Egypte: Cinq djihadistes présumés tués par les forces de sécurité

Par
Les forces de sécurité égyptiennes ont tué cinq djihadistes présumés qui tentaient de mener des "opérations hostiles", a annoncé lundi le ministère de l'Intérieur.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

LE CAIRE (Reuters) - Les forces de sécurité égyptiennes ont tué cinq djihadistes présumés qui tentaient de mener des "opérations hostiles", a annoncé lundi le ministère de l'Intérieur.

Ils ont été tués après avoir ouvert le feu sur les forces de sécurité dans une zone montagneuse située dans le sud du gouvernorat d'Assiout.

Les suspects n'ont pas été identifiés mais les forces de sécurité ont découvert des armes, des munitions et des documents sur les lieux de la fusillade.

Le président Abdel Fattah al Sissi a ordonné le 29 novembre à l'armée d'éliminer les islamistes dans un délai de trois mois, quelques jours après une attaque contre la mosquée Al Raoudah de Bir al Abed, dans le Nord-Sinaï, qui a fait plus de 300 morts.

Les opposants islamistes attaquent les forces de sécurité depuis 2013 et l'éviction par l'armée, alors dirigée par Sissi, du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans.

Ces attentats ont fait plusieurs centaines de morts dans les rangs de l'armée et de la police avant de toucher les civils.

Quelque 330 djihadistes présumés ont été tués depuis que l'offensive militaire a été lancée, selon les chiffres officiels.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale