Khaled Drareni : « Le pouvoir algérien veut une presse soumise »

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Quel courage Monsieur Drareni. Bravo à vous

Franchement d accord avec vous !

 

Journalistes de MEDIAPART, économistes, sociologues, commentateurs, spécialistes etc ...

Quand est-ce que vous allez arrêter d'utiliser le mot " réforme " qui dans les faits concrets est une action de destruction de droits économiques et sociaux par ceux qui nous gouvernent

Si vous voulez utiliser le mot " réforme " kidnappé idéologiquement par Macron et ses ministres pour camoufler leurs attaques contre nos droits conquis, alors qualifiez leurs " réformes ", dîtes et écrivez :

Réforme destructrice

Je rappelle que la guerre politique et idéologique se mène d'abord avec le langage, c'est pas nouveau !

.

Qu'il soit rassuré, l'Algérie n'est pas un cas isolé. Par tout et aussi en France, le "pouvoir souhaite et travail avec beaucoup de perceverance à une presse soumise. L'information "cadrée" se fait en France à 90% à travers de journaux ou chaines de télévision, très très proche du pouvoir. 

Cette vérité est vraie : les journaux télévisés ont très peu fait allusion àux manifs algériennes. Personnellement je l ai appris pas des collègues algériens.

Les multiples facettes de la dictature. .

  • Nouveau
  • 28/06/2021 19:32
  • Par

C'est vous qui exprimait la liberté de la presse et informait le peuple algerien qui a besoin de libertés et d'une démocratie. Bravo ! 

  • Nouveau
  • 28/06/2021 20:15
  • Par

Le pouvoir Macroniste veut également une presse soumise

De grands hommes de gauche sont complices du pouvoir macroniste...

En France la presse est dans les mains de milliardaires, amis de Macron.

  • Nouveau
  • 29/06/2021 00:14
  • Par

Un très bon "A l'air libre" ce soir. Cela nous change de tous les LREM, PS et EELV habituellement invités.

Les journalistes courageux comme Kahled Drareni se font rares. Merci à lui et à tous ses collègues qui luttent pour une information et une presse libre.

Près de 300 prisonniers d'opinion en Algérie.... Des journalistes, syndicalistes, étudiants, universitaires, avocats et d'autres quidam.. 

Tout va bien madame la marquise...

Il doit y en avoir plus que ça... en France aussi, combien ont pris du ferme pour « attroupement en vue de » ? Mettre en prison des manifestants à qui on prête des intentions, sans preuves, c’est faire des prisonnier politique, un délit d’opinion. Et il n’y a pas que des manifestants, toutes sortes d’activistes y ont droit s’ils dérangent le pouvoir.

  • Nouveau
  • 29/06/2021 01:08
  • Par

25 juin - Bejaïa

La Kabylie résiste Toujours. Hirak du vendredi 123 à Béjaïa. © farid atmani

et Tizi-Ouzou

#123eVendredi Tizi-Ouzou maintient la flamme du Hirak © Hirak DZ News

Kherratta, 26 juin

Kherrata: Marche du samedi 124 خراطة مسيرة السبت © Hirak DZ News

Le Hirak s'intensifie après les législatives contre Tebboune , et la répression redouble sur les activistes

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous