Amesys, la justice et la morale

Il aura fallu sept mois entre la plainte et l’ouverture de l’information judiciaire dans l'affaire Amesys. A titre de comparaison, le Département d’État américain aura mis un mois pour faire condamner Bluecoat dans son rôle pour la répression numérique en Syrie. A lire sur Reflets

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il aura fallu sept mois entre la plainte et l’ouverture de l’information judiciaire dans l'affaire Amesys. A titre de comparaison, le Département d’État américain aura mis un mois pour faire condamner Bluecoat dans son rôle pour la répression numérique en Syrie.