Efficacité, prix, risques... la course effrénée aux vaccins contre le Covid-19

Par et
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Finalement, pas de vaccin à ADN ?

Ces vaccins seront disponibles en Europe, je suppose que la liste s’allongera avec le temps.

 

Il me semble que les lettres ARN ont un rapport avec une technique impliquant l'adn... Des spécialistes ? 

vous avez entendu parler de la Sécurité Sociale ?

Pensez vous vraiment que le vaccin contre la Covid ne sera pas remboursé ?

Le cout indiqué est le prix pour la Secu pas pour le patient surtout si il a un tiers payant

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

 

La stratégie vaccinale n' a pas pour but d'arrêter la pandémie mais d' éviter de tomber malade. Ce n' est pas moi qui le dit mais les labos eux-mêmes qui disent que la personne vacciner pourra transmettre le virus "

 

Auriez vous un lien à fournir pour confirmer cette information?

Si ce que vous écrivez est vrai, il est à supposer que les tests appliqués sur les produits en cours d'élaboration le sont sur des personnes qui se seraient pas Asymptomatiques au covid 19.

En effet,

si 40% des personnes testées "positives" au virus en France sont asymptomatiques il sera important de vérifier que la protection du dit "vaccin" soit bien liée à son efficacité et qu'elle ne soit pas, en fait, 40% moindre que les résultats annoncés. Dans cette dernière hypothèse  même la protection des plus vulnérables ne serait pas assurée par un tel produit et leur vaccination les mettrait en danger par leur assurance d'invulnérabilité.

Il est à supposer que l'Etat et son premier représentant veilleront à user de l'argent des contribuables avec responsabilité et dans le respect de leur travail, de leurs contributions et taxes, en vérifiant le bien fondé de l'  "efficacité" annoncée médiatiquement.

 

 

ANAIZ.....

C'est vrai que entre 15 et 20 euros pour un vaccin, c'est énorme !

Quel pauvre va pouvoir se payer ça ?

Oui mais les vieux ne servent plus l'économie chère a notre président,  ils sont donc un bon teste, en plus en cas de problème leurs âge justifiera les problèmes. 

Il n'est pas impossible que les labos disent cela afin de "faire l'article" de leur vaccin. Car malheureusement, à notre époque, il est difficile d'actionner l'altruisme et la solidarité, surtout quand il s'agit de se faire vacciner. Les gens n'attendent généralement pas d'un vaccin qu'il évite de contaminer autrui, mais qu'il les protège, eux, et rien qu'eux.

Alors que le but final d'une vaccination est bien d'éradiquer un virus, en commençant, durant des années, par le rendre moins efficace (puisque l'éradication définitive prend du temps). On a ainsi éradiqué la variole de la surface de la Terre, et récemment la polio (qui existait encore dans le tiers-monde, chez nous elle était éradiquée de longue date). Mais durant des décennies, on ne faisait que protéger les gens, et protéger par incidence leurs contacts, dans le cas de virus contagieux.

Du reste, en principe, pour tout vaccin l'effet est double : votre corps élimine tout de suite le virus avant qu'il ne se multiplie, et donc empêche autant de vous rendre malade qu'il empêche le virus d'aller contaminer autrui. Sauf si la technique de l'ARN messager fonctionnerait de manière différente ? J'en doute quand même, car quelle que soit la technique, il s'agit toujours d'empêcher le virus de se multiplier.

Je pense qu'on se dirigera en France vers une vaccination au final gratuite : soit par le biais du tiers payant, soit, pour les gens non ou mal couverts, par des campagnes complémentaires de vaccination dans des dispensaires, ou des unités mobiles comparables aux dons du sang.

Vous donnez de précieux éléments d'analyse. Par contre, une vaccination n'a rien à voir avec le néolibéralisme. L'URSS promouvait abondamment la vaccination, et je pense que Cuba en fait tout autant aujourd'hui. Je ne prétends pas qu'il s'agisse forcément de modèles politiques ou économiques, par contre, point de vue sanitaire, un pays comme Cuba est au top : faisant partie plutôt des pays à faible développement économique, il tutoie bien des pays émergents, sinon développés, sur les questions sanitaires.

Un vaccin est une rustine...à nos connaissances scientifiques actuelles, et ce depuis pas mal de décennies. On vient tout juste de trouver une nouvelle technique, différente du fameux virus inactivé, mais l'on reste encore, dans le domaine des virus et de leur traitement, dans la préhistoire de la recherche médicale (aaah, si tout le monde voulait bien écouter Didier-le-visionnaire...Roulez tous en trottinette électrique, comme ça vous mourrez plus tôt que du covid). A ce jour, on n'a pas trouvé mieux que cette forme de "mithridatisation" (habituer le corps à un poison pour le rendre résistant), afin de former nos anticorps à reconnaître le virus, ça n'a rien de capitaliste.

Cela dit, peut-être que si le domaine de la santé mondiale échappait enfin aux griffes d'intérêts boursiers (s'enrichir sur nos ennuis de santé, notre vie), si nous décidions collectivement de financer un max la recherche médicale au lieu de laisser des petites crapules gaspiller des milliards et une grande partie de l'énergie créatrice humaine à améliorer des gadgets électroniques ou construire des SUV, sans doute qu'on pourrait trouver un jour une simple gélule qui nous guérirait par anticipation de tout nouveau coronavirus, ou kanterbrovirus, ou leffevirus (le corona n'étant peut-être que le début d'une longue série). Mais pour l'instant, la science en est là.

Les responsabilités du néolibéralisme sont à un autre niveau : la transmission mondial(isé)e de virus jusqu'ici isolés depuis des zones autrefois entièrement naturelles, accélérée par un échange "fourmiesque" en tous sens et frénétique des biens et services, la volonté de ne pas vouloir sacrifier son économie nationale, sous peine que le pays voisin en profite pour nous piquer des parts de marché : d'où des mesures prises souvent trop tard, donc au final dramatiques à la fois pour les humains (bof, les gens...) et pour l'économie (aïe, là c'est grave). Et en France, avec l'autre petit orgueilleux arrogant (mais non, pas Darmanin ! L'autre, son grand frère) qui ne voit pas tellement plus loin que Trump et les cours boursiers et qui nous fait honte, on est servi. Au lieu d'avoir mis de gros moyens à un dépistage efficace cet été et ensuite, au lieu, en septembre, d'avoir confiné de grandes villes pour de courtes durée, il a fini, très tard, par confiner général et de longue durée.

Ce que vous dites est hélas très juste et très lucide.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

il y a sur le journal du CNRS un article assez clair qui décrit les différents types de vaccin et leurs problèmes :

Quel vaccin contre le Covid-19 ? 10.11.2020, par Laure Cailloce

 

Macron serait quand même plus crédible dans sa proposition de vacciner les vieux, s'il leur avait fourni des masques ffp2 pendant le confinement.

Par ailleurs, dans de nombreux pays, le vaccin ne sera pas disponible du tout, parce que trop cher...

Et tout ceci rendu possible par certains médias.
Lesquels,sous couvert d’information ne produisent que des articles lamentables .Ces derniers ne sont que de la publicité déguisée !

Je suppose que certain labo saura se montrer généreux,si ce n’est déjà fait...

Pour prouver l'efficacité d'un vaccin ou de tout autre produit de la société marchande, c'est tout simple : il suffit de confier l'enquête à une commission d'experts indépendants des individus qui le produisent. Telle est la procédure dans les pays démocratiques, tout autre procédure est oeuvre de malfrats. Et force est de constater qu'il se trouve des gens pour souscrire à de telles magouilles, signe que sous botte de Macron et son monde, la démocratie sombre dans l'océan des vanités.

Vous la voyez ? | Extinction Rebellion © Extinction Rebellion France

@ORNITO - Lire le papier de Criigen sur la question. Il y a effectivement des vaccins ADN en développements il me semble, mais pas d'annonce de sortie pour le moment.

Un génocide se prépare merci media part 

Mon fils, qui travail dans la sécurité dans le milieu hospitalier me dit avoir été témoin qu'une testeuse du vaccins de Pfizer qui est une nouvelle technologie, a perdu l'usage de ses deux jambes.

Il faut etre bien naïf pour se faire vacciner par un truc qui devrait être tester au minimum 5 ans ! 

Nous constatons jour après jour qu'il s'agit avant tout d'une course au profit, les mafias pharmaceutiques communiquent à coup de pourcentages d'efficacité ... Moi 94,2 moi 94,5 ....ouhahhou... Rien que cela devrait nous alerter. De plus faire confiance à des boîtes qui ont développer des anti-douleurs qui rendent accros en deux semaines et rendent totalement dingue .... Il faut être dingue.

Il s'agit avant tout d'une opération fric, une course au profit exigée par les ordures d'actionnaires qui en demandent toujours plus et qui n'ont que faire de la santé ! 

LEs États sont complices car elle ne mettent pas en place d'organisme de contrôle indépendant, trop cher, alors ils font confiance à ce que disent les fabricants pour qui leur poison est "sans danger "...... : traduction : nous n'en savons rien.

Une fois de plus, les vaccins chinois et russe sont ignorés.

Ils pourraient au moins faire l'objet d'évaluations scientifique, ne serait ce que parce que la Chine se heurte depuis longtemps a des virus de ce type et parce que la Russie dispose d'une compétence médicale différente certes mais qui a remporté quelques succès.

Spoutnik V a été commandé par des dizaines de pays, j'ai du mal à croire que ce ne sont que des imbéciles.

Cela serait risible si la santé de tous n'était concernée. 

Toute la stratégie de confinement est basée sur le mur des hospitalisations, on n'a jamais essayé de stopper totalement la circulation. L'objectif est de ne pas avoir des hôpitaux saturés au point de ne pouvoir prendre en charge ceux qui développent des cas graves. Il en est de même pour la stratégie vaccinale. Donc vacciner d'abord les personnes susceptibles de remplir les réanimations et la meilleure chose à faire.

D'autant que ces nouveaux vaccins n'ont pas été testés sur des personnes de plus de 65 ans ... Pourquoi ? Il est dit que le vaccin est moins efficace plus on avance en âge . Alors pourquoi commencer par les vieux ? Comme cobayes pour les effets indésirables ?

Sans parler qu'avec la mutation récente du virus, d'ici que les vaccins fabriqués à ce jour ne soient plus très efficaces ... Depuis février en pleine épidémie alors qu'on ne savait pas si on allait trouver un vaccin les bourses restaient stationnaires, elles dévissent depuis hier... Allez savoir pourquoi ... Les milieux financiers auraient-ils des doutes ?

Et quand on sait que le nouveau virus "mutant" contamine 2 fois plus ... c'est plus un masque qu'il va falloir porter en permanence mais un scaphandrier. La 3ème vague de confinement va arriver plus vite que prévue. Y'a intérêt que les premiers vaccins soient efficaces pour juguler la maladie et éviter les hospitalisations et les morts.

" mais peut ( le vaccin) éventuellement en limiter la propagation."

Non ! le vaccin ne limite pas la propagation, mais attenue la maladie. Les personnes vaccinées restent contagieuses et ne seront pas protégées contre l'infection, d'où l'obligation de continuer de porter le masque + gestes barrière , comme avant. C'est un médicament , pas un réel vaccin. En tout cas pour l'instant. Sans parler de sa mutation ...

Il n'y a pas de vaccin contre le VIH car le virus est très mutant et difficile à circonscrire. Par contre les traitements sont efficaces .  

Pourquoi on ne travaille pas " en même temps" sur un traitement pour le Covid ? Moins lucratif  ?

Le vaccin sera gratuit dès l'injection, donc pas remboursé .... Par contre qui paiera le médecin ?

Ce ne sont pas des vaccins mais bien de la thérapie génique.

On ne vous inocule pas le virus mais juste des fragments de virus (ARN messager) qui vont faire que vos cellules vont être reconnues pour être des morceaux de corona virus. On joue aux apprentis sorciers.

Cette technique a été faite sur des légumes tomate, maïs, mais elle n’a jamais été étudiée chez l’animal en grandeur réelle. L’homme sera premier cobaye sur terre.

 

Conclusions :

  • Étude faite à la va vite.
  • Pas de résultats d’études reconnues.
  • Cela peut modifier définitivement nos chromosomes, nos gènes et éventuellement transmettre ces gènes, ces anomalies à nos enfants.

 

Question : Sommes-nous en dictature sanitaire ?

 

> Cela peut modifier définitivement nos chromosomes, nos gènes et éventuellement transmettre ces gènes, ces anomalies à nos enfants.

N'importe quoi... laughing

https://www.liberation.fr/checknews/2020/12/09/non-les-vaccins-a-arn-messager-contre-le-covid-19-ne-feront-pas-de-nous-des-ogm_1808053

Les vieux ne servent pas l'économie ? à voir

Un hébergement c'est environ 2000 euros / mois - je crois savoir que des fonds de pension ont investi dans ce secteur "porteur" . Derrière la publicité représentant une personne aĝée sous le regard tendre du soignant il y a beaucoup d'argent en jeu ( pas pour le soignant ) .

 

Ce que les différents gouvernements de ce monde nous montrent à voir, c'est la mise au pas des peuples, en amont nous remontons vers les entreprises mastodontes, qui elles tirent les ficelles en réalité .

Nous ne devrions pas nous précipiter vers leurs vaccins : tout ce que nous vivons frise l'indécence, l'ubuesque . A mon avis ils représentent un bien plus grand danger pour les peuples que le covid ; comment faire confiance à des gens qui nous traitent de cette façon . Des gens qui nous gavent de leurs indécentes nouvelles depuis des mois et des mois . On s'étonne qu'ils n'ont nullement songé à nous donner des conseils de bon sens pour renforcer notre système immunitaire, qu'ils ne fassent pas leur mea culpa pour avoir fermer à tour de bras les lits dans les hôpitaux ; les mêmes aujourdhui qui sans rougir nous gavent de leurs conseils véreux . Nous sommes parait-il au pays des Lumières ?

Comment  sortir de ce "merdier", le terme n'est pas encore assez fort ? probablement que nous passerons par la case extrême droite, ils ont un boulevard devant eux à présent - comment sans rire expliquer l'atteinte à la démocratie qu'ils représentent ; puisque la démocratie n'existe plus : des flics partout, couvre feu comme en temps de guerre , propagande éhontée des médias .

 

 

 

 

 

 

 

A mon avis la façon dont on traite aujourd'hui les peuples devrait nous mettre la puce à l'oreille /

Il y a vraisemblablement un complot au sommet; si le terme est trop fort, disons une "opportunité "pour mettre au pas les peuples . La santé représente aujourd'hui une valeur marchande plus forte que le pétrole . Quand je vois des personnes marcher masquer dans nos campagnes, je me dis que cette situation est ubuesque . Il est fort surprenant que des leviers simples à mettre en place  pour renforcer notre système immunitaire ne soient jamais évoqués .

Laissez les antivax, la grande majorité de la population est dans la crainte; vous l'aurez votre vaccin .

 

Pas que je sache. L'arn est en gros chez les organismes comme l'homme (et les animaux et plantes en général) un intermédiaire entre les instructions que contiennent l'ADN et leur expression. 

Administrer de l'ARN donne donc une instruction précise à nos cellules pour produire une protéine, qui sera dans le cas d'une vaccination, un antigène (un composé reconnu comme étranger à notre organisme, et donc une cible à combattre)

Dans une vaccination classique, l'antigène (protéine ou virus atténué) est administré directement, mais généralement en présence d'un adjuvant, qui sert à potentialiser la réponse immunitaire de cet antigène.

L'avantage de la vaccination à arn est de profiter de la machinerie de production par de nos cellules, afin de traduire cet arn en protéine. Une protéine étant plus longue à produire en laboratoire que de l'ARN. De plus les adjuvants étant compliqués à déterminer et changeant selon la protéine/virus atténué utilisé, tandis que l'ARN lui a un milieu similaire quelle que soit la séquence de cet arn. Il "suffit" alors d'en changer la séquence selon l'antigène qu'on veut combattre.

Bref pas d'ADN, seulement de l'ARN. 

Le VIH a en plus la fâcheuse idée de s'attaquer spécifiquement à des cellules de la réponse immunitaire adaptative. 

Toutes les maladies ne se valent pas, et tous les virus non plus. 

Heureusement que le VIH ne se transmet pas comme le covid, sinon on serait dans la méga méga méga merde.

