Ils ont sauvé Garzon mais ils ont enterré les victimes

Par

Pour les familles des victimes du franquisme, le procès de Baltasar Garzon a été une perte de temps. De nombreux témoins clés sont morts au cours de la procédure, sans obtenir de réponse à leurs questions.

A lire sur El Pais.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour les familles des victimes du franquisme, le procès de Baltasar Garzon a été une perte de temps. De nombreux témoins clés sont morts au cours de la procédure, sans obtenir de réponse à leurs questions.