La mésange de Chine a le sens de la syntaxe

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bien que formée des mêmes mots, la phrase « le chat attrape la souris » n’a pas le même sens que « la souris attrape le chat ». Dans le langage humain, l’ordre des mots est essentiel à la compréhension. Selon une recherche menée par Toshitaka Suzuki, chercheur à l’université de Kyoto, il en va de même dans le « langage » de la mésange de Chine (Parus minor), un passereau qui vit en Asie orientale, de la Russie à l’Inde en passant par le Japon et la Chine. La revue Science rapporte que d’après les observations de Suzuki et ses collègues, les mésanges de Chine sauvages ne répondent à un appel que si les gazouillis sont dans le bon ordre.