Les vœux d'espoir du président Marzouki

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

En 2010, Mediapart avait recueilli les vœux de résistance de Stéphane Hessel:

 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous

Ces vœux sont une initiative de Mediapart, et ne sont donc le résultat d'aucune invitation officielle, tous les frais ayant été évidemment pris en charge par notre journal.

Après avoir reçu, samedi 24 décembre, l'accord de principe du président de la République tunisienne, deux d'entre nous (Sophie Dufau et Edwy Plenel) se sont rendus par avion de ligne Tunisair en Tunisie pour un aller-retour dans la journée du mardi 27 décembre. Aucun accueil officiel n'était prévu ni même envisagé à l'aéroport, et c'est en taxi que nous avons gagné Carthage, puis le palais présidentiel. Tout cela nous semble évident, et l'est aussi pour le nouveau président tunisien. Mais le souvenir de certaines habitudes médiatiques peu honorables sous le régime précédent mérite qu'on le précise.

Après l'enregistrement des vœux, nous avons profité de l'occasion pour réaliser une longue interview de Moncef Marzouki, qui a été mise en ligne un jour après les vœux, dans la soirée du dimanche 1er janvier 2012: vous pouvez la retrouver en cliquant ici.