Allemagne : le primat de la règle

Par

Une partie de l'Europe voit le gouvernement allemand en agresseur de la Grèce. Angela Merkel et Wolfgang Schäuble, eux, ont le sentiment de faire respecter les règles de droit qui fondent l'Union européenne. Mais les médias et les politiques allemands ont eux aussi défendu une ligne très dure, excédés par le cas grec. Que se passe-t-il donc avec les Allemands ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rester en Allemagne ou voir d'autres horizons ? Harald Schumann ne s'était jamais posé cette question incongrue. Ces temps-ci, il arrive que cette figure du journalisme allemand s'interroge. La difficulté à faire entendre raison sur la Grèce à ses concitoyens explique en grande partie sa lassitude. Après l'accord de Bruxelles accepté par le premier ministre grec Alexis Tsipras, Schumann, auteur d'un documentaire récent sur la Troïka diffusé sur Arte, a parlé de « protectorat » européen. Ils ne sont pas nombreux en Allemagne à utiliser ce vocabulaire critique.