Kaboul sous le choc après une attaque à l'ambulance piégée

Par
Le désespoir et la peur prédominaient à Kaboul, dimanche, au lendemain d'une explosion dans le centre-ville qui a fait au moins 103 morts et 235 blessés, soit la pire attaque perpétrée dans la capitale afghane depuis plusieurs mois.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

KABOUL (Reuters) - Le désespoir et la peur prédominaient à Kaboul, dimanche, au lendemain d'une explosion dans le centre-ville qui a fait au moins 103 morts et 235 blessés, soit la pire attaque perpétrée dans la capitale afghane depuis plusieurs mois.