En Méditerranée, l’UE retire ses navires militaires qui ont sauvé 45 000 migrants

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Certains compromis entre ambassadeurs très urbains sont des capitulations en rase campagne. Sous la pression de Matteo Salvini (vice-premier ministre italien), les représentants des pays de l’Union européenne sont tombés d’accord, mercredi 27 mars, pour retirer de Méditerranée, au moins temporairement, tous leurs navires militaires susceptibles de porter secours aux migrants dans le cadre de l’opération militaire dite « Sophia ».