C'est faux! Savez vous seulement ce qu'est la thérapie génique ?

De plus, cette technique a bien été "étudiée chez l'animal en grandeur réelle". Dans le cas du Zika un vaccin a même été mis au point.

Administrer de l'ARN ne peut pas modifier définitivement nos chromosomes. 

Bref.

Pourquoi SANOFI qui doit avoir de grands congélateurs, ne reçoit pas chez eux les doses de autre fabricants?

Laisser entendre que les vaccins " anti covid" ne sont pas aboutis est une erreur. Depuis près de 20 ans les scientifiques etudient le sras-cov ( apparu en chine en 2002 puis qui s'est répandu dans le monde en 2003) et le mers-cov (apparu en 2012 en Arabie Saoudite)qui sont des coronavirus comme le sras-cov2 qui nous touche actuellement. 

Pas sur que l'état fasse un listing de quel vaccin a été utilisé sur qui. Et dans ce cas, aucune étude statistique ne sera possible (ou du moins pas sur l'efficacité de chaque vaccin mais plus sur l'efficacité de la campagne de vaccination).

Sources? 

 

Cette manne boursière est d'autant plus indécente que les états ont versés des milliards à Big Pharma pour trouver un vaccin vite fait bien fait. Donc, il est inadmissible que les vaccins ne soient pas gratuits pour ces mêmes états qui au titre de la solidarité doivent en distribuer chacun une quote part de leur contingentement gratuitement aux pays émergents.

Mais manifestement cette épidémie est exploitée ad nauséam pour fabriquer du pognon sans se soucier de la santé de la population mondiale avec la complicité de presque tous les gouvernements de la planète.

Et c’est un malfrat intellectuel qui vous le dit !

Hahaha voilà une info de complotiste trumpiste !

On me dit que votre fils a perdu l’usage de son cerveau. Est-ce vrai ?

Cf. ma réponse à l'instant à Julienhervé...

Bon après-midi. 

Merci pour votre commentaire. Ne m'étant pas encore intéressé à la problématique des vaccins, vous comprendrez que je préfère ne pas prendre position.

Raoult fait certainement partie des quelques Français à écouter sur ce sujet.

Bon après-midi. 

Bon si vous m'assénez l'(im)monde roi des journaux couchés au service de ses propriétaires et de ses riches donateurs, je ne peux évidemment plus rien dire.

> Par ailleurs, nous bombarder avec le vaccin contre le covid, dont les principaux candidats sont des formulations à base d'ARN jamais utilisé jusqu'à présent, pose un sérieux problème, sachant que leur action vise à modifier des gènes dans les cellules du corps humain, sans qu'on ait aucun recul sur cette pratique.

Non, cela ne fonctionne pas du tout comme ça. L'ARN injecté n'interfère pas avec le génome humain - et il d'ailleurs détruit immédiatement après que la protéine pseudo-virale ait été produite.  Par contre il est vrai que c'est une méthode nouvelle.

> Inutile de céder à la panique distillée en permanence à haute dose, l'humanité ne risque pas de disparaitre avec ce virus là qui tue en moyenne des gens de 84 ans, soit des personnes ayant déjà dépassé de deux ans l'espérance de vie moyenne actuelle.

Vous confondez avec l'espérance de vie à la naissance...

A 84 ans, l'espérance de vie d'un homme est de 6,5 ans et de 8 ans pour une femme.

Alors là, je vous savais souvent à côté de la plaque, mais je pensais au moins que vous vous gaussiez du placebo marseillais ! Surtout des mois et des mois après cette pénible affaire qui a fini en eau de boudin. Au début, j'ai même cru que vous nous faisiez un post parodique. Vous êtes sûr ne de pas vous être fait piquer votre pseudo par un malveillant ? Le monde est si plein de malfaisants, de nos jours...

Mais vous êtes malin : pour attirer le chaland, vous évoquez la "course capitaliste au profit" : jamais l'on ne vous a connu aussi révolutionnaire ! Camarade, venez nous rejoindre au plus vite dans la lutte contre les tyranniques multinationales de nos premiers de cordée ! Remarquez, dans un fil comme Médiapart, à force de pêcher à large filet dérivant avec des arguments de ce calibre, vous pouvez attraper quelques alevins, on ne sait jamais.

Contrairement à vous, je ne suis pas scientifique spécialiste des virus et des pandémies, mais en matière de science, dans le doute j'ai tendance à faire confiance, non à l'avis extrême-minoritaire, mais à la majorité des scientifiques du domaine. Quitte à faire des erreurs : Einstein a mis du temps à convaincre ses pairs, et il n'est pas le seul qui a eu à braver parfois le cours scientifique de son temps. Einstein a commis la lourde erreur de ne pas utiliser youtube comme élément indispensable de la diffusion scientifique rigoureuse, il est bêtement acharné à démontrer, à base d'équations mathématiques stupidement rigoureuses et irréfutables.

Si 95% des scientifiques me disent que la planète se réchauffe, que la cause est essentiellement humaine, et que cela conduit à un dérèglement climatique, j'ai beau ne pas le constater, j'ai tendance à les écouter. Et si 95% des scientifiques me disent que l'hydroxy n'a aucun intérêt pour combattre le virus (on se disait aussi, un antipaludéen couplé à un antibio...), j'ai tendance à leur faire confiance, même si j'aimerais bien, très fortement, qu'il puisse y avoir dès le début de la maladie un remède, tout comme on peut vite soigner une infection avec un antibio en le combattant immédiatement.

Hélas, un virus ne fonctionne pas comme une bactérie, et pour l'instant, une fois qu'on est infecté, on ne sait pas renforcer l'organisme pour le combattre. Soit il y arrive tout seul, soit les choses s'aggravent. Un antibio ne sert en principe à rien, quand à imaginer qu'un antipaludéen pourrait "faire baisser la charge virale", ça tient de la pensée magique. La charge virale baisse naturellement, chloro ou non, et quand les gens sont hospitalisés, souvent ils n'ont même plus le virus, le problème est déjà ailleurs, un corps affaibli de toutes parts.

On ne saurait reprocher à Raoult d'avoir essayé. D'autres que lui ont essayé d'autres traitements, et au fond, le sien aurait pu marcher. Et puis, dans un temps d'incertitude, il a insufflé un espoir, ça a pu avoir un effet utile avant de voir un début de lumière avec un prochain vaccin. Or en société tout comme en médecine, l'espoir est important - ne dit-on pas que le mental, c'est 50% de la guérison ? La foi déplace des montagnes, vous devez en savoir quelque chose. Faudra me dire votre truc, car à chaque col que je grimpe à vélo, je me dis "satanée de montagne de m...!"

On va même lui pardonner son exubérance youtubesque, les approximations de ses "études", ayant confondu le raisonnement et le résonnement à force de frapper sur un bidon, et d'avoir entraîné tant de gens dans un délire "anti système scientifique". Il a pu croire sincèrement avoir trouvé la pierre philosophale par son seul génie incompris des autres, il n'est pas le premier scientifique à s'être laissé abuser par la propre auto-évaluation de son talent. Du coup, il a dû croire utile pour le monde entier de s'affranchir de certaines procédures scientifiques, des obstacles à sa découverte qui allait faire sa gl... euh, qui allait guérir le monde entier, sans même assurer les financements futurs de son Institut par la pub créée.

Mais bon, faut en rester là. Il s'est planté, certains d'entre nous ont pu se planter en le suivant plus ou moins longtemps. Après tout, au tout début, moi aussi j'ai voulu croire qu'il avait raison, parce qu'en cas de situation inédite, il vaut mieux un c... qui marche, même s'il y a un risque qu'il se trompe de direction, qu'un savant qui reste assis. Mais au bout d'un moment, faut savoir faire le point, et voir si le c... en question ne se dirige pas plutôt droit vers le désert ou vers le précipice. Et qu'entre temps les savants qui faisaient du surplace "nous ne savons pas bien... nous supposons que..." n'auraient pas enfin trouvé une boussole, même encore un peu imprécise, mais commençant à donner un cap.

Comme je le dis toujours, pour ma part je me suis guéri du covid grâce à un traitement rigoureux : 4 carrés de chocolat toutes les 4 heures durant 4 semaines. C'est la règle des 4. Obligé de me lever la nuit pour ne pas louper un seul des temps de cette posologie, l'horreur absolue. Et puis le chocolat, quel goût infect, obligé de croquer des caramels goût fraise pour le faire oublier. Mais ce fut efficace, et j'ai guéri miraculeusement. Sans cela, je courais à une mort certaine.

Du coup, j'ai l'intention de faire une vidéo sur youtube, "cacaovirus, fin de partie !", avec moults graphiques, plein d'études, et je devrais trouver suffisamment de sites complotistes, voire de scientifiques à la ramasse, soit totalement déboussolés par cette chienne de vie dont ils ne supportent plus la charge métaphysique, soit à la recherche de gloire (unique objet réel de recherche pour eux) pour faire porte-voix. Après, le jeu des likes, du bouche-à-l'ég...oreille devrait faire le reste. On aime bien ce qui est rebelle, ce qui est "disruptif", ce qui est anticonformiste, en France. Surtout si ça vous a un côté irrationnel se détachant de la bête science froide qui analyse, soupèse, attend avant de former un jugement, jamais définitif.

Prétendre qu'on a trouvé du premier coup, avec son seul instinct, son seul génie, un remède tel un Géo Trouvetou, ça vous a une autre gueule que ces besogneux de labos à moitié fonctionnaires tâtonnant dans leurs recherches ingrates.

Ce virus commence par tuer les plus faibles, les + de 84 ans. Mais si on le laissait faire, à plein régime, une fois qu'il aurait éradiqué la planète de ces débris de +84 ans (enfin, si je résume votre pensée), on pourrait craindre qu'il s'en prenne peu à peu à des gens moins âgés. A commencer par les diabétiques, autres débris, puis les cardiaques (ah là, on commence à tomber sur les gens instruits, à fort potentiel économique) etc.

Donc, la seule solution pour éviter cela, ce sont les gestes barrière à vie. Car un coronavirus à plein régime, ce ne sont pas que les vieux débris qui crèvent : ce sont des hôpitaux engorgés, du personnel soignant à bout...et d'autres pathologies remises à plus tard (cancers...), parce qu'il n'y a plus de lits disponibles. A moins que, selon vos souhaits, dès que quelqu'un a une forme grave, on le laisse crever chez lui, il a pas eu d'bol, on va pas en faire une maladie non plus. Alors, même plus besoin de se confiner, on laisse la nature faire son job de supprimer les faibles, ça fortifie le reste.

Vous êtes bien certain de faire partie des forts ? Quand je vois qu'un croulant à santé déclinante comme moi a survécu à une première contamination, je suppose que ça veut dire qu'on ne sait jamais si l'on est faible ou fort face à ce virus nouveau, dont on ne connaît pas tout, pas même comment il se transmet, ni pourquoi certains adultes jeunes en bonne santé, sportifs, peuvent mourir eux aussi - alors que de nombreuses mesures en ralentissent pourtant la propagation. Eh oui, y'a pas d'justice en ce bas monde, si même des vieux ne sont pas éliminés par ce virus, tandis que des jeunes le sont.

Ou sinon, c'est un vaccin, qui peut limiter tout ce cirque. Et puis votre numéro sur les adjuvants masquent la forêt : vous ne voulez pas de vaccin parce que, tout comme la Terre est plate (ce que nous pouvons constater tous les jours du haut de notre building), vous ne comprenez pas pourquoi il faudrait se rendre malade (inoculation d'un virus, même désactivé) alors qu'on est en bonne santé, et que peut-être on ne sera jamais personnellement au contact avec ce virus. C'est le raisonnement instinctif, qui refuse la science, et qui surtout tient pour seule boussole sa propre individualité. Qui ne raisonne que par le curatif, jamais par le préventif - un mal typiquement français. On n'anticipe jamais, on réagit après coup, dicté par les événements. Sauf que dans le cas d'un virus, si vous n'avez pas été vacciné avant, à ce jour il n'y a rien de réellement efficace que vous puissiez faire d'efficace, ni antibio, ni anti-paludéen, ni avaler des composés à base d'eau de javel etc. Un virus fait appel à la prévention, l'anticipation.

D'autre part, ce réflexe basique anti-vaccination est-il si éloigné que cela de celui qui trouve que les feux rouges, ça ralentit, ça fait perdre du temps de vie, alors que le risque d'accident est faible, si l'on est chacun assez intelligent, assez "malin", qu'on n'a pas besoin de règles, qu'il n'y a qu'à laisser chacun faire comme il a envie ?

Merci pour cette...piqûre de rappel concernant ce débat polémique autour des adjuvants des vaccins. De toutes manières, les antivax sont toujours à la recherche du petit truc qui peut les arranger eux, dans leur combat donquichottesque. En fait, s'il ne concernait qu'eux, on pourrait dire "grand bien vous fasse". Si une personne est atteinte d'une maladie mortelle et ne veut pas se soigner, on n'y peut rien. Sauf que dans le cas des vaccins, cela concerne souvent des virus contagieux. Donc, quand une population est insuffisamment couverte, le choix individuel a des répercussions sur tous.

La vie est faite de risques incessants, l'eau apporte la vie tout en la retirant (noyade, crues dévastatrices...), on ne va pas arrêter de boire de l'eau parce qu'elle peut être à l'origine de drames. Tout médicament est un poison, avec des effets secondaires, plus ou moins ressentis selon les personnes, et au fond on peut classer les adjuvants des vaccins comme des formes d'effets secondaires, potentiellement invalidants ou mortels pour une faible proportion de gens. Comme pour tout médicament. Comme pour l'instant on n'a pas trouvé mieux que l'alu pour rendre un vaccin efficace, il fait donc partie intégrante du vaccin, et celui-ci doit être jugé selon le fameux principe avantages/inconvénients. S'il sauvent plus de vie qu'il n'en coûte, c'est ok - mais en faisant en sorte qu'il en coûte aussi peu que possible.

Mais là où les antivax jouent sur du velours, est qu'il est difficile de prouver totalement qu'un vaccin est efficace : puisque, une fois mis en place, il est difficile d'isoler une population afin de savoir s'il y a aurait eu plus de morts à cause d'une non-vaccination, qu'à cause d'une vaccination. Certes, des stats le "prouvent", mais dans l'absolu, il faudrait 2 populations totalement identiques en tous points, vivant sur le même territoire mais sans aucun contact entre elles, pour achever la démonstration, sans qu'on vienne nous prétendre qu'il y aurait des biais. Et même ainsi, ces antivax sont tellement dans l'irrationnel qu'ils trouveraient un moyen de contester l'incontestable.

Le mouvement antivax est profondément un mouvement égoïste, où l'individu se croit au centre de tout, alors qu'il se refuse à réaliser que l'espèce humaine ne peut survivre que par la collaboration de chacun, et l'acceptation qu'on ne peut, en toutes choses, faire comme on l'entend. Il pense s'en extraire quand ça l'arrange, même si c'est au détriment des autres.

Critique nullissime. Le Monde est peut-être un journal bourgeois sur le plan politique (et économique), ça n'enlève rien à sa qualité sur les autres sujets. En fait, même en matière politique, son analyse est rigoureuse (on est d'accord ou pas avec leurs choix).

Et notamment, tout ce qui est rubrique "décodeurs" est au-dessus de tout soupçon. Le problème est que les antivax n'ont rien à opposer à chacun des points - qui sont non l'expression du Monde, mais l'expression de l'état de la science, compilé par le Monde.

Donc, si vous n'avez que ça à reprocher à Novalis Tango, c'est que vous n'avez pas trop d'argument sérieux en stock.

Les "débris" de plus de 84 ans ne vous disent sans doute pas merci pour cet affectueux qualificatif.

Les mêmes scientifiques ont établi que le remdesivir ne présentait au final pas d'intérêt majeur. Laissez un peu le temps aux vrais scientifiques ! Ce n'est pas la science que de prétendre avoir raison d'emblée, comme l'a fait notamment Raoult. Du reste, au départ, aucun scientifique sérieux ne s'est levé contre le remède à Raoult (sinon sa méthode, disons, peu orthodoxe, pour ne pas dire biaisée), car un vrai scientifique ne juge pas d'emblée. Il lui faut des preuves, qui mettent du temps, car il ne se prononce par à partir d'une étude, ni même de deux, mais peu à peu ,selon la direction prise par un ensemble de résultats.

Pour l'hydroxy, la communauté scientifique a mis du temps pour aboutir à la conclusion de son inefficacité, et compte tenu de son apparition plus tardive, elle a fait de même avec le remdesivir. Ne vous en déplaise.

Quant au fantasme des "scientifiques cathodiques", encore une belle invention qui ne veut rien dire ! Vous vous fiez trop aux quelques personnes qui ont table ouverte à tous les plateaux télé. On y trouve des gens sérieux comme des charlatans. Je vous parle des scientifiques de l'ombre, ceux qui passent plus de temps sur les paillasses de labo que dans des vidéos youtube.

Le lupus ne fonctionne pas comme une bactérie, pourtant on emploi l'HCQ pour le traiter.

L'HCQ est efficace contre le covid in vitro, pas de doute à avoir là dessus. La transposition du in vitro vers in vivo n'est absolument pas systématique, d'où l’intérêt des études randomisées, si possible sans énorme barnum youtubé pour éviter l’interférence d'un effet placebo indéniable, contrairement a ce qu'a fait l'autre andouille à Marseille. 

Et de ce que j'en sais, via des sources tiers dignes de confiances, étant incapable par moi même de compulser les résultats, la grande majorité des études actuelles sérieuse démontrent que l'HCQ n'est pas efficace in vivo.

 

Bonjour TOTOBO,

 

à lire ce que provoque votre commentaire, on pourrait presque croire qu'il est le prétexte à ces dissertations...

Seriez vous un Président camouflé derrière 3 syllabes?

Celui qui à le verbe et le rabaissement le l'autre faciles ferait penser, quant à lui, à un ancien ministre de l'intérieur.

Vous donnez ensemble de quoi embrouiller, un peu plus, l'esprit des lecteurs.

 

N'est-il pas important de rappeler que 

-l'hydroxy chloroquine a été classée dans la catégorie des "poisons" en janvier 2020; que sa prescription a été plus que restreinte en France par des arrêtés au printemps 2020; et que les recherches sur les traitements possibles dont elle faisait partie ont été suspendues.

-que l'Insee et Santé Publique Suède fournissent  des statistiques qui permettent de remettre en question l'effet du confinement et des mesures prises dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire en France puisque, soustraction faite du nombre de décès quotidiens en France en 2018 ou 2019, les courbes ont les mêmes allures que celle des décès Covid enregistrés par la Suède, et en France, la démographie justifie, de plus, qu'en 2020 il y ait davantage de décès que les années précédentes.

 

Décès Suède quotidiens 2020 - fichier tableur source © Sante Publique Suède Décès Suède quotidiens 2020 - fichier tableur source © Sante Publique Suède

 

 

 

 

Décès France supplémentaires quotidiens 2018/2019/2020 - fichier tableur source © Insee Décès France supplémentaires quotidiens 2018/2019/2020 - fichier tableur source © Insee

 

 

 

- que les annonces médiatiques du vaccin dont on parle ici ont déjà produit des gains financiers au laboratoire alors que les médecins n'ont pas encore lu les études préalables aux autorisations de vaccination. Que les informations relatives à la place faite aux asymptomatiques dans les différentes annonces, sont manifestement floues ou manquantes, alors que Santé Publique France a évalué à 40% le nombre de personnes testées positives au Covid mais sans symptômes. Les informations fournies pour l'instant ne permettent pas de savoir si ces 40% doivent être retranchés au taux d'efficacité annoncé.

Alors oui, les questions sur l'hydroxy Chloroquine demeurent mais si l'Etat (actuel) refuse de poursuivre les tests, c'est un dossier qui reste sur le bureau jusqu'à un évènement au sommet de l'Etat. La question est ailleurs aujourd'hui.

 

Bonne journée TOTOBO

 

Pour vous je préconise une vaccination contre l’Agressivite et l’Intolerance.

Vous devriez regarder la définition du mot "rigoureux" dans un bon dictionnaire...ce journal est avant tout, un défenseur de l'ordre établis, 

qui a en son sein des techniciens de l'information de très bonnes qualités...il est comme dans le film " ...au dessus de tout soupçons" G M Volonté je crois l'acteur italien...d'autres temps mais même pouvoir en place....Gafa en plus...

Bonjour docteur Magniez

Vous ne seriez pas un disciple du docteur Knock ?

Vous m'en baillez une belle avec votre espérance de vie à 84 ans qui n'a aucune incidence sur l'espérance de vie globale de la population, qui est bien la seule à prendre en considération pour juger des risques sur l'ensemble de la population.

Et comme les vieux (comme moi) ne sont sauf exception plus des reproducteurs possible wink leur mort potentielle n'a plus aucune influence sur la perpétuation de l'espèce tongue-out qui ne risque donc pas de disparaitre.

De toute manière quoi que vous fassiez à partir d'un certain age vous avez toutes les chance d'appuyer par inadvertance sur la poignée de la dernière porte, dont années après années vous vous rapprochez inéluctablement. Et arriver à tenir jusque 84 ans reste tout de même un challenge que bien peu de personnes parviennent à remporter.

Sinon vous en avez d'autres de réflexions aussi nulles pour vous raccrocher aux branches ?

Monsieur Sac à dit, vous êtes comme le bon docteur Magniez près à vous raccrocher à toutes les branches pourries pour tenter de faire peur avec ce covid dont la seule véritable gravité est de rendre les gens complètement fous.

Tremblez, vous allez tous mourir, seigneur Jésus, Marie, Joseph au secours !

D'ailleurs je tremble avec mes 70 ans dépassés, mon diabète, mes 10 kg de surpoids, mes artères débouchées par 23 cm cumulés de stens dans la jambe et mon dos complètement cassé, sans compter l'arthrose dans les hanches.

Je tremble mais certainement pas de peur, je fais comme j'ai toujours fait, face aux risques de la vie. Donc je vais ou je veux et je mourrais ou je devrais comme tout le monde.

PS: Je ne suis pas anti-vaccin, mais anti-cons qui prennent pour un vaccin, ce qui est une thérapie génique. Qu'une telle thérapie puisse se concevoir pour des maladies rares et impossible à traiter autrement et conduisant à une mort rapide et certaine je le conçois, puisque le bénéfice peut se révéler plus important que le risque. Mais essayer de fourguer une camelote bricolée à la va-vite qui plus est sans véritable vérification indépendante par des pairs, pour traiter des millions de gens en bonne santé est une folie totale qui ne peut germer que dans l'esprit de gens sans scrupules et calculateurs en dollars.

Juste pour rigoler avec votre décodex sérieux du Monde, "au dessus de tout soupçon" lisez donc le décodage fait par France-soir pour démontrer l'alignement de fausses informations que ce décodex du monde à produite en s'attaquant à critiquer France soir. Et ce n'est qu'un exemple récent parmi d'autres dont notamment les sornettes qu'avait raconté ce même décodex sur le site "les Crises" d'Olivier Berruyer.

http://www.francesoir.fr/societe-economie/decodex-les-decorateurs-de-linfo-frappent-encore-une-fois

Je comprend mieux d'ailleurs d’où vous parlez puisque vous êtes capable de prendre au sérieux l'(im)monde décodex. Ne me dites pas qu'en plus vous êtes un fan de conspiracy watch ?

https://www.mediterranee-infection.com/communication/actualites/

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Commentaire minable d'un troll macronard minable que le mépris de l'humain étouffera dans les miasmes de son ignaritude.

Bonjour, Marie-Antoinette,

« L'hydroxychloroquine a été classée dans la catégorie des "poisons" en janvier 2020; que sa prescription a été plus que restreinte en France par des arrêtés au printemps 2020; et que les recherches sur les traitements possibles dont elle faisait partie ont été suspendues »... Si vous y souscriviez – ce que je me refuse à croire ne serait-ce qu'un instant – cette seule phrase disqualifierait l'ensemble de votre commentaire.

Nous savons tous les deux que la science avec un petit "s" n'a que faire de l'argument d'autorité. Et quand la dite autorité fait chaque jour la preuve de son incompétence crasse, voire de son mépris de l'humain, lui servir la soupe ne peut être qu'humour de second degré.

QUAND 'THE LANCET' VANTAIT LES BIENFAITS DE LA CHLOROQUINEQuand 'la revue médicale de référence' publiait une étude élogieuse sur les effets positifs et le peu de dangerosité de la chloroquine. C'était en 2003, avant que l'on ne lui commande une étude allant dans le sens des intérêts du moment.

capture-d-ecran-2020-12-04-a-12-00-47

https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(03)00806-5/fulltext...

Passez une excellente journée, Marie-Antoinette.

> Vous m'en baillez une belle avec votre espérance de vie à 84 ans qui n'a aucune incidence sur l'espérance de vie globale de la population, qui est bien la seule à prendre en considération pour juger des risques sur l'ensemble de la population.

Le covid est une maladie bénigne pour la majorité de la population. Il n'affecte que très peu l'espérance de vie moyenne. Sauf celle des vieux, et dans un moindre mesure les sujets à risque de complications (dont vous faites d'ailleurs partie).

> Et comme les vieux (comme moi) ne sont sauf exception plus des reproducteurs possible wink leur mort potentielle n'a plus aucune influence sur la perpétuation de l'espèce tongue-out qui ne risque donc pas de disparaitre.

Certes, certes, mais quel est le rapport avec le sujet ?

> De toute manière quoi que vous fassiez à partir d'un certain age vous avez toutes les chance d'appuyer par inadvertance sur la poignée de la dernière porte, dont années après années vous vous rapprochez inéluctablement. Et arriver à tenir jusque 84 ans reste tout de même un challenge que bien peu de personnes parviennent à remporter.

En 2019, il y avait plus de 2,5 millions de personnes âgées de plus 85 ans en France. Ça fait quand même du monde. Notez que statistiquement, votre espérance de vie à 70 ans est de 15,5 ans.

> Sinon vous en avez d'autres de réflexions aussi nulles pour vous raccrocher aux branches ?

Bof, je n'ai rien à défendre. Si vous voulez crever du Covid ou d'autre chose, c'est votre affaire innocent. Mais si vous racontiez moins d 'âneries sur Médiapart, ce serait quand même bien pour tous les lecteurs.

Moi, j'en ai une... Mars avril 2020 - Le temps des assassinsCoronavirus : Quand l'ARS conseille de laisser mourir - Dans un document à destination des professionnels de santé, l’ARS Île-de-France délivre des consignes claires sur les admissions en réanimation et le choix des patients à sacrifier, faute de moyens - Billet mis à jour le 14 septembre.

René est maso ?

Il est maso.

"Lien" stupéfiant: https://hcqmeta.com/

Un lien consacré à l'hydroxychloroquine (hcq) n'appartenant à aucun site, ne parlons pas d'une revue scientifique. Une "publication" non publiée sans auteurs!

Les statistiques sont jolies. Personnellement je viens de réaliser une méta-analyse sur les opinions de Totobo. Les résultats sont formels: la probabilité que Totobo ait été formé à la méthode scientifique est p = 0,0000000000000000000000000000000000000001

Une méta-analyse ancienne, recueillie dans la cours de récréation de mon école maternelle, disait d'ailleurs déjà: 0 + 0 = la tête à TotO.

Enfin, Toto m'aura fait bien rire et découvrir le monde de la pensée 100% virtuelle. Si un lecteur désœuvré pouvait m'aider à créer une page Internet. Nous pourrions aussi concourir à l'Ig-Nobel.

Vous oubliez d'apporter à l'appui de votre tirade contre "le remède à Raoult" (qui ne l'a pas inventé) l'article de "The Lancet" (ouaf ouaf ouaf !!!)

Non, L'airderien a raison, à partir de 82 ans c'est du bonus pour les vieux. Donc s'ils meurent à 84 ans à cause du virus, c'est une perte de chance par rapport à la moyenne qui risque de baisser. Si beaucoup de vieux de plus de 82 ans meurent du Covid , c'est l'espérance de vie qui va baisser. 

Le Remdesivir existait avant le Covid. Seulement son efficacité n'a pas été testée avant d'être administré. Il s'est évéré inefficace voire dangereux rapidement. Mais là on n'a pas entendu l'ordre des médecins alors que Raoult en parlait depuis mars...

> D'ores et déjà un étude scientifique rigoureuse a montré ce qui pouvait être intuité au cours de la première phase de la pandémie : l'efficacité du traitement à base de l'hydroxychloroquine, un des médicaments les plus utilisés utilisés au monde depuis plus de 50 ans et un des moins chers : Lien.

Vous avez un culot d'acier mais vous n'en êtes moins un escroc. laughing

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-19-quelle-est-la-meta-analyse-dont-parle-le-documentaire-mal-traites_150257

  • Nouveau
  • 27/11/2020 13:24
  • Par

Effectivement ce ne sont  que des annonces des fabricants ,dans ce cas là il faudrait  peut être aussi mentionner Spoutnik 5 et les autres.

Petite question subsidiaire, en faisant la somme des vaccins précommandés par la france on arrive à 196 millions de doses(soit 3 par personnes) !Nous supposons que toutes les commandes n'aboutiront pas  pour une raison ou une autre .On peut également supposer dans ce  que bigpharma s'est prémunit pour conserver leurs business.

 

C'est Spoutnik V  (Vecteurs d’adénovirus humains)

Vaccin poussé par Georges Vé ? Ou bien par Louis Xi ? Cela dit, je m'y serais laissé prendre moi aussi.

le vaccin spoutnik "vendu" à 95% d'efficacité par les Russes, disponible depuis le mois de juillet ... et la Russie est débordée en ce moment par les cas de Covid et de morts associés, ils n'arrivent plus à évacuer les morts, courbe exponentielle, il y a un problème avec le vaccin ? c'est bizarre, a tel point que Poutine a appelé récemment E.Macron pour lui demander de l'aide et la collaboration de l'institut Pasteur, problème de production ?

Les américains sont pressés de se faire vacciner, youpi !, tant mieux, d'ici moins de 15 jours cela va commencer, cela va être les cobayes de la planète eux qui sont en pleine phase exponentielle avec le Covid 19.

On va voir concrètement les résultats. Vu le plan de vaccination massif prévu, on devrait être vite fixé. Mais il y a déjà des mais, il parait que les personnes vaccinées , par le vaccin Pfizer, lors de la 1ere vaccination, ont de la fièvre, sont malades pendants 2/3 jours et bien malades, ils ont déjà peur que les personnes ne veulent pas se faire vacciner pour le rappel 3 semaines après. à cause de cela, ça promet.

Le feuilleton de l'hiver, Saison 1 ,en exclusivité sur NETFLIX.

Pouvez vous remplacer le "il parait que" par un lien ou des référence que l'on puisse consulter.

Merci

 

OK. dans Ouest France : Avertissement des médecins américains ...

https://www.ouest-france.fr/sante/vaccin/etats-unis-des-medecins-souhaitent-avertir-des-effets-secondaires-difficiles-des-vaccins-7063254

Lors d’une réunion avec des conseillers des CDC, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies américains, qui s’est tenue le 23 novembre, des médecins ont déclaré que les responsables de la santé publique ainsi les fabricants de médicaments doivent avertir les gens que les vaccins contre les coronavirus peuvent avoir des « effets secondaires difficiles » à supporter.

Merci, mais ce commentaire et article ne correspond pas à votre première remarque, il s’agit ici de prévenir de manière générale qu’il est possible d’être un peu malade entre le Premier vaccin et le rappel.

Il ne parle même pas du Covid et encore moins de ce premier vaccin.

Ha vous n'avez pas vu la vidéo ...je ne peux pas tout vous mâcher le travail ...

Ben si, la vidéo ne dit pas autre chose non plus. 

Il faudra un peu plus de temps pour voir les effets du vaccin. Parce que, même si c'est exponentiel aux USA, ils vaccineront au départ plein de gens qui en fait n'auraient pas été pour autant contaminés dans les prochaines semaines. Inversement, des gens qui ont été préalablement infectés sans le savoir (asymptomatiques, ou persuadés d'avoir eu un bon rhume), seront vaccinés pour rien. Donc, on ne verra aucun impact probablement d'ici le printemps...quand la vaccination sera beaucoup plus déployée.

Les Américains ne sont pas pressés de se faire vacciner, c'est après la France (assez arriérée, et tant pis si l'on me taxe d'arrogance élitaire) l'un des pays où il y a le plus de résistance à la vaccination (par contre, ça ne les gêne pas de s'empiffrer d'anti-douleurs qui les rendent dépendants, les opioïdes). Mais il y a une évolution : de 50% de méfiants, ils seraient passé il y a peu à 40% de méfiants. Mais je ne sais pas s'il s'agit de sondage du même institut, et vu la qualité des sondages US, pris individuellement...

(sigh) Je copie-colle...

En décembre, les États-Unis prévoient de débuter la distribution de millions de doses du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19. Des médecins demandent aux responsables de la santé publique de prévenir des effets secondaires des vaccins qui ne seront pas « une promenade de santé ».

Lors d’une réunion avec des conseillers des CDC, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies américains, qui s’est tenue le 23 novembre, des médecins ont déclaré que les responsables de la santé publique ainsi les fabricants de médicaments doivent avertir les gens que les vaccins contre les coronavirus peuvent avoir des « effets secondaires difficiles » à supporter.

« Ils doivent revenir pour la deuxième dose »

Ces médecins souhaitent que la population soit avertie afin de s’y préparer et de ne pas avoir peur de la deuxième dose, rapporteCNBS. En effet, la docteure Sandra Fryhofer, membre de l’American Medical Association, a rappelé lors de cette réunion que « les vaccins Covid-19 de Pfizer et de Moderna nécessitent deux doses à des intervalles variables ».

Selon CNBS la docteure a insisté : « Nous devons vraiment sensibiliser au fait qu’il ne s’agira pas d’une promenade de santé », avant d’ajouter : « Ils vont savoir qu’ils ont eu un vaccin. Ils ne vont probablement pas se sentir très bien. Mais ils doivent revenir pour la deuxième dose ».


Je propose que macron têt' de con fasse le cobaye, procédure transmise en live sur BFMTV : l'individu est attaché, nu comme un ver, sur un grabat disposé au milieu du plateau, sous étroite surveillance de l'infirmière Apolline de Malherbe ; injection du produit à quadruple dose, principe de précaution oblige ; gavage du lascar au biberon, etc. ; et on attend le temps qu'il faut... Ça nous fera des vacances ! smile

OK. Donc si Macron se fait vacciner (et je pense qu'il le fera), vous vous ferez vacciner ? Inversement, s'il saute de la falaise, vous le suivrez ? En fait, le vaccin pourrait être foireux, Macron, jeune, bien portant et virus néolibéral sur patte apte à combattre ce vulgaire virus, s'en sortir très bien, ça ne voudra pas dire que vous, pour autant, vous vous en sortirez bien !

Ma seule référence est que les procédures de validation des vaccins soient bien suivies. Malgré tout le secret qui entoure le processus (secret commercial, un comble pour ce qui touche NOTRE santé - mais LEURS profits, je vous l'accorde), je pense que s'il y avait des doutes, des scientifiques le découvriraient. Exemple des doutes concernant l'Astra Zenaca et sa demi-dose. Et surtout, ce n'est pas l'intérêt de ces labos que ça foire ! Imaginez la mauvaise publicité, en cas de ratage. Non que tout soit maitrisé, car des effets secondaires peuvent survenir aussi bien dans 1 an, 5 ans, 20 ans : et là, vous n'allez pas attendre 20 ans après que Macron se soit fait vacciner pour vous lancer. Car pendant ces 20 ans, lui sera protégé contre le virus (avec des rappels ou revaccinations régulières), vous, non.

Tout ce qu'on peut estimer, c'est que les labos font tout pour que, dans les conditions de connaissance actuelles, tout fonctionne. Mais ça ne préjuge nullement de l'avenir, car même si tous les dirigeants de la Terre se faisaient vacciner, on peut très bien découvrir par la suite des problèmes que rien ne laissent présager aujourd'hui. Tout comme ça peut être une magnifique réussite.

Il existe par contre une seule certitude : c'est que Macron, bien protégé, bien conseillé, et j'imagine souvent testé (ce qui se comprend), a peu de risque de choper le virus. Par contre, vous comme moi (enfin, moi,  c'est fait - jusqu'à une rechute ?), nous pouvons l'attraper tant que nous ne sommes pas vaccinés, même si Macron ne se fait pas vacciner.

Le vaccin n'est pas une peine qu'on nous contraint de subir : il est une possibilité de se protéger de manière volontaire, selon la martingale suivante : je cours un risque plutôt limité d'effets secondaires (pour autant qu'on sache actuellement) versus je risque à tout moment de choper le virus, de le transmettre à des proches. On peut certes partir du principe qu'on s'en sortira parce qu'on a du bol, et que "ça n'arrive qu'aux autres".

Pour utiliser une image : ma maison est en feu, je peux certes espérer que ce feu cessera avant d'atteindre la pièce où je me réfugie. Ou bien, d'avance, sortir par la fenêtre du premier étage en pleine nuit, sans être totalement certain si vous allez tomber tranquillement sur la pelouse ou bien dans la poubelle, voire sur la brouette (aïe). Ou bien vous fouler une cheville. A chacun son calcul, mais moi, je n'attends pas que le feu veuille bien s'arrêter par magie.

 

 

Que le macron se fasse d'abord vacciner suivant la procédure indiquée plus haut (04/12/2020 12:28), puis on voit...

Et si le trois était : crever du virus, parce que par excès de méfiance on ne se fait pas vacciner ? Le virus, en principe aucune raison qu'il se dise "bon, j'ai fait le taf, x millions de gens contaminés, 1.5 million de morts dans le monde, on plie les gaules !". Il poursuivra, tant qu'il restera des gens à contaminer - sauf à parier sur l'immunité collective, dont on ne sait même pas si elle pourrait jouer, dans le cas d'un coronavirus dont nous ne savons pas grand chose, notamment la durée de l'immunité de chacun. Pour qu'elle marche, après quelques millions de morts, il faudrait être sûr de l'atteindre avant que chacun d'entre nous ne soit de nouveau exposé. Et ce, dans l'absolu, sur toute la planète, sauf si chaque pays ou au moins chaque continent vit en totale autarcie, en stoppant tout échange. Le virus n'a pas été trop gêné par les turbulences aériennes ni le jet lag.

Inversement, un vaccin, dont les principes sont bien connus en général (même si certains, ici, ont utilisé une autre approche, mais qui au fond ne diffère pas du principe général : on massacre le virus avant sa multiplication en dopant les résistances de l'organisme), n'a fondamentalement pas de raison d'être pire que le mal. Il se peut qu'il soit moins efficace qu'espéré, moins longtemps qu'espéré, des effets secondaires non appréhendés aujourd'hui peuvent apparaître plus tard. Mais on est dans le "il se peut que...". Alors que l'extension du virus, ce n'est pas "il se peut", mais une quasi-certitude épidémiologique. A Manaus (Brésil), vu le taux de contagion, ils avaient cru avoir atteint l'immunité collective...et puis la contagion a repris. Dans certains pays, ils avaient pensé avoir trouvé la bonne méthode de containment lors de la première vague (Rep Tchèque par exemple), et puis cata lors de la deuxième vague. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

undecidedAbsolument, j'ai voulu faire bref...wink

Au point de non retour où est arrivée la société: violente, cupide...embarassed

Il y a peut-être plus de risques d'avoir de graves effets secondairesfrown

plutôt que de mourir d'un virus peu létal...undecided

Monter les événements en épingles est le cap gouvernemental contemporain francais:surprised

Ayez peur les Riens pour que Jupiterinnocent se soulage avec ses copains milliardaires...yell

Et puis, se faire vacciner quand un athéo-gauchiste gouvernera la France, sera une réussite laughing

en attendant Résister à Petitconinnocent est un devoir:tongue-out

Vive 2021, année de l'Insoumission, vive la 6° République, vive Ma France.cool

 

Ma désobéissance civile,smile hier a consister  à bloquer le numéro: Gouv.Fr car un sms m'encourageait à télécharger l'appli du ministère de la santé: money-mouth

Pas de flicage mal intentionné supplémentaire avec mon téléphone, Résistance.wink

kimmacron

  • Nouveau
  • 27/11/2020 13:41
  • Par

Excellent travail de Médiapart ! Bravo !  Autant je n'aime pas votre ligne éditoriale sur l'immigration, autant je reconnais que vous faites du travail superbe sur vos articles et vos enquetes.

Faites gaffe quand même : je suis un immigré. Berrichon, monté à Paris, puis de nouveau immigré vers le Dauphiné, et de nouveau immigré dans un coin paumé de France. En fait, je crains que la plupart des lecteurs ne soient immigrés, ayant quitté leur doux pays natal départemental, pour trouver du boulot dans la grand' ville. Avec parfois dans ces villes des résidents de longue date, sur des générations, qui n'ont même pas la bonne couleur de peau. On est toujours l'immigré de quelqu'un.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

 

Les OGM

La présence d'OGM semble inquiéter certaines personnes. Et pourtant, les antigènes des virus peuvent être produits par des levures, par exemple, au lieu d'avoir à faire produire des virus sur des cultures cellulaires, puis de devoir extraire les virus produits, et éliminer tous les résidus de production.

C'est exactement de cela qu'il s'agit ici. La recherche cherche à produire des "plantes vaccins" qui nous permettraient d'être immunisés contre certaines maladies après les avoir consommées.

Mais avant d'en arriver là, il existe déjà au moins deux vaccins dont les antigènes sont produits par des levures OGM. Le vaccin contre le HPV, et celui contre l'hépatite B.

Parler donc de présence d'OGM dans les vaccins est un abus de langage. Il ne s'agit pas des organismes génétiquement modifiés en eux même, mais des protéines qu'ils produisent, après modification.

A noter que cette technique est déjà utilisée dans d'autres domaines médicaux : l'insuline des diabétiques est souvent produite par des levures ou des bactéries OGM.

En résumé :

  • Ce ne sont pas les organismes OGM qui sont présent dans certains vaccins.

·         Les OGM sont utilisés pour produire des protéines

Vous ne semblez pas comprendre que OGM signifie : organisme génétiquement modifié. C'est exactement ce que sont ces vaccins utilisant l'ARN.
Et en plus ils sont destinés à modifier des gènes dans les cellules pour leur faire produire des anticorps. On est là entièrement plongé dans la fabrication d'organisme génétiquement modifiés !

Vous confondez une série logique d'avertissements, avec une dangerosité supposée voire fantasmée du vaccin. Au contraire, c'est rassurant que tant de scientifiques, de politiques se posent toutes ces questions ! Y compris vulgairement financières (indemnités). Mais nous sommes dans la phase d'anticipation des risques, qui ne signifie pas qu'il y aura forcément un risque. La SNCF prévoie des plans pour savoir comment agir en cas de déraillement, ça ne veut pas dire qu'un train va dérailler !

Quant à traiter les gens qui souhaitent se faire vacciner de "bigots", regardez-vous plutôt dans une glace. Contentez-vous de ne pas vous faire vacciner, au lieu d'agiter la crainte que ça devienne obligatoire, juste parce que des scientifiques, par prudence et honnêteté, n'ont pas écarté l'idée, et n'allez pas nous gonfler avec vos théories anti-vax qui veulent se parer de science, quand il s'agit de chercher dans la littérature tout ce qui peut aller dans votre sens, et non l'ensemble des études de ces domaines.

Car, et même s'il a ont rarement conscience, ce qui motive un antivax est au fond un comportement instinctif très simple : pourquoi me rendre malade (la vaccination, qui inocule un bout de virus), alors que je suis bien portant, et alors que, comme "ça n'arrive qu'aux autres" il n'y a pas de raison que le virus s'en prenne à moi, encore moins me fasse mourir ? Et tant pis si, par cette attitude, je réduis l'immunité de la population, et je participe indirectement à la propagation d'un virus qui finit par tuer - mais quelqu'un que je ne connais pas, au bout de la chaîne, et dont au fond je me f... totalement.

Beaucoup de "bigots vaxionistes" souhaitent le faire, non parce qu'ils ont peur de mourir, mais parce qu'ils sont convaincus que cela participe d'une stratégie globale : ça peut les protéger, leur éviter de porter un masque à longueur de temps ou à se confiner, mais si tout va bien, ça peut éviter d'autres personnes d'être contaminés : soit parce que la vaccination permettra de limiter les contaminations (ce qu'il faut voir, dans le cas de la manipulation avec ARNm, je n'ai pas totalement compris le système, s'il dope les anticorps - apparemment non), soit parce que nous serons si nombreux à être bigotement vaccinés, que le taux R0, bien connu de nos services (de réa) tombera sous le taux de contagion, vous permettant...de n'avoir pas besoin de vous faire vacciner. Et vous aurez au final raison de ne pas vous être fait avoir par le système...grâce à tous ces c... de bigots qui vous aurons protégé malgré vous.

Sauf si d'ici là vous chopez une forme grave du virus. Ce que je ne vous souhaite pas, et c'est l'une des raisons pour laquelle, bigotement, je me ferai vacciner une fois les prioritaires passés (sauf si j'obtiens une confirmation que je suis toujours naturellement immunisé) : je n'ai pas besoin de connaître personnellement un individu pour agir de manière solidaire.

Il est vraiment pénible de voir des gens qui n'entendent rien à la biologie brandir le terme OGM comme un perpétuel épouvantail...

 

8Pourriez- vous me confirmer que l’on n’a jamais vacciné contre la diphtérie......... À 83 ans je dois faire un rappel de tetraVax qui protège je crois de la diphtérie.........5  médecins successifs m,auraient-ils pendant cinquante ans racontés des balivernes!

0Dans mes bouquins de sciences nat de  3 éme des années  52-53 on y vaccinait avec le dtt( diphtérie typhoïde tétanos)

dans le tetraVax c’est surtout le tétanos qui me motive car je mets souvent les mains dans la terre et aussi dans les fumiers.

Oui, que macron et sa maman donnent l'exemple, s'ils ne sont pas boutonneux au bout de trois jours/mois, on réfléchira!

  • Nouveau
  • 27/11/2020 14:01
  • Par

Ce qui me déçois, vu les moyens qu'on leur donne, c'est qu'il n'y ait pas de vaccin efficace à 120% !

Il faut également rechercher, au moins autant qu'un hypothétique vaccin, des moyens de traiter les complications graves ! La simple aspirine est efficace à 30 % !!? Pourquoi ne l'impose-t-on pas dans les protocoles de soins ?! D'autres molécules sont également en cours de démonstration, faciles d'emploi. Il est aussi évident que ces molécules, employées pour 10% de la population, sont économiques pour la Communauté et employables au cas où le vaccin serait inefficace. Ces molécules peuvent également soigner toute personne sur la Planète.

Le régime cherche quoi ? La Santé de la Communauté ou celle des serviers ? 

Il me semble que c’est bien le cas, par exemple pour la cortisone utilisée aujourd’hui pour aider et minimiser les cas graves.

> La simple aspirine est efficace à 30 % !!?

Des sources ?

Aucun traitement curatif, à cette heure, n'a atteint 50%. On peut espérer qu'un vaccin dépassera ce chiffre. Mais l'un et l'autre ne sont pas exclusifs. Car d'une part on mettra du temps à vacciner tout le monde (et avec les antivax butés qui risque de propager leur méfiance, c'est pas gagné), d'autre part, même avec un vaccin qui serait efficace à 90% (ce qui, en conditions réelles et avec toutes les populations, reste peu probable), il restera des malades, dont des cas graves.

Mais il me semble que les soignants ne vous ont pas attendu pour essayer tous les traitements possible. Même (eh si) un traitement miracle qui s'est révélé n'être qu'un placebo (c'est déjà ça), l'hydroxychlonazone). Et les soignants n'ont pas besoin qu'on leur "impose". Imaginez si on leur avait imposé, tant la chloroquine que le remdesivir ! Ils progressent, établissent que dans tel type de cas tel médicament peut aider, dans tel autre forme de complications tel autre, laissez donc les faire et établir ce qui leur semble le mieux.

On a trop vu, ces derniers mois, des citoyens qui ne connaissaient même pas le mot "placebo" ou l'expression "double aveugle" quelques temps auparavant, s'ériger subitement en experts pointus de cette pandémie, indiquant avec précision à tous les soignants de la planète comment ils devaient procéder, à quelle étape de la maladie, tout juste s'ils ne décrivaient pas la posologie précise, l'heure de prise, avec ou sans alimentation, et si le patient devait uriner ou non avant ou après.

On se demande comment même ils pouvaient rester derrière leur clavier, et ne se précipitaient pas tout de suite dans des hôpitaux pour dire ENFIN à ces incapables de soignants ce qu'il fallait faire. Une vraie galéjade marseillaise, si l'affaire n'avait pas été aussi dramatique. Même Trump savait ce qu'il fallait faire, au point d'essayer de faire taire ce nullos de Fauci qui s'appuyait, vous allez rire, sur son expérience médicale. On croit rêver, alors qu'il était face au génie stable ayant une connaissance "massive" du problème, au point de recommander d'ingérer un produit assez proche de l'eau de javel.

Les groupes Pharmaceutiques vendent des marchandises, parfois avec efficacité prouvé indéniable, parfois avec une efficacité boursière évidente.

Après l’engouement pour le remdesivir de Gilead (inefficace et dangereux selon l'OMS) l'espoir est désormais sur les vaccin ARNm (avec seulement des communiqués de presse des groupes annoncent l'efficacité)

Tiens, juste avant de vendre des actions au prix découplé par une savante com.

Alors pour ma part vu la concomitance entre les groupes industrielles et nos "dirigeants" aux intérêt financiers évidents des profits dissimulés et parfois pas, je patienterait attendant le vaccin de Pasteur fin 2021.

Tous simplement et non déplaise aux moultes sectes derrière l'expression "Big Pharma", les vaccins au virus neutralisé et ou inactif ont démontré leur efficacité.

Ex.

http://www1.chu-montpellier.fr/es/vaccination/histoire-des-epidemieset-de-la-vaccination/la-variole/

La polio revient, grâce aux sectes et leurs action nefaste

La rougeole revient (mêmes causes)

Etc, etc.

Alors il faut rester lucides, mais s'il s'agit de remettre en cause le capitalisme monopoliste il ne faut pas s’arrêter aux "Big-Pharma", surtout de la part des gens qui attendent avec impatiente le prochain cycle de consommation effréné et la possibilité de recouper des "libertés" individuelles.

 

 

Votre méfiance est compréhensible, mais :

1- le fait que les vaccins dépendent de labos privés ne signifie pas qu'ils soient inefficaces. C'est plus que gênant que cela fasse l'affaire de boursicoteurs, surtout quand ils détournent l'esprit du délit d'initiés, mais pour l'instant avec leurs annonces tonitruantes ils ne font que voler d'autres voleurs (les spéculateurs en Bourse). Par contre, ils le font d'une manière globale avec l'argent des contribuables, puisque tous ces labos ont été arrosés de finances publiques afin de hâter les découvertes. D'un autre côté, si cela a pu booster la recherche, globalement on reste gagnant. Pour une fois, le principe des premiers de cordée s'applique presque ! Il n'en reste pas moins que c'est un scandale que des actionnaires puissent s'enrichir sur notre santé. Vaccin ou tous les médicaments en général.

2- le fait que ce soit une technique nouvelle (ARN messager) n'invalide pas le vaccin. Quand Fleming a découvert la pénicilline, j'imagine qu'au début plus d'un a dû rester méfiant dans le fait de pouvoir guérir avec une moisissure, bueuark. Si un institut public avait abouti à cette solution, quelle aurait été votre attitude ? Ce qui me gêne, c'est que le secret commercial fait qu'on n'a pas assez d'infos, mais pour autant, même si c'était public, il resterait beaucoup d'inconnues, surtout que beaucoup dans le grand public ont cru lire "ADN"

3- depuis le début de cette pandémie, tout le monde attend avec impatience un vaccin. Effet, justement, d'un argent magique qui a été déversé sur ces labos privés (socialisation des investissements, privatisations des profits, rien que de très logique et très connu !), il se trouve qu'on a tout un tas de vaccins en route, donc qu'on aura même sans doute l'embarras du choix. Mais je doute que tout le monde soit prêt à se dire : "ben on attendra que Pasteur ait sorti son vaccin". Parce que l'institut, qui n'a sans doute pas que des financements publics, n'est pas certain d'avoir son vaccin prêt pour telle date, et parce qu'on ne peut se permettre de subir encore 2 vagues d'ici là (une après les fêtes de fin d'année, peut-être une autre au printemps). En fait, rien ne dit que Pasteur pourra mettre au point un vaccin satisfaisant (j'espère que si, pour les mêmes raisons que vous). D'ici le printemps 2021, il y aura encore des morts, et si l'on peut en éviter, quitte à ce que ce soit avec un vaccin innovant...

Il est probable qu'on achètera des doses à chaque labo qui sortira un vaccin, pour réagir le plus tôt possible, mais que, en fonction des coûts, des contraintes (et des capacités des labos à nous fournir), chaque gouvernement affinera ses commandes. Après avoir commencé avec Pfizer et ses super-congélos, qui permettront de vacciner les premières fournées de volontaires, puis disons Moderna pour les fournées suivantes de prioritaires volontaires, arrivera peut-être le temps des vaccins plus "classiques". Ou peut-être pas. Peut-être que l'efficacité des vaccins ARNm se confirmera, tandis que les vaccins "classiques" plafonneront à 60% sinon moins. Ou peut-être l'inverse.

Restons ouverts, sans a priori, et gardons nos combats contre BigPharma pour la suite : les occasions ne manqueront pas. Traitements archi-coûteux pour des maladies graves et/ou incurables, où là, vraiment, les labos se font des profits indécents sur la vie des gens en danger de vie difficile voire de mort. A côté, leurs profits à attendre sur ces vaccins sont de la rigolade, de l'argent de poche, juste une opportunité ponctuelle qui leur fait un extra sur leur plan de développement déroulé sur une dizaine d'années au moins pour des demandes "solvables" et assez prévisibles (maladies du cœur, hépatites, diabète,...), sans les contraintes inhérentes aux vaccins (chaîne du froid, obligation de soutenir les commandes, commandes étatiques groupées réduisant leurs marges...). Un vaccin, c'est presque de l'humanitaire qu'ils font, selon leurs critères de rentabilité !

Le choix est le suivant :

- soit on est cobaye d'un vaccin, quel qu'il soit

- soit on est cobaye d'un virus, qui n'a peut-être pas fini de nous surprendre - et de nous faucher.

- soit on est cobaye d'une théorie de l'immunité collective, sans avoir même l'idée de savoir si, même après des millions de morts et la mise à genoux de nos sociétés (et pas seulement sur le plan économique), on pourra réellement atteindre cette immunité. Car celle-ci ne peut s'observer qu'après coup, et non durant le processus. Donc, c'est comme sauter dans le vide, en espérant que sera alors confirmée une théorie qui dit que, statistiquement, des branches d'arbres ralentiront notre chute. Alors qu'en fait on ne sait même pas s'il y aura des arbres le long de la falaise d'où l'on saute.

- alternative : soit on est cobaye de formules sophistiquées de prévention, faite de stop-covid rendu dans les faits obligatoire (à force, des commerçants auront le droit de refuser un client qui n'aura pas l'application), ou de confinements toujours plus "affinés" au fur et à mesure des vagues, de droit du travail "adapté" à la pandémie - ça a déjà commencé.

Des gens ont accepté durant des mois d'être cobayes de traitement curatifs, soit à l'hôpital, soit en début de maladie (dont le fameux placebo marseillais). Lorsque apparaît une nouvelle maladie, un nouveau virus (sida, ebola etc), nous sommes tous des cobayes : de la maladie elle-même, comme des traitements pour la vaincre. Une pandémie nous rend tous cobayes de quelque chose, notre seul choix est de décider plus ou moins de quoi l'on sera cobaye.

Oui. C'est le chaos lepen-attali-macron.

Exproprier les labos, sans indemnité pour les gros actionnaires, et les faire gérer par les associations de malades, les personnels des labos et les organisations sanitaires indépendantes, style "Prescrire" serait bien évidemment bien plus intéressant sanitairement qu'une nationalisation étatique à l'ancienne qui, de plus, nous ruinerait en indemnisations.

Je suis bien d'accord - mais en Occident (et même sans doute ailleurs), existe-t-il seulement des labos publics capables de rivaliser avec ces mastodontes ? Il est vrai que au moins, cette UE de m... aurait pu servir à ce genre de mission collective et publique. On peut espérer qu'un jour, ça le devienne - avec un sacré changement de cap politique, aujourd'hui impossible même à envisager, mais le cadre pourrait être le bon.

Il faudra sans doute procéder par étapes (si jamais les sales amishlamo-gauchistes s'emparent, par fraude massive, d'un pouvoir volé aux seuls dirigeants légitimes, les néolibéraux) : essayer de relocaliser et remettre dans le giron public, certains médicaments essentiels, les vaccins. Mais pour l'instant, ces vaccins exigent des moyens colossaux, que l'abandon de nos sociétés occidentales dans les mains du privé rend difficile d'inverser à court terme.

Par contre, les effets secondaires n'ont rien à voir avec cela. Même produits par les labos publics, ces vaccins, ces médocs, auraient les mêmes effets secondaires. Aucun médicament n'est neutre, il modifie forcément l'organisme et ses réponses. Un médicament est forcément un poison, étranger au corps, c'est le rapport bénéfices/effets secondaires qui détermine sa valeur. En plus, ces médicaments nécessitent des autorisations de mise sur le marché, voire des montants de remboursement, décisions qui, elles, sont publiques - même si le poids des lobbys s'y fait sentir, mais ça, ça ne dépend que de la volonté des élus d'y résister ! Je n'ai pas entendu parler de cas de députés enchaînés par un lobby, avec un quignon de pain pour toute nourriture journalière, à moins de signer la proposition de loi déjà dictée par le lobby en question.

Montebourg, dans le domaine industriel quand il était ministre de la chose, avait coutume de dire qu'il recevait les représentants des lobbys, les écoutait poliment, les raccompagnait à la porte...et qu'il décidait en fonction de ses critères à lui - sauf bien entendu si les lobbys avaient apporté un réel éclairage important, ce qui peut arriver. Après tout, un lobby, qui connait bien sa partie, peut aussi mettre en lumière des aspects recevables. Personne n'est sous la coupe des lobbys s'il ne veut pas l'être, après, c'est un problème de connivence, voire d'intérêt personnel.

 

Les profits escomptés sont monumentaux.

Aussi il faut de la prudence :  on a vu des labos peu regardants sur les procédures et sur la qualité.

Notamment s'informer sur la durée de protection. Le effets secondaires...

Les spécialistes parlaient de délais de procédure de mise sur le marché de 2 ou 3 ans.  Alors ?

Ainsi que l'aspect du prix de vente / coût de fabrication...

La logique serait de protéger du covid les gens au pouvoir, les conseillers, l'armée et la police qui nous protègent...

Non l'annonce va "aux plus fragiles" : cette fois, on pense à eux, qui ont surtout besoin de manger, d'avoir un abri, ...   Étonnant, n'est-ce pas ? 

Les profits escomptés pour un vaccin peuvent nous paraître monumentaux : ils ne sont qu'un argent d'achat de cigarettes pour ces labos qui brassent des milliards, et sur des molécules autrement plus intéressantes, souvent amorties depuis des années. Ici, vu le niveau d'innovation, le risque est important pour ces labos - non, je ne cherche pas à faire pleurer sur leur sort, juste à "recontextualiser". Un médicament ordinaire, ce sont les labos qui décident, là où ça va leur rapporter le plus, rendre captif une "clientèle", un pays et son organisme de remboursement. C'est un plan dont ils sont presque entièrement maître.

Ici, ils répondent à une commande. En plus, les Etats leur feront (j'espère) la pression, vu la quantité. Il vaut toujours mieux vendre à l'unité des médicaments à des malades sur 10 ou 20 ans, que de vendre des commandes groupées  de vaccins à plusieurs Etats (UE), pour un produit qui ne sera valable peut-être qu'un an, avec obligation de réadapter le vaccin en cas de mutation trop importante du virus. Bien sûr qu'ils vont se faire du fric, mais c'est pas dans le domaine des vaccins que c'est le plus prononcé.

Quant aux effets secondaires...personne n'en sait trop rien, parce que ce n'est pas possible, dans le cas d'un nouveau vaccin. Même s'il était conçu par un organisme public. Ces labos privés n'ont pas vraiment intérêt à saloper le boulot (sinon pour certains chiffres tonitruants permettant quelques enrichissements immédiats en bourse - qui ne touchent que le petit monde de la spéculation), parce qu'il en va de leur image de marque mondiale. Un labo qui bâclerait le truc pour son vaccin, il est sûr de plonger, face à ses concurrents.

C'est du reste l'un des rares aspects intéressants dans la concurrence, qui peut les tenir plus que toute réglementation de pouvoirs publics se comportant de manière assez incompétente, comme l'on a pu voir en France depuis le début de cette pandémie. A croire que la Macronie cherche à nous prouver  obstinément qu'il vaudrait mieux privatiser le pouvoir, ça serait forcément moins mauvais que leur piednickelage érigé en mode de fonctionnement quasi industriel. Mais bien évidemment, un gouvernement sérieux, se comportant de manière compétente, soucieux de la santé des gens, fera toujours mieux que la main invisible du profit et de son bras armé la concurrence.

En conclusion ,ce sont bien les labos et les milliards engendrés ,qui gouvernent et non les gouvernements; de partout d'ailleurs dans le monde .Et puis même qu ils soit nationalisés les "labos",il en serait quasiment la même chose vue qu ils font la nuit et le jour depuis des lustres,et mettent aux pas sui les approchent .Il nous reste notre liberté de penser , quand ont peux ,et puis ont décident pour soit ,personne  n'est interdit de réfléchir pour sa santé. 

Saccadi le confiant nous fournira son certificat de vaccination, pour sûr.

> Non l'annonce va "aux plus fragiles" : cette fois, on pense à eux, qui ont surtout besoin de manger, d'avoir un abri, ... Étonnant, n'est-ce pas ?

Les plus fragiles devant le covid sont essentiellement les vieux. Il est donc tout à fait normal de les vacciner en premier.

 

Mais jamais testé en masse sur l'être humain !

« Ca fait plus de 20 ans qu'elle existe et qu'elle est utilisée tous les jours dans les laboratoires de recherche. »

Le clonage des brebis aussi ...

Il y a un début à tout. Si l'on raisonne comme ça, on n'innoverait jamais, et l'on en serait encore à pratiquer les saignées pour purifier le corps de ses humeurs bilieuses. Le fait que tout cela est entre les mains du privé (donc, profits) ne doit pas nous faire oublier que les procédures sont rigoureuses, et qu'aucun labo ne s'amuserait à jouer les lactalis de la santé. Leurs intérêts en jeu sont trop gros par rapport à de petits minables entrepreneurs de l'escroquerie alimentaire. Il y a eu quand même toutes les phases habituelles de test, comme dans les autres certifications de médicament ou de vaccin. Ce n'est pas parfait - mais ce ne l'est JAMAIS, même pour des médicaments non innovants.

Au pire, cette technique ne sera pas très efficace. Mais il faut se garder du fantasme d'une transformation irréversible de l'ADN ! Je ne suis pas un expert de la question (faudrait que je me replonge dans ma pile de Science & Vie - zut, apportée ce matin à la déchetterie), mais autant que je me souvienne, l'ARNm est une COPIE, on ne touche pas à l'original, stocké dans nos cellules. Ca ne va pas induire des monstruosités dans l'organisme, des mutations en petit homme vert ni la poussée d'un cinquième membre (enfin, d'un sixième pour les mâles que la nature a gâté - parfois, ça compense d'une atrophie cérébrale). Au pire, ça partira avec l'eau du bain sans avoir l'effet bénéfique espéré.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Il y a un début à tout. Si l'on raisonne comme ça, on n'innoverait jamais

parfois, les innovations il vaut mieux s'en passer.

le bombardement d'Hiroshima, c'était une innovation.

Et les fabricants de congélateurs à moins 80°, c'est une autre gamme que le Liebherr ou le Whirlpool du garage...

Cowgirl in the Sand (Live) © Neil Young - Topic

Pour la Bourse, ils n'ont fait que s'enrichir sur le dos d'autre aigrefins spéculateurs, et quelques gogos de la classe moyenne supérieure, qui se prennent pour d'avisés investisseurs, alors qu'ils se font en permanence plumer à une table de black jack dont ils n'ont toujours pas compris les règles entre initiés. C'est leur problème. Sinon que bien sûr le système boursier en général est une pourriture qui pèse sur nos vies (licenciements boursiers, spéculation sur les monnaies etc), mais c'est un problème plus général qui dépasse cette escroquerie entre voleurs.

Pour les effets secondaires, c'est simple : la phase III a justement pour but de les évaluer, dans l'état des connaissances. Et cette phase existe, même s'il s'agissait d'un labo public (ce qui, il est vrai, est rare, sinon inexistant, vu que les pays ont vidé les labos publics au...profit des labos privés. Là encore, problème plus général). Tout ce que nous avons à savoir, c'est que ces effets secondaires sont acceptables (il y a TOUJOURS des effets secondaires, même pour un cachet d'aspirine) par rapport au bénéfice attendu. De toutes manières, on ne pourra les évaluer réellement qu'au fur et à mesure des populations vaccinées, car avec 1 million de personnes au bout de 6 mois, peuvent apparaître des effets ayant traversé les mailles du filet sur 20 000 personnes testées durant 1 ou 2 mois. Rappelons qu'il s'agit d'un virus nouveau, donc d'un vaccin nouveau (innovant ou non dans ses techniques), donc qu'on part de zéro.

Quant à la course, heureusement qu'elle a été effrénée, si jamais elle nous permet d'avoir réellement un vaccin viable : autant de morts en moins à espérer à court ou moyen terme, peut-être un assouplissement de mesures barrière, de confinement, contre lesquels beaucoup de gens se rebellent. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Mais le fait que ça aille vite ne veut pas dire que c'est salopé, tout comme la recherche aurait pu durer 8 ans, et déboucher sur un vaccin inefficace, pourave etc. Rapidité ne veut pas dire forcément précipitation. 

Donc vous êtes pour la vaccination mais ne vous ferez pas vacciner même s'il est efficace ?

Moi non plus...

Sur bien des points malheureusement on nous prends pour des lapins de 8 jours et cela fait des décennies ,les labos en 1er, les médecins qui , sont tributaires de ces derniers du coup et le savent fort bien d excellents commerciaux qui par ricochet en vivent pour la plus parts pas mal , quand on regarde toute la littérature sur ces sujets a savoir que 96% des médocs sont inutiles voir trés dangereux ,le busines de la santé,les pharmacies etc..... se portent eux trés bien , aucunes inquiétudes ; le marché de la mort lui aussi n est pas a plaindre et la quasi totalité de la population y a plongé dedans , car bien entendu en bon petit consommateur bien éduqué que nous sommes ,il ne serait pas possible de faire autrement que de satisfaire des peurs qui viennent de je ne sais ou et qui nous empéche pour la plus part d avoir une opinion ne serai ce que de l observation de tout ce petit monde .

Bien entendu qu il ne faut pas tout jeter aux chiens, il y a des choses magnifiques qui se font tout les jours et la 1000 fois bravo, mais un peu de réalisme et de lucidité nous prouveront qu il ne faut pas tout avaler surtout leurs couleuvres, et sur la question des vaccins la suspicion et trés présente, a suivre bien entendu ; dans la précipitation rien ne se fait de bon .Bien a vous . 

même s'il est efficace sur un long terme

That is the question !

Efficace sur le court terme c’est déjà bon à prendre en ce moment !

Cela devient pénible de lire les commentaires sur MDP, de plus en plus décousus,  sous le tsunami d'un bon tiers d'entre eux tartinés par @Saccadi ! Expert autoproclamé prolixe et soporifique "oui-mais non" mais en même temps "non-mais oui"..

Puis arrive Méta, roi de la vanne, certes plus concis mais arrogant et sarcastique...

L'un, donneur de leçon, noie le poisson et l'autre, percutant,  fait du tir au lapin ! 2 façons efficaces de court-circuiter un débat et un article très intéressant et utile !

Dommage !

Le titre annonce: prix, risques, etc...

Elle est où l'analyse des risques ?

La colonne "effets secondaires potentiels" ne vous suffit pas ?

  • Nouveau
  • 27/11/2020 16:20
  • Par

A lire : https://blogs.mediapart.fr/alan-emrey/blog/261120/covid19-et-vaccination-un-rappel-de-la-grippe-porcine-de-1976

On garde son sang-froid...Tout ça va s'arranger tout seul.. Quelques freins ou incitants suffiront à "motiver" le chaland :

 

Par exemple .. :  https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/coronavirus-faudra-t-il-se-vacciner-pour-prendre-l-avion-7800928586

 

 

"L'efficacité est mesurée uniquement sur la diminution des symptômes. Le taux de mortalité n'est pas un critère d'évaluation"

 

Avez vous lu quelque chose qui concernerair les Asymptomatiques au covid 19?

 

Si 40% des personnes testées "positives" au virus en France sont asymptomatiques il sera important que les laboratoires vérifient que la protection du dit "vaccin" ne soit pas, en fait, 40% moindre que les résultats annoncés. Ceci mettrait en danger les personnes vulnérable qui pourraient penser être invulnérables du fait de la vaccination "catastrophe sanitaire" ... 

L'Etat et son premier représentant ne veillent-ils pas à user de l'argent des contribuables avec responsabilité et dans le respect de leur travail, de leurs contributions et taxes? Le bien fondé de l'  "efficacité" annoncée médiatiquement sera vérifié...

ou pas...

 

 

Je vous rejoins dans votre analyse. Cet article manque cruellement d'investigation.

Merci d'avoir apporté ces précisions indispensables ! Elles correspondent à ce que j'avais compris en menant quelques recherches.

En lisant cet article, je me suis fait exactement les mêmes réflexions.

D'ailleurs, je profite de l'occase pour vous recommander ce thread d'une consœur qualifiée en santé publique et garantie sans conflit d'intérêt: 

https://threadreaderapp.com/thread/1333075343830298624.html

LES 10 COMMANDEMENTS DE LA RELIGION ANTI-VACCIN

Ils ont une foi inébranlable en des mythes qu'ils adorent véhiculer sur les réseaux sociaux pour se croire lanceur d'alerte. Ils se fient à leurs textes sacrés que sont les études bien souvent rétractées à cause de leur qualité absolument médiocre, menées par des "chercheurs" antivax. Ils forment un véritable clergé mené par le Pape de l'antivaccinalisme, M. Andrew Wakefield.

Certains de ces commandements anti-scientifiques peuvent aussi s'appliquer à d'autres religions, telles que celles qui consistent à nier le réchauffement climatique ou la théorie de l'évolution. 

  1. La science, tu dénigreras.

L'antivaccin de base rejette la science. En fait, il ne la comprend pas et n'a aucune envie de la comprendre. Il se fiche pas mal des nuances et la complexité du sujet l'invite à en y ignorer la majeure partie (sinon l'entièreté) des subtilités.

Il n'hésitera pas une seconde à remettre en doute le consensus scientifique forgé sur la question de la vaccination. Il vous rira au nez lorsque vous lui présenterez les preuves les plus puissantes que la science puisse produire. Il vous méprisera lorsque vous lui soutiendrez que les experts mondiaux qui travaillent dans le domaine sont unanimes. Il invoquera "Big Pharma" dès qu'il se sentira à court d'arguments (bien qu'il lui arrive de l'évoquer dès le début de son "argumentation" si il veut jouer à fond la carte du troll) pour rejeter en bloc toute preuve issue de la science.

Il n'hésitera pas non plus à inventer des complots dans lesquels sont mouillés Big Pharma, les gouvernements, l'OMS, les médecins, etc.

L'antivaccin aime amalgamer diverses théories du complot entre elles et "mouiller" le plus de monde possible. Plus c'est gros, plus ça passe.

Il évoquera dès que possible ce qu'il pense être de la science en citant du Gherardi, du Joyeux, du Delépine, du Tomljenovic, du Shaw, du Exley. Il démontrera ainsi, aussi, son goût prononcé pour les arguments d'autorité et pour la pseudoscience.

Enfin, pour qualifier la science, il parlera volontiers de complot, d'idéologie, de dogme, de fascisme, de dictature, de totalitarisme, de génocide, etc. Oui, pour se faire remarquer, l'antivaccin veut choquer, il veut marquer les esprits, peu importe si l'emploi des termes est totalement inapproprié.

  1. La liste des ingrédients toxiques, tu dresseras.

Pour créer la peur et la confusion, l'antivaccin est capable de citer par cœur la liste des ingrédients dits toxiques des vaccins. Mercure, aluminium, nano-particules, mort-aux-rats, OGM, antibiotiques, fœtus, pesticides, formaldéhyde, phénoxyéthanol, puces électroniques, ... y en a un peu plus, je vous le mets quand même ?

Cette soupe, dite chimico-toxique, a de quoi faire peur à n'importe quel parent soucieux de la bonne santé de son enfant. L'antivaccin le sait et il s'acharnera sans problème à trouver n'importe quel ingrédient au nom un peu suspect pour optimiser la psychose qu'il entend créer, quitte même à en inventer (l'imagination de l'antivaccin n'a que peu de limites).

De manière générale, l'antivaccin privilégie tout ce qui est "naturel" et rejette ce qui est "chimique". Parce que c'est comme ça, na !

  1. La liberté vaccinale, tu prôneras.

Il criera à la dictature, au fascisme, au totalitarisme, au nazisme, au néo-libéralisme, au capitalisme, pour faire valoir son droit à la liberté de ne pas vacciner son enfant. Il en appellera à diverses conventions (droits de l'Homme, droit du patient, etc.) pour exiger cette liberté.

Il vouera un mépris sans borne au gouvernement qui maintient ou édicte les lois d'obligation vaccinale. Il l'accusera de collusion avec Big Pharma et de travailler contre l'intérêt du citoyen, pour favoriser le business de l'industrie pharmaceutique. Un discours bien rôdé pour se faire passer pour une victime, un martyr, un cobaye, un lanceur d'alerte, un anti-système.

Il se fout royalement du concept d'immunité grégaire. D'ailleurs, il ne le comprend pas vraiment et se satisfait de savoir que ce concept est remis en cause par quelques pseudoscientifiques marginaux. Il pousse même le bouchon en rejetant la théorie des germes, popularisée par Louis Pasteur (d'ailleurs, le onzième commandements que l'industrie pharmaceutique essaie de vous cacher est que "Louis Pasteur" est un juron dans la bouche d'un antivaccin).

L'antivaccin se fait ainsi parfois passer pour ce qu'il n'est pas, un modéré. Ainsi, il prétendra qu'il n'est pas fondamentalement contre les vaccins, mais que c'est l'obligation à se faire vacciner qui le fait tiquer. Cette pirouette argumentative n'est bien sûr qu'un épouvantail.

  1. L'amalgame, tu pratiqueras.

On en a déjà discuté, l'antivaccin aime amalgamer plein de choses ensemble. Pour renforcer son discours, il va piocher des infos, et par là même, faire de la cueillette de cerises, partout où il le peut, du moment qu'elles renforcent sa conviction. Il n'aura aucun mal à illustrer le danger de la vaccination par des articles de journaux évoquant divers scandales médicaux, qui n'ont bien souvent aucun rapport avec la vaccination. Lancez la roue et regardez sur quelle scandale la boule va tomber. Sang contaminé, Distilbène, l'amiante, le Médiator, la Dépakine, etc. et si il ne se satisfait plus de ceux-là, il en inventera de toute pièce. L'antivaccin a beaucoup d'imagination, on le répète.

  1. Big Pharma, tu invoqueras.

Big Pharma est une expression pour désigner l'industrie pharmaceutique mondiale. Cette expression sert aussi de raccourci à tout antivaccin plus fainéant que les autres pour désigner toute organisation favorable à la vaccination. Oui, on l'a déjà dit, l'antivaccin déteste les nuances et pratique l'amalgame à tout-va.

Le meilleur moyen qu'a trouvé l'antivaccin pour se débarrasser de ses satanés contradicteurs, c'est de les accuser de faire partie du complot de Big Pharma et d'en être grassement rémunérés. Argumenter en faveur de la vaccination vous transforme automatiquement en mouton, en troll acheté par Big Pharma et rend ainsi vos arguments non fondés. C'est pratique, c'est simple, mais c'est profondément biaisé.

Dans l'imaginaire antivaccin, Big Pharma complote à créer les vaccins les plus efficaces ... pour vous surveiller, pour vous contrôler, pour vous rendre malade. Et pourquoi veulent-ils vous rendre malade ? Pour vous vendre encore plus de médicaments, pardi ! C'est un plan machiavélique dont la mise en œuvre, en réalité, nécessiterait l'accointance de milliers, voire de dizaines de milliers de personnes à travers le monde entier, et sur plusieurs dizaines d'années. C'est le genre de "petit" détail qui ne trouble guère le vaccino-complotiste.

  1. Avoir fait tes propres recherches, tu prétendras.

L'antivaccin pense que les médecins sont tous formatés, que leurs études ne leur permettent pas réellement d'apprendre à traiter et prévenir les maladies. Il pense que les cours qui abordent la vaccination, quand ils existent, sont survolés en quelques heures à peine.

C'est la raison pour laquelle, l'antivaccin, qui lui, a passé plusieurs heures sur Youtube et sur son moteur de recherche favori, pense sincèrement en connaître plus. Il pense être détenteur d'une ©Vérité Alternative qui lui permet de se démarquer des "moutons". Ainsi, il s'emploiera à partager sa "science infuse" sur les réseaux sociaux dans le but d'éveiller le plus grand nombre et de se prendre pour un lanceur d'alerte.

  1. Toute efficacité vaccinale, tu nieras.

Le principe est simple, l'antivaccin a pour mission de nier une quelconque efficacité vaccinale. Pour cela, il va adopter des positions mensongères, trompeuses et imaginaires.

La variole éradiquée grâce à la vaccination ? Que nenni, l'antivaccin va vous cherrypicker vite-fait deux phrases dans un rapport de 135 pages pour vous expliquer que la vaccination a été un échec dans l'éradication de la variole.

La polio quasi-éradiquée ? Balivernes, selon l'antivaccin. La définition de la maladie a été modifiée de sorte que les malades de la polio d'avant sont en fait les malades actuels de la paralysie flasque aiguë.

La rougeole ? Les médecins actuels ne savent plus en distinguer les symptômes et la diagnostiquer correctement. Du coup, il y a beaucoup plus de cas de rougeole qu'on ne le croit et donc, le vaccin est inefficace. Mais oui mais oui, ma bonne dame, faut réfléchir un peu de temps en temps.

La grippe ? L'antivaccin, friand d'anecdotes personnelles et consommateur immodéré du sophisme de la solution parfaite, vous contera avec détails et enthousiasme l'histoire de la soeur de sa tante qui a attrapé la grippe malgré la vaccination. Si ça c'est pas une preuve. Yeah !

  1. De la mauvaise foi, tu feras preuve.

Eh oui ! Ce sont sans aucun doute les meilleures preuves que vous apportera un antivaccin ... Les preuves de sa mauvaise foi. Il balaiera d'un revers de la main les études valides démontrant l'efficacité et la sécurité que vous lui soumettrez. Il usera de théories toujours plus complotistes, irréfutables, pour essayer de se sortir de situations argumentatives compliquées pour lui. 

Quand cela vous prend du temps d'argumenter, de trouver des sources, de répondre point par point, d'illustrer votre propos par des études valides, lui, il vous balancera une vidéo Youtube d'1h30 à mourir d'ennui, avec des "informations" non sourcées, du mille-feuille argumentatif, du complotisme-à-fond-la-caisse, du témoignage d'un pseudo-expert, etc. Clairement, la rigueur argumentative, l'antivaccin s'en contrefout.

  1. L'argument d'autorité, tu brandiras

Le docteur machin l'a dit, l'ancien directeur de bidule l'a avoué, le chercheur spécialisé en truc-budile l'a révélé, ... L'antivaccin adore se référer à l'avis de personnes qui semblent avoir un avis qui correspond à ses préjugés. Peu importe si cette personne est connue pour raconter beaucoup de bêtises, peu importe si cette personne affirme des choses qui vont à l'encontre du consensus scientifique sans apporter aucune preuve, peu importe si cette personne n'a aucun domaine de compétences dans les vaccins, ... peu importe, du moment que l'antivaccin se voit conforté dans son préjugé grâce aux titres ou compétences de la figure d'autorité.

Le plus drôle c'est quand les antivaccins essaient de faire passer une personne pour, à priori, compétente, alors qu'en fait, rien ne dit qu'elle l'est réellement. Prenons l'exemple de Viera Scheibner, une antivax qui remet en doute l'efficacité et la sécurité des vaccins. Elle est micro-paléontologue parce qu'elle a exercé dans ce domaine et qu'elle a un doctorat en micro-paléontologie. Du coup, les antivaccins précisent souvent qu'elle est "docteur", en omettant soigneusement de préciser "en micro-paléontologie".

Prenons aussi l'exemple de Tetyana Obukhanych. Elle a un doctorat en immunologie. Sauf qu'elle n'exerce plus dans le domaine depuis un petit temps, que ses déclarations remettent en cause, sans preuve solide, la base même de la discipline qu'elle a étudié, que certains des travaux qu'elle a produit soutiennent l'utilisation de la vaccination ... Mais malgré cela, les antivax continuent à lui vouer une confiance aveugle, parce que ce qu'elle raconte correspond à ce qu'ils ont envie de lire et que son diplôme en immunologie leur offre une occasion en or de l'ériger en figure d'autorité pour promouvoir leurs arguments biaisés.

  1. L'arsenal de l'erreur logique, tu emploieras

On en a déjà évoquée quelques-unes, mais les antivaccins en sont tellement friands, qu'il convient d'en citer d'autres, on parle bien sûr des moisissures argumentatives. L'appel à l'ignorance, le post hoc ergo propter hoc, le déshonneur par association, le renversement de la charge de la preuve, le mille-feuille argumentatif, etc. 

 

je m'enfous © vax je m'enfous © vax

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

ben voyons ... dans ce cas vous devez faire un bilan complet auditif d'audition par rapport à ce que voue "entendez" ou croyez entendre,  ils font des offres commerciales en ce moment très intéressantes pour les appareils auditifs (+ 1 paire de lunettes offertes , profitez du black Friday !)

Non, les interrogations légitimes formulées ci-dessus relèvent de démarches rationnelles appuyées sur des arnaques hélas bien réelles, de labos sans scrupule.

Votre pamphlet vise à semer le doute irrationnel, pour conforter la "foi du charbonnier" dans les divinités technologiques. 

C'est le registre des discours gouvernementaux.

Bien vu, rappelons aussi que c’est un comportement très ... français.

Vous savez ceux qui veulent tout le temps donner des leçons à la planète entière.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

 

Quelle servilité pour l'intox d'un grand labo à but lucratif  (hautement lucratif) !

 

  • Nouveau
  • 27/11/2020 16:51
  • Par

Merci pour cette synthèse utile, c'est intéressant d'avoir cette vue sur les premiers potentiels vaccins.

 

Rien sur le directeur de l'ANSM qui résigne sa charge le premier décembre ? Existe-t-il un lien entre ce départ et la plainte du Pr Raoult contre lui ? https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042570464?fbclid=IwAR02w1vtlvSpt_jMnlTEWryv-OPQ64WVNFt4O6MOArkDBdioLru8vOvB0S8

Ouf  ! Et que la justice passe au peigne fin son action délétère

  • Nouveau
  • 27/11/2020 19:26
  • Par

 

Bonne chance !

Dans une réunion à huis clos, les responsables de l'Organisation mondiale de la santé se sont mis d'accord pour autoriser les tests sur les humains avant que les résultats sur les animaux ne soient connus, rapporte un participant à Reuters.

 

On ne saurait conseiller à tous ceux qui auront droit à ce vaccin réalisé en quelques mois d'etre extrémement vigileant aprés son administration concernant les  possibles effets secondaires .

 

 

 

vigilant ...

  • Nouveau
  • 27/11/2020 19:29
  • Par

Ne se précipiterait-on pas quelque peu les vaccins avec les congélateurs qui vont avec ça va faire quand même un peu cher et dans 15 jours peut-être (quand tout le monde d'armoires frigoriphiques se sera équipé) va sortir celui qui se conserve à température ambiante... 

Down by the River (Live) © Neil Young - Topic

  • Nouveau
  • 27/11/2020 19:42
  • Par

Quand la France en chie... Présentez lui le vaccin... 

Image

  • Nouveau
  • 27/11/2020 19:59
  • Par

Macron " et On lui pèlera le jonc " © LesSalesMajestes

laughinglaughinglaughing

hélas macron est comme jadot : pas à risque c'est comme bachelot à l'époque de la H1N1 "nous c'est pas pareil"

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Il n'y aura aucun vaccin pour cette maladie.

Encore faudrait-il ne pas confondre vitesse et précipitation... Voir des chiffres comme 94.5% de succès est troublant, tout comme les 99.9% qui est accordé aux médicaments en général. Les professionnels se protègent de l’erreur sans renoncer aux profits .

Aux souvenirs des personnes atteintes de la sclérose en plaques à cause du vaccin contre l'hépatite B...

  • Nouveau
  • 28/11/2020 09:29
  • Par

En France, le Covid-19 aurait contaminé moins de 5 % de la population ........ dont prés de 90% ne sont pas malades ..

50 000 déces dont prés de la moitié dans les Ephad qui  comme les hopitaux manquent de tout , logique marchande oblige ...

Soit 0 , 08 % de la population ..

Le marché mondial des vaccins a enregistré une progression de 24% entre 2011 et 2014 et cette croissance devrait se s'intensifier selon une étude du cabinet Alcimed.

Le marché mondial des vaccins proche des 80 milliards de dollars en 2025 ........

le jour où on mangera du bio sans gluten dans les ephad il y aura beaucoup moins de décès d'un coup mais ce n'est pas le but

Le monde marche sur la tête . Les effets secondaires des vaccins à ARN auront des effets secondaires peut être plus néfastes que la COVID elle même .  Pourquoi donc irai je me faire injecter un vaccin qui pourrait me tuer ou me rendre gravement malade, et qui n’empêchera pas d’arrêter la contamination ? 
La plupart des labos ont zappé la.phase 3 du processus d’essai clinique , la plupart des cobayes sont soient morts, soient gravement atteints par les effets secondaires. Alors je ne me ferai certainement pas vaccinée.

D,autant plus que le virus mute, donc il faut remettre cela tous les 4 mois. Une rente pour Big Pharma. Qu’on ne me parle pas de science, ou de médecine, le ratio bénéfices risques n’est pas bon du tout. Mais il est excellent pour le portefeuille de BIG PHARMA.

 

Pfizer n’a pas communiqué la répartition exacte du nombre de personnes tombées malades après avoir reçu le vaccin de Pfizer par rapport au placebo. Le communiqué ne précisait pas non plus combien de cas étaient graves ou légers, ni si les différents groupes d’âge avaient des niveaux de protection différents.

"scrollez de gauche à....."

Votre vocabulaire français est donc si limité?    Déplorable!

 

  • Nouveau
  • 28/11/2020 18:08
  • Par

Note de service à Steven Spielberg : j'ai déposé à la SACEM le scénario d'un rogue vaccin dont l'effet secondaire rend 2 ans après le patient aveugle. Le labo refuse d'assumer la responsabilité, fait pression, meurtres éventuels, politiques corrompus (sauf en France où il ne s'agit que de "maladresses" bien-sûr), une jolie histoire d'amour évidemment entre 2 ados dont l'un va devenir aveugle. Si ça marche, une série Netflix suivra où on explorera une dystoptie d'un monde partagé entre les très riches voyants et les autres...

Merci,

 

Fou !

Fou !
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Se prend pour dieu..
Hier c’était pour rire,..
Jupitérien,... !
Seul le Tout Puissant,..
Peut jouer à Dieu,..
Son peuple,.. faire périr,..
Le faire mourir...
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Un aryen !...

Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Se prend pour dieu,
Pour Jim Jones,.. il se prend
Le plus grand suicidaire,
De tous les temps,...
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Réincarnation de Jésus-Christ, Bouddha,
Lénine,..
Mao,.. Staline,...
Chez Wikipédia,..
De l’Histoire,.. de son nom,.. retiendra,..
« Petit garçon,..
A fait du mensonge,.. sa monomanie,
A passé sa vie,..
À élever sa compassion au rang du ver de terre...

Fou !
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Se prend pour dieu..
À imposer le vaccin,..
La vaccination,..
Empoisonner toute une Nation !
Pour un virus,.. qui traité à la Chloroquine,..
La maladie ne serait que coquine,..
Ne joue pas même avec les grippes annuelles,
Qui cette année,... sans aucune autopsie,..
Des suicides,.. aux accidentés de la vie,..
Ont été épinglés,.
Cloués sur l’autel de la vérité,..
Du Covid décédés.....
Le tout relayé par les bouffons du roi,..
Et tout ces entre-soi,..

Fou !
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Se prend pour dieu..
À forcer,..
À imposer,..
Toute une Nation,
À subir une vaccination,..
Dont on sait que jamais
Ne sera efficace,.
Seule la mortalité y fera trace,..
Des apprentis sorciers,..
Incluront un ARN dénaturé,..
Modifiant votre génome,..
Et dieu le môme,..
Fait de sa vaccine,.
Une maîtresse assassine,..
La Nation,..
Va-t-elle se rendre à cette injonction... ?

Fou !
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Où va-t-il trouver ces kapos,..
Qui hier,.. poussaient les files fantômes,
Ces gens de « riens »,
Sur leur dernier chemin,
Sans issue face au Zyklon,..
Fou !
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Où va-t-il trouver ces kapos,.. ?
Ces personnels de santé,.. ?
Des murmures d’Hippocrate, écartés..
« Je jure par Asclépios, par Apollon,
Par Hygie et Panacée »,

Pour en main tenir
Les seringues au sérum létal,..
Du pouce enfoncer le mal,...
Faire mourir....

Les actionnaires du Capital,
Eux,.. ont réservé,. leurs places au bal,..
De toute façon,..
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Son aréopage ne seront pas responsables,..
Comment condamner,..
Ceux qui jouent avec des moutons,
Des pigeons,..
Sont déjà dans les crocs cannibales,..
Black Rock,.. Gates,..  Pfizer,
Big Pharma,..
Et leurs actionnaires,..
Ami(es),.
Ces gens-là,
N’auront jamais
Quelque compassion,
De la considération,
Commisération,..
Ami(es),..
Ces gens-là,
N’auront jamais,
Ami(es),..
La moindre once de philanthropie...
L’humanité,.
N’a pour eux,.. aucun prix...

L’humanité,..

Mais ami(es)
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,.. à me suivre ou pas !
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !

Christian                     le 26 novembre 20

Est il permis d'être sceptique, lorsque les chercheurs comme les spécailistes en virologie disent qu'il faut deux ans pour lettre au point un vaccin, même en admettant que le délai soit réduit , comment peut on mettre au point un vaccin en quelques mois et le mettre en vente  sans en connaître les effets secondaires, le vendre aux Etats, donc ils sont payés par nous tous.

Peut on rester sans esprit critique lorsque l'on voit que la mise en vente de vaccin par tel grand laboratoire fait monter le cours en bourse, les dirigeants revendent les actions de leur société, pour empocher un bénéfice immédiatement, ? faire de suite des profits, semblent confirmer que ces vaccins n'offrent aucune garantie scientifique, et qu'ils sont en fait un marché que se disputent les grands laboratoires en se souciant plus de leurs profits que de l'efficacité de leur vaccin et les risques qu'ils représentent.

Le profit , la création de valeur pour l'actionnaire, la spéculation  sont plus importants que notre santé, les pouvoirs publics passent des commandes insensés sous la pression des grands labos, quand on voit que la Commission européenne a acheté le remdisivir alors qu'une publication scientifique venait d'indiquer que ce medicament n'est pas efficace contre le COVID! Comment la Commission Européenne a t elle pu rester sourde et acheter en quantité un tel médicament! Cela ne peut que nourrir la méfiance grandissante à l'égard de la technocratie bruxelloise et sa trop grande proximité avec les lobbies  des oligopoles mondiaux! cela a un nom la corruption!

  • Nouveau
  • 29/11/2020 07:35
  • Par

Bonjour,

Question que personne ne semble poser. La population française est d'aujourd'hui d'environ 70 millions de personnes. Pourquoi pré-commander 200 millions de doses pour vacciner 100 millions de personnes ? D'autant plus qu'il est peu probable que l'intégralité de la population se vaccine. Si 50 à 60% le font, se serait déjà beaucoup. Merci

Bonjour,

Très bonne question, j'attends également la réponse, si quelqu'un peut nous éclairer ?

Bonne journée,

@Picorro - si on compte trois  rappels 3x70 mio = 210 mio. Mais est-ce qu'une dose contient les rappels ?

On ne connait pas la durée de protection réelle.

si on se posait quelques questions basiques.. à la lumière de ce qui est arrivé avec la dengue par exemple

https://sante.lefigaro.fr/article/le-vaccin-contre-la-dengue-est-dangereux-pour-certains-malades/

par exemple, quid des personnes sans doute très nombreuses qui ont déjà eu le covid sans le savoir car asymptomatiques et que l'on va vacciner ? comment vont-elles réagir ?

quid des âgés et fragiles. Le vaccin ne risque t-il pas d'être dangereux pour eux en perturbant un système immunitaire déjà pas très en forme ??

et les jeunes enfants ? vaccin pire que la maladie ????

etc. etc.

sans compter les effets possibles à long terme sur le génome d'un vaccin à ARN pour lequel on n'a aucun recul....

Ce n'est pas pour rien que les nouveaux  vaccins demandent des années et des années de travail avant d'être diffusés.....

prudence, prudence.

si vous n'avez pas encore compris pourquoi une telle course aux vaccins et quel est le risque, relisez le feuilleton du remdesivir, produit vendu à prix d'or qui s'avère totalement inefficace contre la covid. Fantastique !

https://www.liberation.fr/checknews/2020/11/27/remdesivir-comment-les-pays-europeens-ont-depense-des-centaines-de-millions-d-euros-pour-un-traiteme_1806600

Les états l'ayant commandé ne seront pas remboursés. Imaginez cela avec un vaccin vendu au monde entier. Quel business en vue : les labo ne remboursent pas et n'assument pas non plus la responsabilité des effets secondaires.

Tout d'abord , l'article dit : '' Le but ? Sécuriser des doses de vaccins, attendus comme le Messie dans le monde entier, en exigeant qu’une partie de la production se fasse sur le vieux continent.''

C'est un peu réducteur . La vraie raison , ne serait elle pas de participer aux frais de fabrication du vaccin ?  Sachant que le coût d'une usine pour fabriquer un vaccin tourne autour de 350 millions d'€;   

La Santé Publique France vient d'annoncer un plan de vaccination en 5 étapes , basé sur l'âge .

Si au premier abord cette décision de vacciner les plus anciens paraît normale , on peut néanmoins la trouver arbitraire .

Avoir une vision précise de la situation sanitaire au plus près de la réalité et en temps réel , passe par la sensibilité , la surveillance et l'identification des clusters . C'est ce que précise le ministère de la Santé '' nous nous basons sur les observations de terrain et notamment sur le recensement des clusters '' Mais ce recensement a des lacunes. Les contaminations intrafamiliales, par exemple, "sont sous-représentées", de l'aveu même de SPF, tout comme l'absence de données fines sur la transmission du virus, réclamées par les spécialistes .

Lorsqu'on consulte les tableaux de Santé Publique France pour savoir où se trouvent les foyers épidémiques - les clusters – il n'est pas fait état des âges de la population . La chaîne de transmission de l'épidémie se fait en fonction de ces foyers , et il apparaît évident , pour un citoyen lambda ,de s'attaquer en priorité à ces foyers . Par analogie, lorsqu'on veut éteindre un feu de forêt , on s'attaque aux principaux foyers mais pas à la nature des arbres .

Sur 4365 clusters trouvés , viennent en tête : les entreprises privées ou publiques ,les milieux scolaires et universitaires, les Ehpad, les établissements de santé, événements publics ou privés . On ne sait pas si les cafés et les restaurants sont à risques, comme on ne sait toujours pas où sont les lieux les plus contaminants . Pourquoi aucune étude n'est faite ?

La question que l'on peut légitimement se poser : Est ce que les âges sont un facteur prioritaire de vaccination ?

Puisque le vaccin est un soin qui permet de ne pas tomber malade et éventuellement d'arrêter la propagation du virus , il est indéniable qu'il faut le proposer en priorité aux endroits où se développent les foyers épidémiques. Dans ces foyers : établissements de santé, entreprises et chantiers, milieux scolaires, transports publics, se rencontre une population d'ages très différents . La contamination se fait d'individu à individu , par conséquent nous voyons bien que les âges ne font rien à l'affaire , qu'ils n'ont rien de déterminant . Une exception pour les Ehpad où le personnel soignants et les résidents sont intimement mêles .

Comme Emmanuel Macron avait assuré que la première étape commencerait "vraisemblablement dès fin décembre, début janvier, sous réserve de validation par les autorités sanitaires", et que l’enjeu est dans tous les cas de convaincre les Français alors qu’ils sont seulement 41 % à avoir l’intention de se faire vacciner contre le Covid-19, la Santé Publique France met en place sa stratégie pour vacciner .

Santé Publique France sait bien que  nous avons que des communiqués de presse des labo pharmaceutiques . Que ce type de vaccin à base de matériel génétique ARN ou ADN , ce qui n'a jamais été fait rend la population interrogative .

Vouloir vacciner en premier les vieux n'est pas ce qui va rassurer .

> La chaîne de transmission de l'épidémie se fait en fonction de ces foyers , et il apparaît évident , pour un citoyen lambda ,de s'attaquer en priorité à ces foyers .

C'est "évident" mais c'est faux. Le Covid est une maladie parfaitement bénigne pour la grande majorité de la population. L’important n'est pas d'arrêter l'épidémie mais d'empêcher les cas graves. C'est à dire de vacciner d'abord et surtout les vieux. 

 

Vacciner les vieux... Même si le fabricant du vaccin a brulé les étapes de développement définies par la science biomédicale et brûlé tous les feux rouges du principe de précaution ?

https://www.infovac.ch/fr/faq/developpement-d-un-vaccin

« Par quelles étapes doivent passer les candidats-vaccins avant de pouvoir être utilisés ?

Une fois un candidat-vaccin développé (voir ci-dessus), il doit passer par plusieurs phases de développement.

Les essais précliniques (sur des animaux) sont généralement réalisés sur des rongeurs, puis sur des singes. C’est une étape indispensable pour sélectionner les meilleurs candidats et éviter d’administrer à des humains des vaccins inefficaces ou qui seraient trop inflammatoires. Ces essais peuvent souvent donner d'excellents résultats chez l’animal, mais pas forcément ensuite chez l’être humain.

Les essais cliniques (chez l’humain) se déroulent en quatre phases:

  • Les essais de Phase I ont lieu généralement sur quelques dizaines de volontaires. Ils ont pour but d’observer les éventuels effets secondaires très fréquents (en comparant avec un placebo ou un vaccin connu). Ils permettent aussi de déterminer la meilleure dose de vaccin expérimental, en mesurant les anticorps produits par les volontaires.
  • Les essais de Phase II élargissent les connaissances, en incluant plusieurs centaines ou milliers de volontaires, dans plusieurs centres cliniques différents. Les volontaires sont suivis pendant plusieurs mois, notamment pour observer l’évolution dans le sang de leurs taux d’anticorps ou de lymphocytes B et T. Cette étape permet d’étudier les détails de la réponse immunitaire, de préciser les schémas d’administration (nombre de doses, etc.), et d’identifier les effets secondaires fréquents.
  • Les essais de Phase III incluent plusieurs dizaines voire centaines de milliers de volontaires. Ils ont pour but de savoir si le vaccin protège contre la maladie. Il s’agit donc d’observer dans quelle mesure les personnes vaccinées qui sont exposées au microbe résistent à la maladie dans les semaines/mois après la vaccination. Ces essais à large échelle sont les seuls capables de détecter les effets secondaires rares, ainsi que de définir dans quelles classes d’âge ou groupes de population le candidat-vaccin est efficace - ou non.
  • Les essais de Phase IV sont réalisés après la commercialisation d’un vaccin pour préciser son utilisation auprès de populations qui n’avaient pas été inclues dans les essais de phase II et III. Il s’agit aussi de vérifier si des effets indésirables très rares, mais graves, surviennent chez les millions de personnes vaccinées.

[...]

Toutes les phases du développement jusqu'à la commercialisation d’un vaccin durent, en moyenne, de 10 à 20 ans – et parfois même plus.

Mais lorsqu’il y a urgence, il est possible de raccourcir ces délais, comme cela a été fait dans le développement de vaccins contre la maladie d’Ebola. Pour qu’un candidat-vaccin passe par toutes les phases décrites ci-dessus sans «brûler les étapes», il faut au minimum 12 à 18 mois. »

L'important pour Macron et son monde ne serait-il pas plutôt de se faire un pognon de dingue ? Pour en avoir toutes et tous le coeur net, je propose que Macron s'engage publiquement à faire 10 ans de prison pour chaque décès de ses cobayes.... Nous sommes d'accord, René ?

  • Nouveau
  • 03/12/2020 23:01
  • Par

Avec un taux de mortalité aux alentours de 0, 05 % de la population, cette vaccination est elle bien nécessaire ?

Aucune étude n'a été publiée pour analyse contradictoire ?

Jc Louis

jc-louis@orange.fr

 

 

 

 

  • Nouveau
  • 04/12/2020 01:56
  • Par

Pandémie - Les Sales Majestés - © LesSalesMajestes

Macron " 2020 "- les Sales Majestés- Nouvel album Overdose © LesSalesMajestes

  • Nouveau
  • 09/12/2020 10:05
  • Par

d'après nos médias (mediapart inclu) le monde va de l'Europe aux USA.... Pour tant bien d'autres pays ont développé des vaccins, Chine, RUssie, Inde et mm le Venezuela.

 

On en parle jamais de ce qui se passe la bas, comme si ils n'avaient pas la mm valeur qu'un occidental.

 

J'ai bien aimé le moment de panique hier avec le Professeur Côme sur la radio d'Etat, mais c'est du bon sens et Salamy qui etait perdue mdr

  • Nouveau
  • 09/12/2020 19:52
  • Par

Ce serait bien de sealedvacciner les politiques et les journalistes et d'attendre les résultats. 

Si c'est ça qui vous rassure c'est bien triste. 

Vous attendez des belles images sur bfm avec Macron la seringue dans le bras. 

À votre avis ce sera de l eau où le véritable vaccin ?

C'est les gueux qui servent de cobayes pas les élites 

Quoi qu'il en soit vous aurez la liberté de ne pas vous faire vacciner.

Nous sommes le pays des droits de l'homme, donc vous aurez le droit de ne plus aller au restaurant, plus au cinéma et peut-être d aller au taf 

Réveillez vous !

Vaccin génique : plainte pénale déposée en France :

https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/12/19/vaccin-genique-contre-le-covid-plainte-penale-deposee-en-fra-311532.html

....."Me Carlo Brusa porte plainte pénale contre X au nom de l’association Réaction-19 aux motifs des délits de :

  • Mise en danger de la vie d’autrui
  • Tromperie aggravée
  • Abus de faiblesse
  • Extorsion aggravée.

Le dossier est habile et rigoureusement construit, il nomme ce qu’il y a à dire et nous révèle une réalité qui se trouve (évidemment) à des années-lumière des fadaises que nous raconte M. Berset.

Le fait est qu’il s’agit d’une thérapie génique expérimentale, visant à nous transformer comme on transforme un vulgaire légume OGM !

Le fait est que nous n’avons aucun recul sur ses risques et en particulier ses effets secondaires, qui ont l’air d’être inhabituellement élevés contrairement à l’affirmation fallacieuse de notre « ministre de la santé ».

Le fait est qu’on a aucune idée à ce stade si cette thérapie génique a la moindre efficacité : on nous explique ainsi sans ambiguïté que même une fois vacciné, il faudra continuer à porter le masque et subir les mesures autoritaires !

Le fait est que nos gouvernements ne font plus que suivre à la lettre l’agenda qui leur est dicté, sans disposer des données scientifiques nécessaires à évaluer de manière responsable l’efficacité ni la sécurité de cette thérapie génique.

Bref, si vous trouvez qu’on dépasse les bornes et franchit toutes les barrières de sécurité et de probité, cela signifiera que vous aurez échappé à la propagande et à la désinformation mises en œuvre de manière massive depuis dix mois. Mais cela ne changera rien à l’affaire. Nous ne sommes plus en démocratie et le peuple n’a plus son mot à dire.".......

 

mais que des complotistes, bien sûr.......

 

> Le fait est qu’il s’agit d’une thérapie génique expérimentale, visant à nous transformer comme on transforme un vulgaire légume OGM !

Si au moins ça pouvait vous rendre un peu plus futé... laughing

https://www.liberation.fr/checknews/2020/12/09/non-les-vaccins-a-arn-messager-contre-le-covid-19-ne-feront-pas-de-nous-des-ogm_1808053

Merci de ces rappels de faits!

Rappelons également que l'efficacité des vaccins-thérapie génique n'a pas été prouvée sur la population des plus de 75 ans. Trop peu de personnes dans les essais. C'est un fait.

Rappelons qu'il n'y a pas de données sur les effets à moyen et long terme des vaccins-thérapies géniques. C'est un fait.

Rappelons que le comité Corona de Berlin avec l'avocat Reiner Fuellmich porte plainte "crimes contre l'humanité" concernant les tests PCR et toutes les infos concernant le covid 19. C'est une procédure qui peut inviter à se questionner sur l'utilité de ces campagnes de vaccination.

 

 

 

Efficacité, prix, risques... la course effrénée aux vaccins contre le Covid-19

Aucun labo dans le monde veut assumer la responsabilité en cas de complications sur les individus liées aux vaccins. Ils savent qu'ils ne savent pas toutes les conséquences de ces vaccins. Par contre ils ont déjà encaisser quelques milliards pour vendre du vent.

 

Quand Mediapart fait de l'humour :

"Enfin, la Russie communique sur les performances de Spoutnik-V, mais sans transparence suffisante pour permettre une comparaison avec les résultats d’efficacité avancés par les autres fabricants à ce stade"

Tout est dans les résultats "avancés" ; et par qui ? les fabricants.

A la limite mieux vaudrait crever avec un vaccin américain ou européen que de guérir avec une vaccin russe, indien ou chinois (vous savez, ce petit pays scientifiquement sous-développé où les étudiants sont contraints d'aller rafler tous les prix dans les universités américaines...)

Drôle tout de même qu'on ne parle jamais du vaccin chinois ... Ils ont été efficaces pour enrayer l'épidémie et ne le seraient pas pour un vaccin ?

Je pensais que cet article allait répondre aux questions essentielles, mais on les oublie presque tout le temps.
On ne sait toujours pas :

- Combien dure le temps de protection du vaccin ?
- Faut-il le renouveler à chaque mutation du virus ?
- Assurera t-il une immunité collective où servira t-il simplement à une protection individuelle ?
- Reste t-on contaminant après avoir pris le vaccin ?
- Est-il nécessaire de se faire vacciner si on a déjà attrapé le Corona virus ?
- Comment sera garanti la chaine du froid très exigeante pour le vaccin choisi en France ?
- Quelle contre indication ? Qu'en est-il de ceux qui ont des maladies auto-immunes ?

Ces questions sont pourtant évidentes, on fait comme si le vaccin était une solution miracle, mais chaque vaccin a ses contraintes et ses limites, qu'en est-il de celui là ?

Dans ces histoires de virus, et en général dans toutes les formes d'organisation de la société, que ce soit sanitaire, politique, économique, industriel, écologique, financière, on vit dans une ère de l'irrationnalité compétitive, du "chacun pour soi", du "sauve qui peut" et du "après moi le déluge", déconcertante.

Bref ... tant que je n'aurai pas de réponses à ces questions élémentaires, le vaccin machin-truc, il ira se faire voir ailleurs !!!

Au lieu de vacciner tous les vieux jusqu’à des centenaires, en Allemagne, pourquoi on ne vaccinerait pas d’abord les politiques et tout les pros vaccins ??

En ne vaccinant que les très vieux ils ne prennent aucun risque, ils seront mort de vieillesse si ça se passe mal, qu’ils diront !

  • Nouveau
  • 29/12/2020 02:29
  • Par

Qu’en pensent les vieux?

  • Nouveau
  • 02/01/2021 20:00
  • Par

Manque dans les tableaux le cours en bourse au 1/1/20 et au 1/1/21

Quid des vaccins  russes, chinois  et cubains  par exemple  ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 03/01/2021 16:36
  • Par

Science sans "conscience " .......c'est du business !

La vie humaine ne compte pas !

Vaccination,..  Collectif de citoyens,..

Incroyable,...
Une vaccination,
Portée à l’acception,..
En faveur,..
Ou défaveur,..
De la vaccination..
Incroyable,...

Ce collectif ?
Faire genre ... !
Comme pour la Convention climat,..
Sur quoi,.. elle est tombée à plat !
Sans doute trop dénaturante,..
Pour l’homme du perron,
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom... !

Une vaccination,..
Laissée à l’approbation,
D’un collectif de 35 membres,...
Seront plus fort que Raoult ou Perronne,..
Tirées,.. au sort ces personnes,..
Qui n’auront pas jusqu’en décembre,..
Pour rendre compte de leur décision....

Pas un collectif d’indépendants,...
D’éminents infectiologues,..
Épidémiologistes,..
Virologues,..
Et même autres éminents déconologistes,..
Hyper compétent,.. ces déconologues,..
Pour juger de l’efficacité de leur traitement...

Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom... !
En véritable expert dirigeant,..
Fait donc là,...  appel
À la population,..
À ce,.. très,... très large panel,
35 ! À ne pouvoir se renseigner,.
Qu’aux,...  seuls experts du gouvernement...

Véran,..
Le professeur Fisher,..
Pas celui de la bière,..
Seront les référents,
À qui,.. ils feront part de leur expertises
Sur la stratégie du gouvernement...
Et ce,.. bien entendu,.. sans surprise.... !

Laissons faire ces 35 !
Collectif,.. citoyens,..
Mériteront une médaille,..
Celle de la foire,.. de la pagaille,..
Demain, ce sera pour les ornithorynques,..
Laissons faire ces 35 !
Faire sondage,...  ou subir,.. un défonçage....

Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom... !
Après ces one-man-show,..  du grand Débat,
Cherche une légitimation,..
Blanc-seing pour la vaccination,..
Bobards,.. bobards,.. encore des bobards,.. canulars,..
Ces mots,.. ces mots,. que des bobards...
35 ! Pour demain nos enfants les contaminer,...

Les empoisonner ... !

Mais ami(es),
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,..  à me suivre,. ou pas !
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !

Christian                                     le 4 janvier 2021
 
Nota :
En 2017,..
606 000 décès de la grippe !...
En janvier 2017,.. un seul mois,.. 67 000 décès !........ malgré la vaccination.... !
www.lesechos.fr/politique-societe/societe/la-grippe-a-ete-dix-fois-plus-meurtriere-que-la-canicule-en-2017-141848

- Alain Fischer,
Actuel "Monsieur vaccin", ses propositions de son rapport avaient notamment conduit le gouvernement à rendre obligatoires huit vaccins supplémentaires chez les jeunes enfants.
"Des critiques avaient alors été formulées
sur la non-prise en compte des avis du comité des citoyens"
, selon Le Monde
En 2001, Alain Fischer,
a fait un passage chez le laboratoire américain Lilly et, de 2009 à 2014, il a été salarié au département lobbying du laboratoire...

> Nota :
En 2017,..
606 000 décès de la grippe !...
En janvier 2017,.. un seul mois,.. 67 000 décès !........ malgré la vaccination.... !
www.lesechos.fr/politique-societe/societe/la-grippe-a-ete-dix-fois-plus-meurtriere-que-la-canicule-en-2017-141848

Hem... 

C'est le nombre de décès toutes causes confondues et pas seulement liées à la grippe. Ce qu'explique d'ailleurs l'article que vous citez...

Quand on lit l'éventail des réactions concernant les vaccins et la vaccination contre la covid19, on se croirait un sur un forum trumpiste. Quelle paranoïa, quel délire ! Documenté en plus. Apparemment personne n'a jamais été vacciné ici, surtout pas contre la connerie.

Serait il possible d'avoir une mise à jour de cette article. Merci 

Ce qui est intéressant pour un travail d'investigation, ce n'est pas de recopier les "Taux d’efficacité affiché", mais les résultats dans la vrai vie ;)

https://blogs.mediapart.fr/alan-emrey/blog

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous

Depuis leur mise en ligne le 27 novembre 2020, cet article et son infographie sont régulièrement mis à jour avec les dernières informations disponibles.