la baisse et les banques cessent de prêter ...

La dette britannique coutera demain plus cher, et elle était déjà bien plus élevé que sur le continent;

L'Europe serait antidémocratique, mais aucune décision de la commission n'est prise à la va-vite, elle est très concertée, chaque Etat doit faire son travail, mais si il ne le fait pas cela sera de la faute de l'Europe pas de Ségolène ou d'un autre.

Ne serait il pas plus opportun d'expliquer . L'europe est gouvernée par une partie centriste comportant les sociaux démocrates, les libéraux et les conservateurs , cela représente un socle de l'ordre de 60% de la population européenne au moins, qui peut nier un tel consensus ?

 

 

> Après tout il semble maintenant que la règle c'est que l'on gouverne de fait en autocrate avec 25% des voix au premier tour ( c'était en gros le score de Holland et celui de Cameron)

Parler de "gouverner en autocrate" quand Cameron convoque un référendum car il refuse de trancher le sujet seul, est pour le moins étrange.

Ou alors c'est un nouvel exemple de novlangue européiste. La démocratie c'est l'autocratie...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

A lire d'urgence , car il s'inscrit parfaitement dans la discussion sur l'Union Européenne , le dernier article de Laurent Mauduit sur l'aggravation de la pauvreté en France .. 

Il y a un curieux synchronisme avec la montée en puissance de l'UE , et certaines déclarations comme celles de Draghi sur le fait que les modèles sociaux européens sont morts ne doivent surtout pas être oubliées .. 

On parlait de quoi déjà ?? De tendances politiques ou de mensonges gravissimes, toutes tendances confondues ?

https://www.mediapart.fr/journal/france/280616/aggravation-inedite-de-la-pauvrete-en-france 

Et l'article de Mauduit démontre de manière imparable que l'Union européenne actuelle travaille bien contre l'intérêt général des peuples qu'elle est supposée soutenir . 

Quelques pays échappent à cette aggravation  et je vous le donne en mille : Norvège et Suisse . Ces deux pays là ont un point commun : ils ne sont pas dans l'UE .. 

CQFD 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 28/06/2016 16:35
  • Par

 

Banken-Beben nach Brexit-Votum: So "knackt" Soros die Deutsche Bank

www.n-tv.de › Wirtschaft - Traduire cette page

Il y a 1 heure - Der größten deutschen Bank sitzt einer der gerissensten Investoren der Welt im Nacken. Vom britischen Pfund lässt George Soros diesmal ...

Leerverkäufe: George Soros wettet gegen die Deutsche Bank

www.handelsblatt.com › Finanzen › Märkte › Aktien - Traduire cette page

Il y a 8 heures - Jetzt hat sein Fonds gegen die Deutsche Bank gewettet – und ist damit ... Denn Soros hat im großen Stil gegen die Aktie der Deutschen Bank ...

George Soros wettet 100 Millionen gegen Deutsche Bank - Wirtschaft ...

www.sueddeutsche.de › Wirtschaft - Traduire cette page

Il y a 8 heures - Investor George Soros: Vor dem Brexit-Referendum hat er zwar nicht gegen das Pfund, dafür aber gegen die Deutsche Bank gewettet.

Soros Wagered Deutsche Bank Would Drop in Brexit Turmoil ...

www.bloomberg.com/.../soros-wagered-deutsche-bank-would-dro...

Traduire cette page

Il y a 8 heures - Soros Fund Management took a short position in Deutsche Bank AG of about 7 million shares as turmoil from the U.K.'s decision to leave the ...

George Soros wettet gegen die Deutsche Bank - DIE WELT

www.welt.de/.../George-Soros-wettet-gegen-die-Deutsche-Bank.ht...

Traduire cette page

Il y a 9 heures - Die Deutsche Bank hat ein neues Problem. Ein ganz großes. Denn dem führenden deutschen Geldhaus sitzt der wahrscheinlich gerissenste ...

How They Hedged Brexit: Soros Was Short Deutsche Bank, Druckenmiller Was Long Gold

Soros Fund Management took a short position in Deutsche Bank AG of about 7 million shares, or a total notional of about $100 million, as turmoil from the U.K.’s decision to leave the European Union sent bank stocks lower. The position taken on Friday was equivalent to 0.51 percent of Deutsche Bank’s share capital, according to a German filing published on Monday. The document doesn’t show at which price the fund took the position.

  • 24 143

Jean-Luc Mélénchon, Marine Le Pen, Jean-Marie Le Pen, Nigel Farage - tous ces eurosceptiques ont quand même un point commun - ils siègent (pour ainsi dire voir les stats d'absentéismes à ce propos) au Parlement Européen.

Ils crachent dans la soupe de laquelle ils bouffent. M. Farage devra se trouver un nouveau job bientôt. Ont-ils bien refléchis ? Moi je voudrais bien lire sur Médiapart une enquete pour connaitre des entrepreneurs, maires, élus régionaux qui seraient pour une sortie de la communauté européenne.

Moi en tant qu'entrepreneur, une sortie de la communauté européenne me semble contreproductive. Est-ce que j'ai loupé quelque chose ? Bref ce que je veux dire, c'est que je comprends qu'il y a des perdants dans la globalisations, mais ils ne sont certainements pas du coté des entrepreneurs. Bref j'aimerais avoir une discussion sérieuse sur les bons arguments des tenants de la sortie et de l'individualisme, mais qu'on ne parle plus de protectionisme de marché.

Bref est-ce que les entrepreneurs corses seraient comblés si la Corse déclarait son indépendance ? Je ne pense pas dans l'ensemble.

Dépend de la taille de l'entreprise et de son activité (tourné vers une demande locale ou exportatrice) . 

Si vous êtes local , et que vous vendez des produits locaux , la sortie de la GB n'est pas forcément un mal pour vous . Au contraire . 

SI vous exportez en GB, oui ce sera plus compliqué . 

Entre l'entrepreneur de PME et le PDG du CAC 40 il y a des différences importantes . Mais ce ne sont pas les PDG du Cac 40 qui crèent de l'emploi , ce sont les entrepreneurs de PME .. Les PDG du Cac 40 auraient plutôt tendance à détruire de l'emploi . 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Il y a des produits et services locaux indélocalisables et donc pas affectés par les lois du marché unique européen exemple mon boulanger ou mon carreleur ou etc. Pour le RESTE des services et produits, il y a beaucoup d'interdépendances internationales.

Ecoutez l'exemple pris par Melenchon sur la sidérurgie , c'est un très bon exemple pour montrer comment les lois Européennes ont détruit la sidérurgie française . 

Et c'est totalement vrai . En plus , cela a même détruit une expertise qui était quasiment unique au monde . Et je neparle pas du nombre d'emplois qui ont disparu de ce fait . 

Et pourtant je parle d'une entreprise qui était au Cac 40 et qui était un fleuron industriel français.

L'UE a favorisé la financiarisation de l'économie , le dépeçage et la casse sociale . La dérégulation financière a été amplifiée par la gestion européenne et toutes les tentatives de régulation ont été bloquées dans l'oeuf .. La dernière encore très récemment .. La financiarisation tue aussi les entreprises .

Tenez le dernier exemple récent : 

L’Europe a renoncé à réguler le trading haute fréquence 

’Europe a renoncé à réguler le trading haute fréquence


Par Benoît Lallemand, responsable du développement stratégique chez Finance Watch

L’histoire
La Commission européenne a publié le 25 avril son projet de règlement délégué complétant la directive 2014/65 sur les Marchés d’instrument financiers (MIF 2). La directive elle-même avait mis la barre très bas en ce qui concerne la régulation du trading haute fréquence (HFT). Le règlement y ajoute une définition du HFT tellement large qu’elle interdit pour (très) longtemps toute régulation plus ambitieuse de ces pratiques. Une belle réussite, en deux temps donc, pour les lobbys du HFT et des banques d’investissement. 

Pourquoi un tel silence face à ce texte ? Le sujet reste très technique pour beaucoup d’observateurs non avisés, notamment les élus amenés à se prononcer, qui ont aussi d’autres priorités. Les traders traditionnels, « lents », qui seront désormais considérés comme HFT, ne sont pas impactés par des mesures minimalistes qui sont déjà leurs pratiques. 


http://communautes.agefi.fr/status/9998

 Dans sa structure actuelle, vu la manière dont elle est gérée et par qui , l'UE est une escroquerie intellectuelle .. y compris pour ceux que vous appelez les entrepreneurs . Elle ne favorise que les financiers et les multinationales , si possible pas européennes .(cf le Tafta)

© Jean-Luc Mélenchon

Ok et donc je prends votre exemple sur la reglementation du hft,une France isolée que pourrait elle faire ? De même  pour combattre les problèmes environnementaux que pourrait faire un seul pays ? Pour ce qui est de l'acier, une Opa a ete lancée par Monsieur Mittal et consœurs et les actionnaires français ont empoché leurs dividendes sans que cela scandalise beaucoup de monde.

