Les cartels mexicains mettent le pays à feu et à sang

Par

Un article de Frédéric Saliba

La guerre lancée par le président mexicain, Felipe Calderón, contre le crime organisé tourne au jeu de massacre. Le bain de sang entre cartels de la drogue et forces de l'ordre déstabilise le gouvernement et la démocratie y laisse quelques plumes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un reportage de Frédéric Saliba