USA: L'opinion impute le shutdown à Trump plus qu'aux démocrates, selon un sondage

Par
Quarante-sept pour cent des Américains tiennent Donald Trump pour responsable du "shutdown" partiel de l'administration américaine, contre 33% qui l'imputent aux élus démocrates du Congrès, à en croire un sondage Reuters/Ipsos rendu public jeudi.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

NEW YORK/WASHINGTON (Reuters) - Quarante-sept pour cent des Américains tiennent Donald Trump pour responsable du "shutdown" partiel de l'administration américaine, contre 33% qui l'imputent aux élus démocrates du Congrès, à en croire un sondage Reuters/Ipsos rendu public jeudi.

Le sondage a été réalisé du 21 au 25 décembre, essentiellement après le début de la paralysie partielle des services de l'Etat. Sept pour cent des Américains interrogés l'imputent aux membres républicains du Congrès.

Le shutdown a été provoqué par la demande de Donald Trump, à laquelle s'opposent les démocrates mais aussi certains républicains, d'obtenir du Congrès le déblocage de cinq milliards de dollars (4,4 milliards d'euros) pour la construction d'un mur anti-immigration à la frontière américano-mexicaine. Son coût total est estimé à 23 milliards de dollars (20 milliards d'euros).

Seulement 35% des personnes interrogées dans le sondage Reuters/Ipsos souhaitent que le Congrès débloque dans sa loi de finances des fonds pour ce mur. Seuls 25% disent soutenir le shutdown provoqué par Donald Trump pour tenter de contraindre le Congrès à lui allouer les fonds qu'il réclame.

Le shutdown partiel, qui en était jeudi à son sixième jour, a eu jusqu'à présent un impact limité, en partie du fait des congés pris pour les fêtes par les 800.000 fonctionnaires fédéraux concernés, mais cette situation est de nature à changer rapidement.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale