L'Onu dénonce les raids au Yémen, soupçonne des crimes de guerre

Par
Les bombardements des forces aériennes de la coalition arabe qui intervient depuis 2015 au Yémen ont provoqué de lourdes pertes civiles en visant des zones habitées, des marchés ou encore des mariages, estime mardi une mission d'enquête des Nations unies qui juge que certaines frappes pourraient s'apparenter à des crimes de guerre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Les bombardements des forces aériennes de la coalition arabe qui intervient depuis 2015 au Yémen ont provoqué de lourdes pertes civiles en visant des zones habitées, des marchés ou encore des mariages, estime mardi une mission d'enquête des Nations unies qui juge que certaines frappes pourraient s'apparenter à des crimes de guerre.