Quand l’ONU fait semblant de combattre le terrorisme

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondante à New York (Nations unies).- On serait tenté de croire que l’ONU, cet organisme qui regroupe 193 pays, prendrait au sérieux la lutte contre le terrorisme. On pourrait. Mais ce serait oublier un peu vite que cette organisation, connue pour son opacité, brille de plus en plus par son incapacité à résoudre les problèmes du monde. C’est surtout une organisation passée maîtresse dans l’art du dysfonctionnement, comme l’illustre sa tentative de se préoccuper des questions liées au terrorisme.