En Syrie, la communauté alaouite, base du régime, cherche une porte de sortie

Par

Alors que la guerre gagne Damas, le régime de Bachar al-Assad doit faire face à un problème plus grave encore : les dissensions voire l'opposition de la communauté alaouite jusqu'alors considérée comme un soutien indéfectible du pouvoir. La violence du conflit et du régime a fait resurgir de vieilles oppositions. Même le village natal des Assad manifeste sa colère tandis que des grandes familles cherchent une solution politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La capitale Damas bunkérisée, Qardaha, le village natal des Assad en colère, la communauté alaouite divisée… La résistance armée parvient-elle à percer les lignes de défense du régime des Assad ? Plusieurs événements récents le laissent penser. Il y a d'abord des témoignages recueillis à Damas. Selon plusieurs témoins, la capitale n’est plus seulement quadrillée par des barrages. Des murs de béton sont désormais érigés pour protéger les principaux centres de sécurité du régime. Le pouvoir se bunkérise et Damas est comparée à Bagdad et à sa zone verte, cette enclave ultra-sécurisée où sont regroupés les centres de pouvoir.