Opérations dans l'ouest de l'Iran contre des éléments infiltrés

Par
Les forces de sécurité iraniennes ont tué deux personnes et en ont arrêté 14 autres, au cours de deux opérations menées dans l'ouest de l'Iran, a déclaré lundi le ministre des Renseignements, Mahmoud Alavi, cité par l'agence de presse iranienne IRIB.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

(Reuters) - Les forces de sécurité iraniennes ont tué deux personnes et en ont arrêté 14 autres, au cours de deux opérations menées dans l'ouest de l'Iran, a déclaré lundi le ministre des Renseignements, Mahmoud Alavi, cité par l'agence de presse iranienne IRIB.

Une partie de ces activistes sont liés à l'un des pays qui jouxte l'Iran à l'ouest, a dit le ministre, sans préciser à quand remontent les opérations.

L'Iran jouxte à l'ouest l'Irak et la Turquie. Ces derniers mois, les Gardiens de la Révolution ont été opposés à plusieurs reprises dans l'ouest de l'Iran à des éléments qui avaient franchi la frontière irano-irakienne.

"Le commando de terroristes entré dans le pays dans le but de commettre des actes de destruction et terroristes a été repéré et mis en échec avant qu'il puisse passer à l'acte", a précisé Mahmoud Alavi. Des grenades, des fusils d'assaut AK-47 et du matériel de communication ont été saisis lors des opérations.

Les responsables iraniens de la sécurité entendent généralement par "terroristes" des extrémistes sunnites, qui sont les ennemis jurés de l'Iran chiite.

En juin 2017, des djihadistes du groupe Etat islamique avaient perpétré des attaques coordonnées contre le parlement iranien, à Téhéran, et contre le mausolée de l'ayatollah Khomeini, au sud de la capitale, faisant au total 18 morts.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale