L’armée française n’a pas vocation à « protéger » le régime en place en Centrafrique contre l’offensive des rebelles, a déclaré jeudi 27 décembre Français Hollande au lendemain de l’attaque de l’ambassade de France à Bangui par des manifestation pro-gouvernement.