Aux racines de l’État islamique en Afghanistan

Par

Créée en 2014 par des fugitifs pakistanais, la branche afghane de Daech est devenue la rivale des talibans sous le nom de Wilayat Khorasan. Plus encore que les « étudiants en théologie », elle va développer l’usage des attentats-suicides comme celui perpétré, jeudi 26 août, à l’aéroport de Kaboul, faisant des dizaines de victimes.   

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 9 mai dernier, Kaboul enterrait des dizaines de jeunes lycéennes tuées par une série d’explosions survenues alors qu’elles quittaient leur établissement dans le quartier hazara (une ethnie de confession chiite) de Dasht-e-Barchi, dans l’ouest de la capitale. En mai de l’année précédente, c’était la maternité gérée par Médecins sans frontières (MSF) qui était visée dans le même quartier par une attaque menée cette fois par un commando de trois tueurs qui allaient exécuter à bout portant une vingtaine d’adultes, en grande majorité des femmes, certaines sur le point d’accoucher, et plusieurs bébés.