Vladimir Poutine est à Paris. Pour boucler avec François Fillon et plusieurs ministres des accords économiques: énergie, gazoduc Southstream, automobile, équipements militaires, coopération nucléaire. De politique, il n'est point question. Pas plus des derniers assassinats en Russie, d'avocats, de journalistes, de militants des droits de l'homme. Et encore moins du deuxième procès actuellement en cours à Moscou de Mikhaïl Khodorkovsky, cet ancien oligarque emprisonné depuis 2003, et menacé d'une vingtaine d'années de prison supplémentaires.