L'armée syrienne dit avoir pris des villages aux Kurdes des FDS

Par
L'armée syrienne a annoncé dimanche s'être emparée d'une série de villages tenus par les Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les Etats-Unis près de la frontière avec l'Irak, a annoncé la télévision publique.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

AMMAN (Reuters) - L'armée syrienne a annoncé dimanche s'être emparée d'une série de villages tenus par les Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les Etats-Unis près de la frontière avec l'Irak, a annoncé la télévision publique.

Auparavant, les FDS avaient annoncé être engagées dans de violents affrontements avec l'armée syrienne à la périphérie du village de Djanine près de l'Euphrate.

Les FDS, coalition militaire dominée par les Kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), ont repris une grande partie du territoire à l'est de l'Euphrate dans la province de Daïr az Zour dans le cadre de l'offensive qui a chassé l'Etat islamique de l'Est syrien.

L'armée syrienne, dans sa lutte contre l'État islamique, s'est rarement heurtée aux FDS et s'est tenue à l'écart de leur secteur à l'est de l'Euphrate pour se concentrer sur la récupération des territoires de l'EI à l'ouest du fleuve.

Les FDS accusent les autorités syriennes de vouloir perturber les préparatifs menés par la coalition internationale contre l'EI dirigée par les Etats-Unis en vue d'une offensive imminente contre l'organisation sunnite fondamentaliste qui contrôle encore plusieurs secteurs le long de l'Euphrate.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale