Christine Daure-Serfaty, résistante et Juste, entre France et Maroc

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Née le 12 novembre 1926, Christine Daure a d’emblée grandi avec la Résistance. Son père, le physicien Pierre Daure (1892-1966), recteur de l’université de Caen révoqué par Vichy, fut, le 10 juillet 1944, le premier préfet nommé par le général de Gaulle dans le premier département libéré, le Calvados. Son oncle maternel, le diplomate François Coulet (1906-1984), rejoignit la France Libre et fut nommé, dès le 12 juin 1944, Commissaire de la République pour la Normandie. Cette empreinte de fière liberté ne la quittera jamais, accompagnée par les souvenirs d’une adolescence vécue dans le refus de l’ordre établi pétainiste, tissée du côtoiement des dissidents, réfractaires et clandestins.