Derrière l’intervention militaire en Syrie, la Turquie réprime ses Kurdes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Diyarbakir (Turquie), de notre envoyé spécial. – « Elle est où la démocratie ? On vote aux élections, et puis on nous dit que notre choix ne compte pas. Elle est où la fraternité ? À la télé, ils disent que les Turcs et les Kurdes sont frères, mais en même temps on nous tue au Rojava. » Mahmut, le gardien d’immeuble, est amer. Après un silence, il entonne les slogans du sit-in : « Amed, réveille-toi, défends le Rojava ! » « Résistons, résistons, nous vaincrons ! »