La mésange de Chine a le sens de la syntaxe

Par

La mésange de Chine, passereau d'Asie, communique au moyen d'une sorte de langage formé de gazouillis dont l'ordre est important, comme celui des mots dans une phrase humaine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bien que formée des mêmes mots, la phrase « le chat attrape la souris » n’a pas le même sens que « la souris attrape le chat ». Dans le langage humain, l’ordre des mots est essentiel à la compréhension. Selon une recherche menée par Toshitaka Suzuki, chercheur à l’université de Kyoto, il en va de même dans le « langage » de la mésange de Chine (Parus minor), un passereau qui vit en Asie orientale, de la Russie à l’Inde en passant par le Japon et la Chine. La revue Science rapporte que d’après les observations de Suzuki et ses collègues, les mésanges de Chine sauvages ne répondent à un appel que si les gazouillis sont dans le bon ordre.