Palestine: le gel de la colonisation, au cœur des négociations depuis vingt ans

Par
Derrière ce gel de la colonisation, dont Israël ne veut plus entendre parler, c’est la viabilité de l’Etat palestinien qui est en question, alors que plus de 300.000 colons israéliens vivent aujourd’hui en Cisjordanie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est l'histoire d'un concept inventé par les États-Unis, adopté à contrecœur par les Palestiniens, et battu en brèche, vingt ans plus tard, par les Américains eux-mêmes. En visite à Paris lundi 27 septembre, Mahmoud Abbas a regretté la fin du moratoire sur la colonisation israélienne en Cisjordanie. Mais à l'issue d'un déjeuner à l'Élysée avec Nicolas Sarkozy, Mahmoud Abbas a confirmé que les Palestiniens se prononceraient sur les conséquences de l'expiration du gel partiel de la colonisation après la réunion de la Ligue arabe programmée le 4 octobre.