La zone euro et le FMI s'accordent sur la dette grecque

Par

Le pays devra réduire sa dette à 124% de son PIB, contre 120% initialement réclamés par le FMI. En contrepartie, une nouvelle aide financière de 44,6 milliards d'euros devrait être débloquée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les ministres des finances des 17 pays de la zone euro et le Fonds monétaire international sont parvenus, dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 novembre, à un accord sur la dette de la Grèce qui devrait permettre le déblocage d’une nouvelle aide financière.