mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Mediapart jeu. 5 mai 2016 5/5/2016 Édition de la mi-journée

Au-delà du Mali, les intérêts français au Sahel

29 janvier 2013 | Par Thomas Cantaloube

La France a peu d’intérêts au Mali, mais elle en a dans la zone sahélienne (uranium au Niger, par exemple). Surtout, elle a un très grand intérêt à la stabilité de la région en raison d’enjeux énergétiques pas complètement négligeables.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme tous les conflits récents qui ont vu des puissances occidentales intervenir dans des pays étrangers, l’opération militaire française au Mali a suscité un grand nombre de commentaires sur les enjeux énergétiques et les investissements économiques supposés de Paris au Sahel : des observateurs qui y voient la raison exclusive de l’entrée en guerre de la France, jusqu’au président François Hollande qui a affirmé, dès les premiers jours, que « la France n'a aucun intérêt au Mali. Elle ne défend aucun calcul économique ou politique ».