Xi Jinping, l’éternité en plus

Par Elodie Goulesque

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’annonce tient sur deux lignes. C’est au travers d’un article minuscule que le journal de propagande chinois Global Times a annoncé dimanche 25 février la nouvelle historique : « Le Parti communiste va supprimer la limitation des deux mandats présidentiels de la Constitution. » En clair, le président chinois Xi Jinping, censé terminer ses deux mandats de cinq ans en 2022, pourra rester au pouvoir pour – au moins – une autre décennie… La décision vient se perdre dans un document d’une vingtaine d’amendements, comme pour la faire passer inaperçue. C’était compter sans les réactions de la presse internationale, qui voit en Xi Jinping un nouvel empereur ou encore un « Poutine asiatique ».