Brexit: Boris Johnson muselle le Parlement

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis la victoire du Brexit en 2016, l’affrontement n’a cessé de rythmer la vie politique britannique, jusqu’à virer à la crise de régime. D’un côté, le pouvoir exécutif (Theresa May, puis Boris Johnson, au 10 Downing Street), soucieux de gérer seul le dossier du Brexit afin de réaliser au plus vite le divorce avec l’UE. De l’autre, le pouvoir législatif (la Chambre des communes, à Westminster), désireux d’atténuer les effets d’un Brexit dur, voire de l’annuler.