«Ocean Viking»: en Libye, les violences sexuelles détruisent les femmes migrantes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À sa descente du bateau de secours rapide pour rejoindre le pont de l’Ocean Viking, elle se jette à terre, se met à genoux et joint ses mains en signe de prière. « Merci mon Dieu ! La Libye, c’est l’enfer, ce ne sont pas des humains mais des monstres ! Ils violent les femmes et les enfants. Toutes les nuits, ils nous violent », hurle Lisa* dans un sanglot déchirant.