La Syrie doit rendre des comptes sur les détenus morts en prison, dit l'Onu

Par
La commission d'enquête des Nations unies sur les crimes de guerre en Syrie a demandé mercredi au régime de Damas de dire aux familles des disparus ce qu'il est advenu de leurs proches et de restituer les corps de ceux qui ont été exécutés ou sont morts sous la torture en prison.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - La commission d'enquête des Nations unies sur les crimes de guerre en Syrie a demandé mercredi au régime de Damas de dire aux familles des disparus ce qu'il est advenu de leurs proches et de restituer les corps de ceux qui ont été exécutés ou sont morts sous la torture en prison.