Je doute du fait que vous soyez réellement un entrepreneur. Ou alors c'est que vous n'exportez rien hors des frontières nationales. Car il faut être fou pour se satisfaire de vivre dans un pays dont la monnaie est surévaluée de 20 à 30%.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Il n'y a pas encore très longtemps , ceux qui osaient évoquer une telle hypothèse étaient considérés comme des conspirationnistes rouges bruns de la pire espèce qu'il fallait absolument eradiquer et faire taire par tous les moyens 

Le Cercle (think tank) — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Cercle_(think_tank)

Le Cercle est un think tank de politique étrangère spécialisé dans la sécurité internationale. ... 1950, Le Cercle a été créé par l'ancien Premier ministre français Antoine Pinay et par l'agent secret Jean Violet sous le nom de « Cercle Pinay ».

Histoire · ‎Financement · ‎Littérature · ‎Liens externes

Le Cercle - Wikipedia, the free encyclopedia

https://en.wikipedia.org/wiki/Le_Cercle

Traduire cette page

Le Cercle is a foreign policy think-tank specialising in international security. Set up after World ... Cercle was established by former French prime minister Antoine Pinay and French intelligence agent Jean Violet under the name Cercle Pinay.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Que faisons-nous actuellement de part le monde ? Qui sommes-nous ? Pourquoi est-on ridicules à ce point ? Que veut dire l'adjectif "civilisé"? L'est-on ?Cool

NATURE – RELIGION - PHILOSOPHIE-……DELIRE !?

 

Plongeons nos regards dans les horizons de l’infini d’avant et dans les horizons de l’infini d’après nous, en peu de mots disons :

La NATURE est la plus grande usine biochimicophysicoélèctrique –BCPE- sur notre planète et dans le multivert. 

Le multivert désigne l’ensemble des univers possibles.

À partir de ce constat il est aisé de penser que, dans l’infini d’avant se trouve l’origine de toutes EXISTENCES, visibles à nos yeux, audibles à nos oreilles et cumulables dans nos cerveaux.

Toutes autres éventuelles théories à propos de l’origine de toutes EXISTENCES sont plus difficiles à démontrer scientifiquement. 

En effet : La chimie,  la physique d’où est issue l’électricité, puis la biologie, sont classées être des sciences, donc, les EXISTENCES, y compris nous, ne peuvent s’expliquer que scientifiquement. La « naissance » de ces sciences  se perd dans l’éternité d’avant La NATURE se chargera des évolutions de ces sciences dans l’éternité d’après nous, quand elle aura procédé à la disparition de notre « civilisation » par évolutions naturelles. Disparition que nous précipitons à l’aide de nos conneries humaines. Là où nous appliquons notre petite science fondamentale -voire le NUCLEAIRE !-  La terre a été sage jusqu’au jour où nous l’avons violée pour lui extirper la PECHBLENDE. –Minerai contenant de l’uranium-. Après, La cupidité, l’égoïsme et la jalousie ont provoqué des explosions inutiles, puis, des maladies – cancers-!

Comment ?  Il est dit, dans le milieu philosophique, que, les mathématiques sont nées en Grèce, ainsi, l’être humain se manifesta.

 Il est dit aussi que Dionysos le dieu de l’unité du multivert est symbole de la VIE, toujours naissante et toujours changeante. La VIE, ne peut être ainsi, sans qu’il y ait une intervention des sciences de la NATURE.. 

Le multivert et la NATURE, sans lesquelles nous ne pouvons vivre, sont donc « autodidactes » puisqu’ils ne peuvent exister sans la chimie, sans la physique  et son électricité, et, sans la biologie.  Multivert et NATURE sont donc nos professeurs en sciences. Nous ne pouvons que les observer ! Ils possèdent tout le savoir ! Constatons !

Il nous faut donc constamment consulter leur infini d’avant pour aller vers notre infini d’après !

Conclusion : La complexité du BCPE dépasse, encore aujourd’hui, notre entendement, par contre, nombreuses sont les questions scientifiques qui se posent à nous qui sommes issus de la NATURE ! Et, lui désobéir n’est pas bien, elle est, dans l’éternité, la Maman de toutes existences.

Plus d’humilité et moins de prétention !

Emblavons le bon grain                                     Raymond Chermat

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 28/06/2016 21:43
  • Par

June 27, 2016

Why Brexit Might Not Happen at All

By John Cassidy

Just four days after the British vote to leave the European Union, there are reasons to doubt whether the referendum result will be implemented.

 Bonjour 

 

Je tiens à signaler aux médiapartiens la bonne analyse de Sterdinyak, des économistes atterrés sur le brexit.

http://www.ofce.sciences-po.fr/blog/brexit-quelles-lecons-pour-leurope/#more-7847

 Cette analyse économique mesurée ne tire pas toutes les conclusions politiques qui vont à mon avis dans le sens suivant :

1. Le référendum britannique montre que, dans un pays de vieille tradition démocratique parlementaire comme le Royaume Uni, les votes majoritaires sont ceux qui définissent les décisions. Donc le Royaume Uni sortira de l'UE dans les deux ans au maximum comme c'est prévu dans l'article 50 du traité de l'UE, sauf s'il y a , au Royaume Uni, un nouveau vote référendaire infirmant le référendum du Brexit.

2. Le référendum britannique montre que, dans l'UE telle qu'elle existe, les Etats nations, avec leurs traditions politiques nationales sont prédominants. L'oligarchie de Bruxelles, en n'en tenant pas compte dans divers cas depuis le référendum français sur le TCE en 2005 (avec l'aide de Sarkozy), se trouve déboussolée par une vote démocratique d'un grand pays européen, qui peut conduire à des forces centrifuges nouvelles dans l'UE. L'UE ne peut donc plus fonctionner d'un point de vue institutionnel - et aussi économique - comme auparavant.

3. Une perspective démocratique large pour l'UE - hors Royaume Uni, puisqu'il va partir - est de former une Confédération démocratique d'Etats nations avec séparation des pouvoirs (législatif, exécutif, judiciaire), élection d'un parlement qui vote un budget avec des ressources propres.

4. Evidemment, les prérogatives de ce Parlement et l'ampleur de ce budget seront limités, vu le poids des Etats nations. Il s'agira de faire ce qui peut être fait en commun au bénéfice de tous les Etats : développement de la recherche et de l'enseignement supérieur (conforter Erasmus et développer les Agences européennes de recherche) ; développement des transports intérieurs européens ; organisation de la transition énergétique conformément aux engagements européens de la Cop 21 sur le climat ; coopérations culturelles autour des capitales européennes de la culture par exemple.

5.Les politiques macro-économiques devraient de nouveau être prises en charge à l'échelle nationale pour l'essentiel, sauf accords de coopération bi-latéraux entre Etats-nations, afin de  légitimer démocratiquement ces politiques et de sortir de la stagnation vécue depuis l'application des critères stupides de Maastricht. Dans ce cadre, l'euro pour certains Etats qui voudront mener une politique indépendante des critères de la BCE, deviendra une monnaie commune de référence pour les échanges entre Etats européens qui l'auront adoptée ; mais certains Etats retourneront à une monnaie nationale (un euro national) pour leur politique macro-économique (investissements nationaux prioritaires par exemple).

  • Nouveau
  • 28/06/2016 22:42
  • Par

lundi 27 juin 2016

EXIT

 

 


Il est grand temps d’en finir avec l’Union Européenne. Son projet irrationnel n’est pas comme on s’amuse à dire parfois, “anti-démocratique par accident”, il est tout simplement totalitaire et cela même par essence. Le Brexit - pas encore accompli, faudrait-il alors le rappeler ? - n’est qu’un début, sauf que la “Paneuropa” ne se laissera certainement pas abattre si facilement. Cependant... l’espoir revient, d’ailleurs, en dépit des analystes mainstream et des politiciens bien de chez nous et... qui feraient mieux de se taire.

Lire la suite... »

L'UPR est passée à la télé sur la première chaîne ! Si ! Si !

La censure est levée. Mais seulement en Russie.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale