Les mineurs doivent être rapatriés de Syrie, selon le Conseil de l’Europe

Par
Les Etats européens doivent rapatrier leurs ressortissants mineurs détenus dans le camp d’Al Hol, en Syrie, où 73.000 personnes vivent dans des conditions "sordides et dangereuses", dit la commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

STRASBOURG (Reuters) - Les Etats européens doivent rapatrier leurs ressortissants mineurs détenus dans le camp d’Al Hol, en Syrie, où 73.000 personnes vivent dans des conditions "sordides et dangereuses", dit la commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe.