Slovaquie-Interpellations en lien avec l'affaire Kuciak

Par
La police slovaque a interpellé un ou plusieurs suspects dans l'enquête sur l'assassinat en février dernier du journaliste d'investigation Jan Kuciak et de sa compagne, ont rapporté jeudi plusieurs médias slovaques, en citant des sources proches de la police.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BRATISLAVA (Reuters) - La police slovaque a interpellé un ou plusieurs suspects dans l'enquête sur l'assassinat en février dernier du journaliste d'investigation Jan Kuciak et de sa compagne, ont rapporté jeudi plusieurs médias slovaques, en citant des sources proches de la police.

La police se borne, sur sa page Facebook, à annoncer officiellement qu'elle a interpellé plusieurs personnes soupçonnées de crime violent et qu'elle mène des perquisitions, mais elle ne précise dans le cadre de quelle affaire.

Mais les informations de presse ont été corroborées par l'avocat de la famille de Jan Kuciak, qui a dit à Reuters en avoir été averti par des procureurs.

"En tout début de matinée, aujourd'hui, la police a interpellé des suspects dans l'assassinat de Jan Kuciak et de Martina Kusnirova", a dit l'avocat, Daniel Lipsic, sur Facebook.

Plusieurs médias, dont les sites internet du journal SME et Aktuality.sk, où avait travaillé Jan Kuciak, précisent que la police procède à des perquisitions dans le sud du pays.

Jan Kuciak, qui enquêtait sur la corruption dans les sphères politiques slovaques, a été tué par balles, ainsi que sa fiancée Martina Kusnirova, à leur domicile des environs de la capitale, Bratislava, en février. L'un et l'autre étaient âgés de 27 ans.

Ces assassinats ont provoqué une onde de choc dans le pays et alimenté la colère de l'opinion contre la corruption. Le pays a connu ses plus importantes manifestations depuis la chute du régime communiste fin 1989, et la pression de la rue a conduit à la démission du Premier ministre Robert Fico et de son ministre de l'Intérieur, Robert Kalinak.

Jan Kuciak avait, entre autres, enquêté sur des affaires de fraude impliquant des hommes d'affaires liés au monde politique slovaque. Il s'était également penché sur les liens présumés entre la mafia italienne et des entreprises slovaques.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale