Le prince saoudien Mohammed compare la corruption à un cancer

Par
Le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed bin Salman qui mène une vague de réformes libérales dans son pays compare dans une interview mercredi la lutte contre la corruption à une chimiothérapie nécessaire pour respecter les objectifs budgétaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

RYAD (Reuters) - Le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed bin Salman qui mène une vague de réformes libérales dans son pays compare dans une interview mercredi la lutte contre la corruption à une chimiothérapie nécessaire pour respecter les objectifs budgétaires.