Un observatoire européen détecte des ondes gravitationnelles

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des astronomes ont annoncé mercredi 27 septembre avoir détecté des ondes gravitationnelles, pour la quatrième fois depuis leur découverte en février 2016 (voir notre article). Mais contrairement aux observations précédentes, celle-ci a été réalisée à la fois par les détecteurs de l’observatoire Ligo, aux États-Unis, et par la machine européenne Virgo, installée près de Pise, en Italie.