La pollution atmosphérique tue 6,5 millions de personnes par an

Par
Le nombre de morts prématurées dues à la pollution de l'air continuera d'augmenter jusqu'en 2040 si rien n'est fait pour changer la production et la consommation mondiale d'énergie, estime l'agence internationale de l'énergie (AIE).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Le nombre de morts prématurées dues à la pollution de l'air continuera d'augmenter jusqu'en 2040 si rien n'est fait pour changer la production et la consommation mondiale d'énergie, estime l'agence internationale de l'énergie (AIE).